Peur bleue (film, 1999)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Peur bleue
Titre québécois Terreur sous la mer
Titre original Deep Blue Sea
Réalisation Renny Harlin
Scénario Duncan Kennedy
Donna Powers
Wayne Powers
Musique Trevor Rabin
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros
Village Roadshow Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction horrifique
Durée 105 minutes
Sortie 1999

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Peur bleue ou Terreur sous la mer au Québec (Deep Blue Sea) est un film de science-fiction américain réalisé par Renny Harlin, sorti en 1999.

Le film met en scène Thomas Jane dans le rôle de Carter Blake, un chasseur de requins et Saffron Burrows, qui interprète le docteur Susan McCallister. Le film met en scène une équipe de biologistes marins pris au piège par trois requins génétiquement modifiés, dans une ancienne base de ravitaillement de sous-marins alors qu'ils cherchent à obtenir un remède contre la maladie d'Alzheimer.

À sa sortie, le film est un modeste succès commercial, avec plus de 164 millions de dollars de recettes à travers le monde (pour un budget de 82 millions). Il s'élève au rang des plus grands succès commerciaux mettant en scène des requins comme antagonistes principaux derrière le film culte Les Dents de la mer et ce, jusqu'en 2018.

Une suite au film, sortie directement en DVD, voit le jour en 2018.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Sur une ancienne base de ravitaillement de sous-marins perdue au milieu de l'océan, une équipe de biologistes se livre à des manipulations génétiques sur le cerveau des requins dans le but de trouver un remède contre la maladie d'Alzheimer. L'expérience tourne mal : les requins sont différents, leurs capacités ont évolué, ils deviennent alors très agressifs et attaquent la plate-forme qui est fragilisée dans le même temps par une tempête.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

À Aquatica, un centre de recherche sous-marin, une équipe de scientifiques effectue des recherches sur trois requins mako afin de trouver un traitement contre Alzheimer. Quand l'un des requins fuit la base pour s'attaquer à un bateau transportant des adolescents, les investisseurs financiers envoient Russell Franklin pour mener son enquête. Dans le laboratoire, les docteurs Susan McCallister et Jim Whitlock voient leurs recherches couronnées de succès en testant une protéine extraite du tissu cérébral de leur plus grand spécimen. Mais peu après, en s'approchant du bassin, le requin se libère soudainement de ses attaches et arrache le bras de Jim. Brenda Kerns, l'opératrice de la tour de contrôle, appelle un hélicoptère pour évacuer le blessé, mais au moment d'être hélitreuillé, la tempête qui fait rage au dehors fait tomber Jim dans le bassin des requins. L'un d'entre eux attrape la civière entre ses mâchoires et entraîne l'hélicoptère dans la tour de contrôle, tuant Brenda et les pilotes.

Dans le laboratoire, Susan, Russell, le chasseur de requins Carter Blake, la biologiste marine Janice Higgins et l'ingénieur Tom Scoggins observent, horrifiés, le requin lancer violemment la civière de Jim contre l'épaisse vitre donnant sur le bassin. Celle-ci éclate peu après, noyant Jim et inondant le laboratoire. A court d'options, le groupe décide de se rendre vers le puits central pour fuir la base à bord d'un submersible. Confrontée par les autres sur la situation, Susan avoue aux autres qu'elle et Jim ont modifié génétiquement les requins afin d'augmenter leur masse cérébrale et récolter plus de complexes protéinés; mais cela avait pour effet secondaire d'augmenter sensiblement leur intelligence. En arrivant au puits central, les survivants constatent que le sous-marin est sérieusement endommagé à cause des chocs de l'explosion en surface. Russell prononce un monologue inspiré pour souder le groupe désuni par la discorde, mais un requin saute soudainement hors de la piscine pour le happer et le dévorer ensuite dans l'eau avec l'un des petits requins.

Les survivants décident de grimper par l'échelle de service dans la cage d'ascenseur, au risque de dépressuriser le puits central. Durant l'ascension, Janice lâche prise lorsqu'une partie de l'échelle se décroche du mur, puis est dévorée par un requin qui nageait dans l'eau montant dans la cage. Pendant ce temps, dans les cuisines inondées du complexe, le cuisinier Sherman "Preacher" Dudley parvient à tuer l'un des petits requins en faisant exploser ses fours. Il se fraie un chemin jusqu'à la cage d'ascenseur où il retrouve Carter, Tom et Susan. Carter et Tom se rendent dans le laboratoire inondé pour activer un panneau de commandes qui leur permettra d'assécher un escalier menant à la surface, pendant que Susan se rend dans ses quartiers pour récupérer ses disques durs et ses notes sur ses recherches. Carter et Tom atteignent le panneau de commandes, mais le plus grand des requins tue Tom et détruit le panneau, Carter parvenant à fuir in extremis. Pendant ce temps, Susan est prise au piège dans sa chambre inondée par l'autre requin, mais parvient à le tuer avec un câble électrique, détruisant du même coup ses notes de recherche.

Carter, Susan et Sherman finissent par se retrouver et se rendent dans une chambre de décompression à 18 mètres sous la surface. Ils préparent des leurres avec des bouées et des extincteurs puis inondent le sas pour finalement rejoindre la surface. Pendant la remontée, les leurres n'occupent pas suffisamment le dernier requin, qui attrape Sherman par la jambe, mais lâche prise quand le cuisinier le frappe dans l’œil avec son pendentif. Une fois tout le monde hors de l'eau et Sherman stabilisé, Carter se rend compte que les requins les ont amenés à inonder le complexe afin qu'ils puissent s'enfuir en forçant les grilles du bassin, moins résistantes en surface. Il prépare donc un harpon bourré d'explosifs qu'un câble électrique relié à une batterie fera exploser. Malheureusement, la longueur de câble est insuffisante pour harponner le dernier requin, occupé à forcer la grille vers le large.

Dans un effort désespéré d'attirer son attention, Susan se coupe la main et saute dans l'eau. Bien que sa manœuvre de diversion ait réussi, elle ne parvient pas à sortir de l'eau. Carter plonge pour la sauver, mais trop tard pour empêcher le requin de la dévorer. Carter parvient à esquiver le requin sous l'eau et s'accroche à son aileron. Entre-temps, Sherman s'est réveillé et, armé du lance-harpon, tire sur l'aileron du requin mais harponne également la cuisse de Carter. Alors que le requin passe à travers la grille, Sherman connecte le câble à la batterie et fait exploser le requin à l'extérieur du complexe. Carter, qui a pu se libérer du harpon à temps, rejoint le cuisinier sur la terre ferme, alors qu'un bateau de transport arrive non loin.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu à San Diego en Californie, ainsi qu'au Mexique à Rosarito (notamment aux studios Fox Baja)[3].

Bande originale[modifier | modifier le code]

La bande originale du film sort le chez Warner Bros. Records. Les musiques du film varient principalement entre le style rap et R'n'B. La bande originale se classe à la 55e position du Top R&B/Hip-Hop Albums[4].

  • Good and Plenty, interprété par Divine
  • El Paradiso Rico, interprété par Deetah
  • Deepest Bluest (Shark's Fin), interprété par LL Cool J
  • Say What, interprété par LL Cool J
  • I Can See Clearly Now, interprété par Johnny Nash
  • Get Tha Money (Dollar Bill), interprété par Hi-C et DJ Quik
  • Just Because, interprété par F.A.T.E.
  • Remote Control Soul, interprété par Bass Odyssey

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques partagées. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 60% d'opinions favorables pour 112 critiques et une note moyenne de 5,710[5]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de XX100 pour XX critiques[6].

En France, le film obtient une note moyenne de 3,15 sur le site Allociné, qui recense 14 titres de presse[7].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
73 648 142 $[1] [8] 17[8]
Drapeau de la France France 947 505 entrées[9]

Monde Total mondial 164 648 142 $[1] - -

Distinctions[modifier | modifier le code]

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

Le film contient plusieurs références au film Les Dents de la mer (1976) de Steven Spielberg.

  • Les trois requins meurent de la même manière que ceux des Dents de la mer et de ses deux premières suites : une bonbonne de gaz pour le premier, une électrocution pour le second et un explosif pour le dernier[10].
  • Le requin du début a une plaque d'immatriculation de voiture venant de Louisiane coincée dans la bouche, référence évidente au premier volet des Dents de la mer dans lequel une plaque du même état se trouve dans un requin tigre à qui on ouvre le ventre[10].

Suite[modifier | modifier le code]

Peur bleue 2, réalisé par Darin Scott, sort directement en vidéo en 2018. L'intrigue n'a aucun lien avec le premier film. En , il est révélé qu'un troisième film est en développement, pour une diffusion sur Netflix[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Deep Blue Sea », sur Box Office Mojo (consulté le 25 mars 2020)
  2. (en) Peur bleu sur l’Internet Movie Database
  3. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  4. (en) « Filmtracks: Deep Blue Sea » (consulté le 3 novembre 2014)
  5. (en) « Deep Blue Sea (1999) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 25 mars 2020)
  6. (en) « Deep Blue Sea Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 25 mars 2020)
  7. « Peur bleue - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 25 mars 2020)
  8. a et b (en) « Deep Blue Sea - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 25 mars 2020)
  9. « Peur bleue », sur JP's Box-office (consulté le 25 mars 2020)
  10. a et b (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  11. (en) Ryan Scott, « Deep Blue Sea 3 Is Happening, May Swim Straight to Netflix », sur MovieWeb, (consulté le 22 août 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]