Phénomène de Koebner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le phénomène de Koebner est l'apparition sur le trajet d'une égratignure, de nouveaux éléments d'une dermatose dont le sujet est déjà porteur.

Ce phénomène est principalement observé dans le psoriasis ou le lichen plan mais se rencontre également dans les cas de verrues et de molluscum contagiosum[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Il a été décrit par Heinrich Koebner en 1876 à propos du psoriasis[2].

Exemples[modifier | modifier le code]

Une personne atteinte de pelade universelle (alopécie de type areata) a conservé des taches de cheveux ; uniquement aux endroits où auparavant existait un psoriasis[3].

Mécanisme[modifier | modifier le code]

Il reste inconnu[4].

Phénomène inverse[modifier | modifier le code]

L'inverse du phénomène de Koebner est le phénomène de Renbök[5] (procédé mnémotechnique : il s'agit presque du mot « Koebner » à l'envers) ; il désigne la réapparition ou la conservation d'une peau normale sur des zones préalablement modifiées par une dermatose.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire des termes de médecine. Garnier/Delamare 22e édition. Ed.Maloine 1989 (ISBN 2-224-01910-6)
  2. Köbner H, Zur Aetiologie der Psoriasis, Vjschr Dermatol, 1876 p. 559
  3. Gloria M. Garnacho-Saucedo et al. « Renbök phenomenon in a Patient With Alopecia Areata universalis » Archives of Dermatology August 2012, Vol. 148 No 8, pages 964-5. PMID 22150402
  4. Sagi L, Trau H, The Koebner phenomenon, Clin Dermatol, 2011;356:231-6
  5. Camargo CM, Brotas AM, Ramos-e-Silva M, Carneiro S, Isomorphic phenomenon of Koebner: facts and controversies, Clin Dermatol, 2013;356:741-9

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]