Phil Hollyday

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Phil Hollyday
Description de cette image, également commentée ci-après

Phil Hollyday photographié par John B. Root.

Nom de naissance Philippe Monier[1]
Alias
Phil Holliday
Naissance (40 ans)
Aurillac, Cantal, France[2]
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession
Carrière
Années d’activité 1999 - 2016
Orientation Hétérosexuel
Nombre de films 198 comme acteur (selon IAFD), 2 comme réalisateur

Phil Hollyday, ou Phil Holliday, de son vrai nom Philippe Monier, est un ancien acteur pornographique français, né le 4 août 1976 à Aurillac.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire du Cantal, le futur Phil Hollyday il travaille d'abord comme animateur. C'est son goût pour les films pornographiques qui va décider de son parcours, en le poussant à réaliser son fantasme dans un but « thérapeutique ». Dans le cadre de son travail, il rencontre un réalisateur qui lui donne l'occasion de participer à des pornos amateurs. De fil en aiguille, son activité d'acteur devient un métier à plein temps[3]. Un réalisateur à qui il avait confié apprécier Johnny Hallyday le crédite un jour, sans le consulter, sous le nom de « Phil Hollyday ». Bien que détestant ce pseudonyme qui lui a été imposé, l'acteur finit par le conserver en raison de la notoriété qu'il a déjà acquise sous ce nom[4].

Dans la première moitié des années 2000, il devient, avec son ami Tony Carrera, l'un des acteurs les plus demandés du X français[5] ; il apparaît dans de nombreuses productions de studios comme Marc Dorcel, Blue One, Colmax, JTC Vidéo, etc, devant la caméra de réalisateurs spécialisés comme Hervé Bodilis, Alain Payet, Yannick Perrin, John B. Root ou Fabien Lafait. En 2005, il remporte au festival international de l'érotisme de Bruxelles l’European X Award du Meilleur acteur[6]. Il passe à la réalisation en 2007 avec le film L'Initiatrice[7].

Hors pornographie, Phil Hollyday apparaît dans On ne devrait pas exister, réalisé par HPG et présenté à la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes 2006. En 2011, il incarne l'acteur porno Brendon Hardon dans la série Xanadu diffusée sur Arte[8] : La Voix du Nord écrit à cette occasion qu'il « impressionne par la crédibilité de son jeu »[9].

En 2016, il arrête le porno pour ouvrir une boîte de nuit dans sa ville natale[1].

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Pornographique[modifier | modifier le code]

2014 au cinéma : Des filles libres, de John B. Root (JBR Média)

Phil Hollyday dans une scène du film Mangez-moi !, de John B. Root.

Non pornographique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Christy devient le Zinzin, La Voix du Cantal, 26 mai 2016
  2. Phil Hollyday, fiche sur le site de Hot Vidéo
  3. Entretien Phil HOLLIDAY, Filmo TV, 23 février 2011
  4. Entretien Phil HOLLIDAY, Filmo TV, 23 février 2011
  5. Tony Carrera, fiche sur le site de Hot Video (consulté le 20 avril 2017)
  6. Phil Hollyday sur spoundvideos.com
  7. L'INITIATRICE sur Hot Vidéo (consulté le 20 avril 2017)
  8. «Xanadu», la queue entre deux chaises, Libération, 30 avril 2011
  9. Xanadu : Six bites under, La Voix du Nord, 10 mai 2011
  10. “L’Artniqueur”, une parodie porno paresseuse de “L’Arnacoeur”, Les Inrockuptibles, 4 août 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]