Phéomélanine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Structure [1]
Biosynthèse de l'eumélanine et de la phéomélanine
Teintes diverses de chevaux finlandais

La phéomélanine est avec l’eumélanine l’un des deux constituants de la mélanine biologique. Elle est de couleur plus claire (jaune à rouge) que l’eumélanine et est considérée comme responsable de la coloration rousse des cheveux et des poils des mammifères. Elle est présente en faible quantité dans tous les types de cheveux et de peau humaine, et en quantité un peu plus importante dans les cheveux roux[2]. Son pouvoir d’absorption des UV dans les conditions biologiques de luminosité est inférieur à celui de l’eumélanine, elle protège donc moins bien des dégâts causés par ceux-ci. Elle pourrait aussi se dégrader en composés cancérogènes sous l’action des UVA[3].

Comme l’eumélanine, c’est un mélange de macromolécules synthétisées dans les mélanocytes à partir de la tyrosine. En présence de cystéine, une certaine quantité de cette tyrosine est transformée en cystéinyldopa, puis en un polymère dont le monomère principal contient du benzothiazole et de la dihydroisoquinoline[4].

Les animaux dont la coloration est essentiellement due à la phéomélanine présenteraient une résistance moindre au stress oxydant[5]. Ce serait pour cela qu'à Tchernobyl, le nombre des d’oiseaux appartenant à des espèces essentiellement phéomélaniques a diminué plus rapidement que celui des oiseaux produisant plus d’eumélanine[6].


Numéro CAS : 12627-61-1.

Références[modifier | modifier le code]

  1. The pigmentary system: physiology and pathophysiology, James J. Nordlund, Raymond E. Boissy, Vincent J. Hearing, William Oetting, Richard A. King, Jean-Paul Ortonne, Wiley-Blackwell, 2006 ISBN 1405120347, (ISBN 9781405120340)
  2. S, Wakamatsu K. Diversity of human hair pigmentation as studied by chemical analysis of eumelanin and pheomelanin .2011 Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology
  3. Peles DN, Simon JD. The ultraviolet absorption coefficient of melanosomes decreases with increasing pheomelanin content. J Phys Chem B. 2010 Jul 29;114(29):9677-83.{,}Simon JD, Peles DN. The red and the black. Acc Chem Res. 2010 Nov 16;43(11):1452-60.
  4. (en) Giorgia Greco, « Uncovering the Structure of Human Red Hair Pheomelanin:Benzothiazolylthiazinodihydroisoquinolines As Key Building Blocks », Journal of Natural Products, vol. 74, no 4,‎ , p. 675–82 (PMID 21341762, DOI 10.1021/np100740n)
  5. Roulin A, Almasi B, Meichtry-Stier KS, Jenni L. Eumelanin- and pheomelanin-based colour advertise resistance to oxidative stress in opposite ways. J Evol Biol. 2011 Oct;24(10):2241-7.
  6. Galván I, Mousseau TA, Møller AP. Bird population declines due to radiation exposure at Chernobyl are stronger in species with pheomelanin-based coloration. Oecologia. 2011 Apr;165(4):827-35.