Phil Doudorov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Philippe Fiodorovitch Doudorov
Naissance
Mikheïevchtchina (Empire russe)
Décès
Activité principale
écrivain, poète, traducteur
Auteur
Langue d’écriture russe, mari (tchérémisse), same (lapon), nénètse (langue ouralienne)

Phil Doudorov (de son nom complet Philippe Fiodorovitch Doudorov, en russe : Филипп Федорович Дудоров, dit Фил), né en 1907 au village Mikheïevchtchina dans l’Empire russe et mort en 1939 en URSS, est un écrivain, poète et traducteur (notamment de mari et des langues same et nénètse ) soviétique[1],[2],[3]. Il est également un rassembleur et éditeur de chants populaires dont le Recueil de chants populaires de la Russie du Nord[4] (Сборник песен народов Дальнего Севера) a paru en 1935.

Biographie[modifier | modifier le code]

D’origine paysanne, Phil Doudorov est né en 1907 au village Mikheïevchtchina dans l’Empire russe. Dans les années trente, il habite et travaille à Moscou en tant qu’écrivain professionnel. À cette époque, il devient membre de l’Union des écrivains soviétiques. En 1936, il est arrêté à Moscou et condamné le 20 mai de la même année par décision de la réunion spéciale près le NKVD (Commissariat du peuple aux affaires intérieures), puis envoyé au goulag dans la république des Komis. Sur son lieu de détention, il est condamné une seconde fois le 5 janvier 1938 par décision de la Troïka près la Direction du NKVD de la région d’Arkhangelsk. Il meurt au goulag en 1939. Phil Doudorov sera réhabilité post-mortem le premier février 1968 par décision du Présidium du tribunal de la ville de Moscou et le 5 juin 1968 par décision du Présidium du tribunal de la République socialiste soviétique autonome des Komis.

En 1929, dans le premier numéro de la revue La Croissance [5](Рост), éditée à Sverdlovsk (aujourd’hui Ekaterinbourg ou Iekaterinbourg), paraît son récit « Les frères Neïllo[6] » ( « Братья Нейлло »).

En 1935, l’édition moscovite Goslitizdat (Гослитиздат) publie son Recueil de chants populaires de la Russie du Nord (Сборник песен народов Дальнего Севера).

Voici un poème de Sergueï Tchavaïne composé en 1906, traduit du mari en russe par Phil Doudorov et publié en 1968 :

Дуб (Le Chêne)

Средь поля на холме высоком,
Как витязь – патыр, одиноко
Стоял огромный дуб, раскинув
Густые ветви над землей.
Он был подобен властелину –
И дождь, и снег, и ветер злой
Осенней пасмурной порой
Над головой его кружились.
И белки средь листвы густой
Стадами шумными резвились.
Сменялись годы и века,
Моря и реки высыхали,
А дуб, как патыр – великан,
Хватал руками облака
И на плечо к себе сажал их;
Он жил до старости глубокой
Средь буйной зелени полей,
Раскинув ветви по земле,
И тайны древности далекой
Хранил в молчании глубоком.
Зима обкусывала кудри
С его мохнатой головы,
Мороз на дубе сучья пудрил,
Буран, как лошадь, на дыбы
Вставал под дубом вековым.
А на вершине меж ветвей
Метели, будто в колыбели,
Качали стог сухих костей
И песни жалобные пели.
Качался на суку дубовом
Зеленый череп под луной
И челюсть медленной подковой
Блестела в выси ледяной.
Скажи мне, череп безымянный,
Где ты рожден, скажи, где жил?
В бою кровавом иль случайно
Свою ты голову сложил?

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres originales[modifier | modifier le code]

  • « Братья Нейлло » (« Les frères Neïllo »), Рост, no 1, 1929, c. 41-44.
  • Стихи о лопарях для детей среднего возраста (Les vers sur les Lapons pour enfants), Москва – Ленинград, Гос. издательство, 1931.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Песня о возвращенном солнце. Саамская Легенда о Сталине (Chanson sur le retour du soleil. Légende laponne sur Staline), перелож. и обработка Ф. Дудорова (arrangé par Ph. Doudorov), Молодая гвардия, no 7, 1934, c. 41-42.
  • Чавайн Сергей (Tchavaïne Sergueï), Дуб (Le chêne) [poème], перевод с марийского Ф. Дудорова (traduit du mari par Ph. Doudorov) dans Чавайн Сергей, Я песни новые пою. Стихотворения и поэмы (Je chante des chansons nouvelles. Poésies), перевод с марийского, Йошкар-Ола, Марийское книжное издательство, 1968, c. 22-23.

Textes rassemblés par Doudorov[modifier | modifier le code]

  • Песни народов Дальнего Севера (Recueil de chants populaires de la Russie du Nord), Ф. Дудоров, собиратель и обработчик (rassemblés et arrangés par Ph. Doudorov), Москва, Гослитиздат, 1935 (1 тип. Трансжелдориздата).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives d'État de la littérature et de l'art (RGALI, Moscou), fonds 619, inventaire 1, dossier 2375.
  2. Archives d'État de la littérature et de l'art (RGALI, Moscou), fonds 620, inventaire 1, dossier 683.
  3. Archives d'État de la littérature et de l'art (RGALI, Moscou), fonds 630, inventaire 1, dossier 2259.
  4. Bibliothèque d'État de Russie (RGB, Moscou).
  5. Podloubnova Youlia (Подлубнова Юлия), « La Croissance comme une revue littéraire et artistique de la ville de Sverdlovsk, fin des années 1920 – début des années 1930 » (« "Рост" как литературно-художественный журнал Свердловска конца 1920 – начала 1930-х годов »), Проза.ру, 2008.
  6. Bibliothèque V. G. Bielinski (Ekaterinbourg, Russie).

Liens externes[modifier | modifier le code]