Petits maîtres suisses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Petits maîtres allemands.
Une œuvre de petit maître suisse : Lausanne et l'esplanade de Montbenon en 1824 par Johann Heinrich Bleuler fils.

Les petits maîtres suisses, appelés en allemand : Schweizer Kleinmeister, sont des peintres suisses spécialisés, entre 1750 et 1850, dans la production d'illustrations exécutées au crayon, à l'aquarelle ou à l'huile et représentant des paysages, des scènes de genre ou des personnages. Ces œuvres originales ont ensuite souvent été publiées sous forme de gravures, voire de lithographies.

La production de ces petits maîtres est particulièrement utile pour sa valeur documentaire, topographique et sociologique dans les domaines de l'histoire, de l'histoire de l'art et de la recherche en sciences naturelles[1].

Artistes classés dans ce groupe[modifier | modifier le code]

Plusieurs centaines d'artistes ont pratiqué, parfois épisodiquement, ce genre. Les principaux représentants en sont le Bernois Johann Ludwig Aberli[2], son successeur Sigmund Freudenberger, mais également leurs compatriotes Balthasar-Antoine Dunker, Heinrich Rieter, Johann Jakob Biedermann et Franz Niklaus König, Matthias Pfenninger à Zurich ou encore, en Suisse romande, Pierre Samuel Louis Joyeux, Jean-Antoine Linck, Michel-Vincent Brandoin et Jakob Samuel Weibel pour ne citer que ceux-ci dans les cantons de Vaud et de Genève.

Collection Gugelmann[modifier | modifier le code]

Annemarie Gugelmann et son frère Rudolf ont constitué une collection d'œuvres des petits maîtres suisses. Elle se compose de 1600 feuillets isolés, 130 albums et séries et de plus de 130 ouvrages comprenant des estampes originales. La Bibliothèque nationale suisse (BN) s'est vue confier la collection Gugelmann en 1982. Elle l'a par la suite complétée et élargie par de nouvelles acquisitions. Une exposition a permis de présenter une partie de ces trésors au public en 2010 au Musée Rath de Genève[3]. Cette collection a été mise en ligne par la Bibliothèque nationale suisse et est accessible sur Wikimedia Commons.

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « 1000 petits-maîtres suisses en ligne », sur admin.ch (consulté le 22 janvier 2015)
  2. Bruno Weber, « Petits maîtres » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  3. « Collection Gugelmann (petits-maîtres suisses) », sur admin.ch (consulté le 22 janvier 2015)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les petits maîtres : vision d'une Suisse idyllique, Vevey, Musée des beaux-arts et Musée du Vieux-Vevey, , 72 p. (OCLC 715181267)
  • (de) Schweizer Kleinmeister / August Laube, Buch- und Kunstantiquariat Zürich, Ausstellung, 15. November bis 13. Dezember 2002, Zürich : A. Laube, 2002.
  • (de) Marie-Louise Schaller, Annäherung an die Natur : Schweizer Kleinmeister in Bern, 1750-1800 / ; hrsg. von der Burgergemeinde Bern und der Stiftung "Graphica Helvetica Bern, Bern : Stämpfli, cop. 1990.
  • (de) Bernische Kunst von den Kleinmeistern bis zur Gegenwart : Wanderausstellung zum hundertjährigen Bestehen des Berner Kunstmuseums = Art bernois des 'petits maîtres' à nos jours : exposition itinérante à l'occasion du centenaire du Musée des beaux-arts de Berne, Berne, Bern : Kunstmuseum, .
  • (de) W. Hugelshofer, Schweizer Kleinmeister, .
  • (de) Hans Peter Treichler, Die bewegliche Wildnis. Biedermeier und ferner Westen, Zurich, Schweizer Verlaghaus AG, (ISBN 3-7263-6523-0), p. 113-120.
  • (de) Albert Müller, Raoul Nicolas et August Klipstein, Die schöne alte Schweiz. Die Kunst der Schweizer Kleinmeister, Leipzig, Albert Müller Verlag, .

Articles connexes[modifier | modifier le code]