Phare du Grouin du Cou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Phare du Grouin du Cou
Phare de la Tranche sur Mer.JPG
Phare du Grouin du Cou à La Tranche-sur-Mer
Localisation
Coordonnées
Adresse
Histoire
Construction
Mise en service
Électrification
Automatisation
1985
Statut patrimonial
Recensé à l'inventaire généralVoir et modifier les données sur Wikidata
Visiteurs
non
Architecture
Hauteur
16,33 m
Élévation
30 m
Équipement
Lanterne
Lampe halogène 180 W
Optique
Lentille tournante
Portée
21 milles (34 km)
Feux
4 secteurs (rouge, blanc, vert et blanc) à éclat toutes les 5 secondes
Identifiants
ARLHS
Amirauté
D1214Voir et modifier les données sur Wikidata
NGA
1240Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation sur la carte de Vendée
voir sur la carte de Vendée
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Le phare du Grouin du Cou

Le phare du Grouin du Cou, appelé aussi phare de La Tranche-sur-Mer, se situe sur la pointe du Grouin du Cou, à La Tranche-sur-Mer en Vendée (France).

Historique[modifier | modifier le code]

Il remplace un fanal de 9 mètres construit en 1831. À la suite de nombreux naufrages le phare, une tourelle carrée avec un corps de logis en maçonnerie de 14 mètres a été construit en 1866 pour prévenir les capitaines des abords dangereux des côtes tranchaises constituées de fonds calcaires.

Détruit dans la nuit du 24 juillet 1944 par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été reconstruit en 1950 d'après les plans de l'architecte Maurice Durand[1].

Phare actuel[modifier | modifier le code]

Le phare actuel mesure 16,33 mètres, c'est une tourelle peinte en blanc de forme légèrement pyramidale, à section octogonale et sa partie inférieure est carrée. La maçonnerie est lisse avec encorbellement à la partie supérieure, sur un soubassement carré, formant un groupe avec plusieurs bâtiments. La lanterne est peinte en noir. Le phare est construit sur terrain de 8 403 m2[2].

Le phare est électrifié en 1953. Il est automatisé et télécontrôlé depuis Les Sables-d'Olonne et ne se visite pas.

Optique Sautter-Harlé à éclats réguliers de focale 0,30 m en verre taillé de 6 panneaux. D’une puissance lumineuse de 120 000 candelas, ses éclats sont visibles sur 360°.

Le phare garde l'entrée du pertuis Breton.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]