Petite mer de Gâvres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Gâvres.

Petite mer de Gâvres
La petite mer de Gâvres en 1750.
La petite mer de Gâvres en 1750.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de la France France
Subdivisions
territoriales
Morbihan
Géographie physique
Type Lagune
Localisation Rade de Lorient, océan Atlantique
Coordonnées 47° 41′ 50″ nord, 3° 18′ 40″ ouest
Superficie 3,5 km2
Longueur 5,5 km
Largeur
· Maximale 1,5 km
· Minimale 0,35 km

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Petite mer de Gâvres

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Petite mer de Gâvres

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

(Voir situation sur carte : Morbihan)
Petite mer de Gâvres

Géolocalisation sur la carte : arrondissement de Lorient

(Voir situation sur carte : arrondissement de Lorient)
Petite mer de Gâvres
Dunes et anses de Gâvres
Riantec.jpg
Lagune riantecoise.
Géographie
Adresse
Ville proche
Administration
Type
Identifiant
Statut patrimonial

La petite mer de Gâvres est une lagune communiquant avec la rade de Lorient, située dans le Morbihan, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

La petite mer de Gâvres est un marais maritime d'une longueur de 5 km et d'une largeur de 1 km. Elle forme un bassin longitudinal d'orientation est/ouest de 566 hectares qui se remplit et se vide entièrement ou presque à chaque marée grâce à une ouverture de 300 mètres située à son extrémité ouest. Elle est caractérisée par des altitudes faibles oscillant entre 0 et 10 m sur tout son pourtour. Deux pointes littorales intérieures situées de part et d'autre du bassin, Les Salles et Kersahu, individualisent naturellement deux ensembles distincts : la baie de Locmalo à l'ouest, qui forme un immense étier, et le fond de la petite mer à l'est. Seul un chenal peu profond est constamment immergé par les eaux[1].

Découvert à marée basse, ce marais ne devient réellement mer qu'à marée haute, lorsque les eaux submergent l'ensemble de la cuvette.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La petite mer borde les communes de Port-Louis et Riantec, au nord ; Plouhinec, à l'est ; et Gâvres, au sud.

Communes limitrophes de la petite mer de Gâvres
Port-Louis Riantec Plouhinec
Rade de Lorient la petite mer de Gâvres Plouhinec
Gâvres Gâvres Plouhinec

Formation[modifier | modifier le code]

L'existence de ce marais maritime est intimement liée à la présence d'un cordon dunaire appelé tombolo qui relie le continent au promontoire rocheux de Gâvres (ce promontoire était à l'origine une île) et qui individualise par la même occasion cette petite mer intérieure. Ce tombolo fait partie intégrante d'un cordon dunaire plus long qui s'est formé lors de la dernière transgression flandrienne, le massif dunaire de Gâvres-Quiberon[1].

Accès[modifier | modifier le code]

La zone de la petite mer est accessible par les routes départementales RD781 (vers Port-Louis) et RD158 (vers Gâvres). Cette dernière est bâtie directement sur le tombolo.

Îles[modifier | modifier le code]

L'île aux Pins.

La petite mer de Gâvres compte deux îles d'estran, toutes deux administrativement localisées sur la commune de Riantec : l'île de Kerners et l'île aux Pins, rattachées au continent par des prés salés et des vasières. La deuxième est accessible à marée basse, tandis que la première est reliée par voie routière au quartier de Kerner, en Riantec.

Écologie[modifier | modifier le code]

En octobre 2018, une zone de protection de biotope est créée pour protéger le biotope propre au fond de la petite mer[2].

Carte géologique de la Petite mer de Gâvres dans le Massif armoricain.

Espèces présentes[3] :

Activités[modifier | modifier le code]

Du fait du cycle des marées sur le territoire, la petite mer de Gâvres est une zone traditionnelle de pêche à pied pour les palourdes et les coques[5]. Quelques fermes ostréicoles sont également à signaler.

L'île de Kerners abrite un musée consacré à l'environnement naturel et à l'histoire de la petite mer[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b E. Elouard, Document d’objectifs Natura 2000. FR 5300027 Massif dunaire Gâvres Quiberon et zones humides associées, ZPS FR5310093 dite Baie de Quiberon, ZPS FR5310094 dite Rade de Lorient, DIREN Bretagne, SIVU Grand Site Gâvres-Quiberon, 2004, 141 p.
  2. « Arrêté du 11 octobre 2018 portant création d’une zone de protection de biotope dénommée « fond de la petite mer de Gâvres » » [PDF], sur Préfecture de la région Bretagne, (consulté le 22 octobre 2018)
  3. « 84 - Petite mer de Gâvres », sur www.caplorient.fr (consulté le 16 mai 2014)
  4. S Le Dréan-Quénec’hdu et R. Mahéo, Site Natura 2000 FR 5300027 « massif dunaire de Gâvres Quiberon et zones humides associées » et zones de protection spéciale FR5310093 Baie de Quiberon et FR5310094 Rade de Lorient. Avifaune : état des connaissances, Eco-Ouest, DIREN Bretagne, SIVU Grand Site Gâvres Quiberon, 2003, 103 p.
  5. « Pêche de loisirs », sur www.gavres.fr (consulté le 16 mai 2014)
  6. Site officiel de la maison de l'île Kerner

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :