Phare de Cayeux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un phare image illustrant l’océan Atlantique image illustrant la Somme
Cet article est une ébauche concernant un phare, l’océan Atlantique et la Somme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Phare de Cayeux
Phare de Cayeux sur Mer.jpg

Phare de Cayeux.

Coordonnées
Pays
Localisation
Hauteur
28 m
Élévation
35 m
Portée
Feux
1 éclat rouge régulier, 5 s
Optique
Éclats tournants, 4 lentilles de Fresnel, focale 0.375m
Lanterne
Halogénures métalliques, 250 W
Automatisation
1999
Gardienné
Oui
Visiteurs
Non
Statut patrimonial
Bien recensé dans l'inventaire général du patrimoine culturel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Legenda latarnia.svg

Le phare de Cayeux est situé sur la commune de Cayeux-sur-Mer, au sud de la baie de Somme, entre Cayeux et le Hourdel, il est desservi par la « route blanche », entre les dunes.

Historique[modifier | modifier le code]

  • De 1770 à 1780, un feu fixe est présent, constitué d'un creuset à charbon sur tourelle de 9 m. En 1797, la tourelle est équipée d'une lanterne de cinq lampes à huile et de réflecteurs paraboliques dont l'extinction aura lieu en 1835.
  • Le 1er décembre 1835, allumage d'un nouvel équipement sur tour métallique de 27 m, au-dessus d'un corps de logis, à 80 m au sud-est de l'ancien site. Il est procédé au rééquipement d'une nouvelle lanterne en 1892.
  • Le phare est détruit le par les troupes allemandes, en même temps que l'ancien phare sud.
  • Un feu provisoire est mis en service le 25 avril 1947 en attendant la construction du phare actuel.
  • En , l'allumage a lieu sur une tour cylindrique en béton armé et brique, réalisée dans le style de l'ancien phare, selon les plans des architectes Cahon et Barrère de Saint-Valery-sur-Somme[1].

Actuel[modifier | modifier le code]

En septembre 1951, le nouveau phare est mis en service. C'est une tour cylindrique en maçonnerie lisse, peinte en rouge et blanc. Un pavillon attenant sert de logement pour le gardien.

Il est automatisé depuis 1999. Le contrôle s'effectue à partir du bureau de Saint-Valery-sur-Somme où il y a toujours un membre du personnel d'astreinte.

À l’heure actuelle, le phare ne se visite plus pour des raisons de sécurité[1].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Magali Mustioli-Hercé, Les phares, Cayeux et le Hourdel fixent la côte, le Courrier picard, édition Picardie maritime, 12 mai 2016, p. 12.