Phare de São Julião

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Phare de São Julião
District de Lisbonne
Farol de São Julião 01.jpg
Phare de São Julião (2008)
Localisation
Coordonnées
Baigné par
Adresse
Histoire
Construction
1761-1775
Automatisation
1980
Statut patrimonial
Gardienné
non
Visiteurs
non
Architecture
Hauteur
24 m
Hauteur focale
39 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Équipement
Lanterne
1.000 W
Optique
Portée
Feux
Aide sonore
Identifiants
ARLHS
Amirauté
D2124Voir et modifier les données sur Wikidata
NGA
3400Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation sur la carte du Portugal
voir sur la carte du Portugal
Red pog.svg

Le phare de São Julião est un phare situé dans le Fort de São Julião da Barra, qui se trouve dans la freguesia de São Julião da Barra de la municipalité de Oeiras, dans le district de Lisbonne (Région de Lisbonne-et-Val-de-Tage au Portugal).

Il est géré par l'autorité maritime nationale du Portugal à Oeiras (Grand Lisbonne) [1].

Le Fort de São Julião da Barra est la résidence officielle du ministre d'État de la Défense Nationale. Il est classé comme Immeuble d'intérêt public[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction phare de São Julião a commencé en 1553 et il est devenu opérationnel en 1761. Le feu était protégé dans le haut de la tour et était visible à travers les fenêtres. Il était alimenté à l'huile d'olive. En 1775, le feu subi une modernisation par l'installation de lampes de type Argand avec des réflecteurs paraboliques. En 1848 et 1865 il a de nouveau était modernisé, en recevant un système lenticulaire de 4e lentille de Fresnel, produisant une lumière blanche fixe alimentée au gaz distillé de bois.

En 1885, l'éclairage s'est fait au gaz de pétrole. Le phare a subi de nouvelles réparations en 1893 et 1913, puis l'installation d'une corne brume en 1916. Le signal de brume n'a pas fonctionné duant la Première Guerre mondiale.

En raison de la résolution de la Conférence du balisage maritime tenue à Lisbonne en 1933 qui a interdit les feux fixes dans les grandes villes, la lumière du phare, qui était un feu fixe blanc et rouge, est devenu un feu à occultations qui fut raccordé au réseau public électrique. Le signal de brume à air comprimé a été remplacé par une sirène électrodynamique.

C'est une tour carrée en maçonnerie de 24 mètres de haut, avec une galerie crénelée et une lanterne. La tour est en pierre et la lanterne est peinte en blanc avec un dôme rouge.

Le phare de São Julião a toujours une grande importance pour les marins, car il sert d'alignement, avec le phare de Bugio, pour l'entrée et la sortie de la barre de Lisbonne, appelé le passage entre les tours marquant l'entrée dans l'océan. Le feu à occultations rouge émet un éclat de 3 secondes toutes les 5 secondes d'une portée de 22 km.


Identifiant : ARLHS : POR053 ; PT-206 - Admiralty : D2124 - NGA : 3400 .

Fort de São Julião da Barra 
Le phare (vue du ciel) 

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]