Philibert Borie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Borie (homonymie).
Philibert Borie
Defaut.svg
Informations
Naissance
Décès
Activités
Fonction

Philibert Borie, né en 1759 et décédé en 1832[1],[2], est un médecin français. Il fut maire de Paris par intérim du 7 au , lors de la suspension de Pétion.

Professeur de physiologie, puis de pathologie à la Faculté de Médecine, électeur de la section de la Halle-aux-Blés, notable en 1790, il fut élu au sein de la Commune de Paris et devint officier municipal en 1791 et 1792[3].

Il était également médecin à l'Hôtel-Dieu de Paris[4],[5]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • An causa partus ex uteri fibrarum explicatione non ultra producenda pendeat ? (Praes. Antonio Petro Demours. Cand. Philiberto Borie), Paris, 1785, In-4 °, 4 pages.
  • An choreae nocturnae sanitati nocivae ? (Praes. Ludovico Gilberto Boyrot de Joncheres. Cand. Philiberto Borie), Paris, 1785, In-4 °, 4 pages.
  • An ad extrahendum calculum difsecanda vesica ? (Praes. Petro Maria Maloet. Cand. Philiberto Borie), Paris, 1786, In-4 °, 4 pages.
  • An in calvariae percussionibus cranii perterebratio, eo licet illaeso, quandoque sit celebranda ? (Praes. Petro Maria Maloet. Cand. Philiberto Borie), Paris, 1786, In-4 °, 4 pages.
  • Municipalité de Paris. Rapport du Comité de recherches sur l'affaire de La Chapelle, lu au Conseil général de la Commune, le , par M. Borie,Paris, Lottin aîné et J.-R. Lottin, 1791, In-8° , 14 pages.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charles Coury, L'Hôtel-Dieu de Paris: treize siècles de soins, d'enseignement et de recherche, L'Expansion, 1969, 179 pages, p. 163.
  2. En revanche, Borie était encore médecin de l'Hôtel-Dieu de Paris en 1833, selon La Chronique médicale, vol. 8, 1901, p. 239.
  3. La Chronique médicale, vol. 8, 1901, p. 239.
  4. Rapport du comité central de vaccine, Chez Mme Ve Richard, 1803, p. 217.
  5. Nouveau journal de médecine, chirurgie, pharmacie, etc., vol. 10-11, 1821, p. 87.