Phigalie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Phigalie
Temple of Athena, Arkadia, Phigaleia, Greece (13957667340).jpg
Vestiges du temple d'Athéna à Phigalie.
Présentation
Type
Civilisation
Localisation
Adresse
Emplacement
Arcadie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

Phigalie[1] (grec ancien : Φιγαλεία ou Φιγάλεια) est une ancienne cité grecque arcadienne située dans le Péloponnèse, en bordure du village de Figalía, connu sous le nom de Pávlitsa (Παύλιτσα) jusqu'au XXe siècle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Phigalie est perchée sur une hauteur dominée par les monts Cotylion et Élaion, au-dessus des gorges pittoresques du fleuve Néda, à 8 km au sud-est du temple d'Apollon à Bassae. Bien qu'elle ait appartenu dans l'Antiquité à l'Arcadie, son site est à présent situé sur le territoire de l'Élide moderne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Phigalie fut prise en par les Lacédémoniens, mais recouvra bientôt son indépendance grâce à l'aide des Orasthasiens. Vers , entre autres cités arcadiennes (Orchomène et Tégée), Phigalie se rapprocha des Étoliens. Il semble que la cité soit tombée en déchéance durant la domination romaine, comme ce fut le cas pour beaucoup d'autres cités d'Arcadie selon Strabon. Il ne reste rien des temples d'Artémis ou de Dionysos visités par Pausanias vers 170. On ne connaît aucune monnaie autonome de cette cité[2].

Vestiges archéologiques[modifier | modifier le code]

Temple d'Athéna[modifier | modifier le code]

Intérieur du temple d'Athéna.

Un temple dédié à Athéna et Zeus Sôter a été découvert au sommet de la colline Kourdoubouli.

Fontaine[modifier | modifier le code]

Au sud-ouest de la ville, hors les murs, Anastassios Orlandos mit au jour une ancienne fontaine de la fin du IVe siècle av. J.-C., avec une façade en forme de temple.

Enceinte[modifier | modifier le code]

Phigalie conserve une vaste enceinte de près de 3 km d'aspect très rustique, présentant des sections en appareil polygonal ou isodome et des ouvertures basses à encorbellement, avec une forteresse centrale à tour circulaire, et quelques vestiges de sanctuaires.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Phigalia, ou Phigaleia
  2. Encyclopædia Britannica 1911 s.v. Phigalia

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :