Philip Livingston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour son père, voir Philip Livingston (1686-1749).
Philip Livingston
Signature de Livingston

Philip Livingston, né le 15 janvier 1716, mort le 12 juin 1778, était un marchand et homme d'État de New York. Il est délégué de l'État de New York au Congrès continental de 1775 à 1778 et signe la Déclaration d'indépendance des États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philip Livingston nait le 15 janvier 1716 à Albany (New York), de Robert (Second Lord of the Manor). Son père, parfois nommé Philip, est le second Lord of the Manor. Philip, étant son quatrième fils, n'a pas pu hériter du titre. Sa mère est la fille du Maire d'Albany (New York) Pieter Van Brugh.

Philip est diplômé de l'Université Yale en 1737. Il s'établit alors à New York où il poursuit une carrière de marchand. Il devient un commerçant reconnu et est élu au conseil municipal en 1754. Il est réélu tous les ans à cette fonction jusqu'en 1763. Aussi, en 1754, il siège an tant que délégué au Congrès d'Albanie. Là, il rassemble des délégués de plusieurs autres colonies pour entamer des pourparlers avec les Indiens et discuter de plans communs au sujet de la Guerre de Sept Ans. Ils développent également un plan d'union des colonies qui est rejeté par le Roi George.

Livingston devient un instigateur actif des efforts pour lever et doter des troupes durant la guerre, et en 1759, il est élu à l'assemblée de la Province de New-York. En octobre 1765, il assiste au Stamp Act Congress, qui engendre la première protestation concrète contre la couronne, qui est le prélude à la Révolution américaine. Il rejoint le Committee of correspondence de New York et y continue à rencontrer les principaux représentant des autres colonies, puis le Committee of Sixty de New York.

Quand le Congrès Provincial de New York est fondé en 1775, il en devient son président. Il est également nommé en tant que délégué au Congrès continental la même année. Durant le Congrès, il soutient ouvertement l'indépendance vis-à-vis de la Grande-Bretagne et s’associe en 1776 à d'autres délégués pour signer la Déclaration d'indépendance des États-Unis

Après l'adoption de la nouvelle constitution de l'État de New York, il est élu au sénat de l'État en 1777, tout en continuant au Congrès National. Il meurt soudainement en assistant à la sixième session du Congrès à York (Pennsylvanie) et est enterré dans le Prospect Hill Cemetery. Livingston était un presbytérien, un franc-maçon, et un instigateur du King's College, qui devient plus tard l'Université Columbia.

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]