Phantom Thread

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Phantom Thread
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo tel qu'il apparaît au début du film
Titre québécois Le Fil caché
Réalisation Paul Thomas Anderson
Scénario Paul Thomas Anderson
Acteurs principaux
Sociétés de production Annapurna Pictures
Ghoulardi Film Company
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame
Durée 130 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Phantom Thread[1] ou Le Fil caché au Québec est un film dramatique britannico-américain écrit et réalisé par Paul Thomas Anderson, sorti en 2017.

Il s'agit de la seconde collaboration entre l'acteur irlandais Daniel Day-Lewis et le cinéaste américain après There Will Be Blood sorti en 2007. En juin 2017, l'acteur déclare qu'il s'agira du dernier film de sa carrière, annonçant qu'il abandonne le métier d'acteur[2].

Le film est dédié au réalisateur Jonathan Demme, décédé en 2017.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans le monde de la mode du Londres des années 1950, le couturier Reynolds Woodcock, proche de sa sœur Cyril, est engagé pour dessiner les vêtements des gens de la haute société, tel que les stars de cinéma, les héritières ou les mondains, et de la famille royale. Un jour, il rencontre Alma, une jeune femme qui devient sa maîtresse et surtout sa muse.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[4]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Sortie[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Phantom Thread

Score cumulé
SiteNote
Metacritic90/100
Rotten Tomatoes91%
Allociné4.3 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Le Nouvel Obs5.0 étoiles sur 5
Télérama5.0 étoiles sur 5
CinéSéries5.0 étoiles sur 5
Le Monde5.0 étoiles sur 5
Libération5.0 étoiles sur 5
Le Figaro5.0 étoiles sur 5
Transfuge5.0 étoiles sur 5
Les Cahiers du Cinéma4.0 étoiles sur 5

En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 4,3/5, et des critiques spectateurs à 3,9/5[5].

Eric Neuhoff, du journal Le Figaro, dit que « Daniel Day-Lewis campe à merveille un couturier dandy et maniaque dans Phantom Thread »[6]. Thomas Sotinel, du journal Le Monde, dit que « Paul Thomas Anderson filme avec maestria un fervent corps à corps dans le Londres des années 1950 »[7] Nicolas Schaller, du magazine Le Nouvel Observateur, est lui aussi très emballé : « Les films de Paul Thomas Anderson ont tous un secret. Parfois trop voyant (Magnolia, There Will Be Blood), parfois si enfoui qu’on s’épuise à vouloir le percer (The Master). Celui de Phantom Thread est le plus déchirant de tous. »[8] Pour Corentin Lê de CinéSéries, « ce nouveau drame de Paul Thomas Anderson, sans pour autant dépasser ses précédents films, confirme sa place au panthéon. »[9]. Elisabeth Franck-Dumas, Olivier Lamm et Jérémy Piette, de Libération : « Un film étrange et splendide, magnifiquement déroutant ». Dans l'émission cinéma de Télérama, Cinérama, Jacques Morice dit que le film est sans doute « le meilleur de l'année... et un des meilleurs films des cinq dernières années ! »[10] Pierre Murat, qui écrit l'article dans le magazine parle de « chef-d'œuvre de perversion »[11]. Jacky Goldberg, du magazine Les Inrockuptibles est moins enthousiaste : « un possible autoportrait de l’artiste en démiurge, hélas plombé par un formalisme redondant et rigide »[12].

Le film apparaît dans beaucoup de classement regroupant les meilleurs films de 2018, dont ceux de Libération, Télérama (où le film apparaît en première position[13]) et dans Les Cahiers du Cinéma (où le film apparaît en troisième position[14]).

Box-office[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le titre signifie « Fil fantôme » en sachant que Thread désigne spécifiquement le fil textile.
  2. A. F. P., « Daniel Day-Lewis, légende du cinéma, abandonne le métier d'acteur », sur Le Figaro, (consulté le 20 juillet 2017).
  3. « Leçon de cinéma avec Paul Thomas Anderson | ARTE », sur ARTE (consulté le 3 avril 2018)
  4. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca (consulté le 15 janvier 2018)
  5. « Phantom Thread », sur Allociné (consulté le 14 février 2018).
  6. Eric Neuhoff, « Phantom Thread », Quotidien,‎
  7. Thomas Sotinel, « Phantom Thread », Quotidien,‎
  8. Nicolas Schaller, « Phantom Thread », Hebdomadaire,‎
  9. « La Critique de Phantom Thread (Film, 2018) – CinéSéries », CinéSéries,‎ (lire en ligne, consulté le 21 novembre 2018)
  10. « Cinérama : "L'Apparition et "Phantom Thread" »,
  11. Pierre Murat, « Phantom Thread », Hebdomadaire,‎
  12. Jacky Goldberg, « Phantom Thread », Hebdomadaire,‎
  13. « Top des films 2018 : cette année, votre palmarès et le nôtre se ressemblent assez », sur telerama.fr,
  14. « Les 10 meilleurs films de l’année 2018 selon la rédaction des Cahiers du cinéma », sur cahiersducinema.com
  15. JP-Boxoffice.com ; page du film Phantom Thread consulté le 18 avril 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]