Petite-Synthe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Petite Synthe)

Petite-Synthe
Petite-Synthe
Quartier de la Concorde à Petite-Synthe
Blason de Petite-Synthe
Blason
Petite-Synthe
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Commune Dunkerque
Intercommunalité Communauté urbaine de Dunkerque Grand Littoral
Statut Ancienne commune
Maire délégué
Mandat
Johan Bodart
(2020-2026)
Code postal 59640
Code commune 59460
Démographie
Population 15 911 hab. (2010)
Densité 1 390 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 02′ 00″ nord, 2° 24′ 00″ est
Superficie 11,45 km2
Élections
Départementales Dunkerque-1
Historique
Date de fusion
Commune(s) d'intégration Dunkerque
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Petite-Synthe
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Petite-Synthe
Géolocalisation sur la carte : Nord
Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 15.svg
Petite-Synthe
Géolocalisation sur la carte : Nord
Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 15.svg
Petite-Synthe

Petite-Synthe (Klein-Sinten & Kleine Synthe[1] en flamand occidental) est une ancienne commune du département du Nord. Elle a fusionné avec Dunkerque le 1er janvier 1972 et en constitue depuis lors un quartier (au sud-ouest du centre). Elle compte environ 16 700 habitants, sa superficie est de 1 145 hectares.

Localisation[modifier | modifier le code]

Petite-Synthe est un quartier à caractère résidentiel, situé à l'ouest de Dunkerque.

Historique[modifier | modifier le code]

Avant la Révolution française, la paroisse était incluse dans le diocèse de Thérouanne, puis à la disparition de celui-ci dans le diocèse de Saint-Omer[2].

En 1658 après la bataille des Dunes remportée par Turenne, Dunkerque devient anglaise. La possession anglaise recouvre non seulement la ville de Dunkerque mais aussi des territoires dont certains jusque là relevaient de la châtellenie de Bergues : Mardyck, Grande Synthe, Petite Synthe, une partie d'Armbouts-Cappel, Cappelle la Grande, une partie de Coudekerque, Téteghem, Uxem, Ghyvelde, Leffrinckoucke, Zuydcoote. En 1662, Louis XIV rachète ce territoire aux Anglais, Petite Synthe devient française[3].

En 1802-1803, il existe sur la commune un bac appelé Bac dit Fleur du Torngalt utilisé pour franchir le canal de Mardyck et faciliter la communication entre Dunkerque et Gravelines. Un second bac plus petit, voisin du précédent est parfois emprunté[4].

En 1877, Petite-Synthe cède une partie de son territoire qui va devenir Saint-Pol-sur-Mer[5].

En 1888, Petite Synthe se situe sur la ligne de chemin de fer Dunkerque Bourbourg et dispose d'une gare[6].

Première guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Petite-Synthe est en 1917-1918, le siège d'un commandement d'étapes, c'est-à-dire un élément de l'armée organisant le stationnement de troupes, comprenant souvent des chevaux, pendant un temps plus ou moins long, sur les communes dépendant du commandement, en arrière du front. Relèvent du commandement d'étapes, Saint-Pol-sur-Mer, Fort-Mardyck, Mardyck, Grande-Synthe, Bergues, Coudekerque-Branche, Capelle, Armbouts-Cappel[7]. En même temps, la commune dépendait du commandement d'étapes de Téteghem[7].

Le 18 décembre 1917, un bombardement aérien a frappé entre 17h 50 et 18h 45 les communes de Saint-Pol-sur-Mer, Petite-Synthe et Fort-Mardyck[8].

En 1918, le commandement d'étapes de Petite-Synthe est transféré à Coudekerque-Branche, Petite-Synthe devenant une des communes dépendant du commandement et accueillant à ce titre des troupes[7].

Les 21 et 22 janvier 1918, un bombardement aérien a touché Coudekerque-Branche (6 bombes reçues), Malo-les-Bains (3 bombes), Petite-Synthe (1 bombe), Saint-Pol-sur-Mer (5 bombes). À Coudekerque, des voies de la gare de triage, dont celle doublant la voie principale Dunkerque-Hazebrouck, ont été endommagées, un bâtiment touché (vitres brisées), une bombe est tombée dans un champ, une dans le canal de Bergues. Il n'y a pas de victimes :

- à Malo-les-Bains, les trois bombes sont tombées dans le sable, ni victimes, ni dégâts.

- à Petite-Synthe, une bombe tombée dans une rue, ni victimes, ni dégâts.

- à Saint-Pol-sur-Mer, cinq bombes ont touché la ville, cinq maisons ont été détériorées, aucune victime[9].

Depuis 1945[modifier | modifier le code]

Le , Petite-Synthe est rattachée à Dunkerque sous le régime de la fusion simple[10].

Dans les années 1980, à la suite d'un référendum, le quartier de l'Albeck est incorporé à la commune de Grande-Synthe.

Drapeau de Petite-Synthe sur la digue

Héraldique et vexillologie[modifier | modifier le code]

Petite-Synthe a son propre drapeau : « coupé d'azur et de gueules »[11].

Les armoiries de Petite-Synthe : « D'argent à la croix ancrée de gueules cantonnée de quatre grelots de sable[12]. »

Quartiers[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Maire en 1802-1803 : Vinc. Fonteyne[13].

Maire en 1816 : Guillaume Francois Debavelaere[14]

Maire en 1854 : Maegherman[15].

Maire en 1883 1887 1888: Fr. Deschamps[16].

Maire de 1888 à 1911 : Aristide Fonteyne[17].

Maire en 1911-1914 : Edmond Devey[18].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1866 1871 Alexandre Capon   Maire de Saint-Pol-sur-Mer de Janvier à octobre 1878[19].
1871 1874 Benjamin Bayard[20]    
1875 1875 Louis Dekeuwer[20]    
1919 1929 Louis Dewèvre[21]   Médecin
1929 1935 Germain Van eecloo[20] URD Conseiller général du Canton de Dunkerque-Ouest de 1928 à 1935[22].
1935 1940 Arthur Debyser[20]    
1941 1945 Gaston Debavelaere   président de la délégation spéciale municipale[23].
1945 1947 Constant Hecquet[20]    
1947 1951 Albert Barbary[24]    
1951 1969 Paul Dessinguez[25]    
1969 1971 Edmond Schapman[26]   Vice-président de la Communauté urbaine de Dunkerque de 1968 à 1971[27].
1971 1972 André Sion CNI PDG d'une société de transport,
Vice-président de la Communauté urbaine de Dunkerque de 1971 à 1977[27].
Les données manquantes sont à compléter.

Liste des maires-adjoints[modifier | modifier le code]

Liste des maires-adjoints successifs représentant Petite-Synthe au conseil municipal de Dunkerque
Période Identité Étiquette Qualité
1972 1989 André Sion[28] CNI PDG d'une société de transport,
Conseiller communautaire à la Communauté urbaine de Dunkerque de 1983 à 1989[29].
1989 2001 Philippe Paresys PS Conseiller général de Dunkerque-Ouest de 2001-2008[30],
Conseiller communautaire à la Communauté urbaine de Dunkerque de 1995 à 2001[29].
2001 2014 Marie Fabre PS Député suppléante de la douzième circonscription du Nord de 2007 à 2012[31],
Vice-Présidente du Conseil Général du Nord de 2011 à 2015[32],
Conseillère générale de Dunkerque-Ouest de 2008 à 2015[31],
Vice-présidente de la Communauté urbaine de Dunkerque de 2008 à 2014[33].
2014 2020 Leïla Naïdji SE Professeur des écoles[34],
Conseillère communautaire à la Communauté urbaine de Dunkerque depuis le 17 avril 2014[35].
2020 En cours Johan Bodart SE Technicien supérieur. Adjoint au Maire de Dunkerque depuis mai 2020. Directeur de campagne pour les élections municipales 2020 et les élections Départementales 2021. Directeur de campagne de Christine Decodts en 2022 à l’occasion des élections législatives, Mme Decodts fut élue le 19 juin 2022 première femme députée de Dunkerque.
Les données manquantes sont à compléter.
Les données manquantes sont à compléter.

Monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Antoine de Padoue
  • Église Saint Antoine de Padoue
  • Église Saint Nicolas
  • Ancienne école pour garçons

Éducation[modifier | modifier le code]

  • 8 écoles maternelles et primaires publiques
  • 1 école maternelle et primaire privée
  • 7 écoles élémentaires publiques
  • 1 écoles élémentaire privée
  • 2 collèges publics
  • 1 école régionale des Beaux-Arts
  • 1 école de musique[36]
  • 1 lycée public : le lycée de l'Europe

Folklore[modifier | modifier le code]

  • Carnaval (le samedi suivant le mardi-gras)
  • La Saint Martin (le )
  • La Fête du Fort
  • Sa fête foraine.
  • Marché local le mardi matin place Saint Nicolas et le jeudi matin place Louis XIV.

Sécurité[modifier | modifier le code]

  • 1 Police Municipale

Personnalité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  2. Mémoire de la Société dunkerquoise pour l'encouragement des sciences, des lettres et des arts, 1862-1864, neuvième volume, p. 66, lire en ligne.
  3. Louis de Baecker, Recherches historiques sur la ville de Bergues (lire en ligne), p. 83
  4. Annuaire statistique du département du Nord pour l'an XI de la République 1802-1803, p. 211, lire en ligne.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Petite-Synthe », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  6. Journal de Bourbourg Année 1888
  7. a b et c « Journaux des marches et opérations des corps de troupe - Mémoire des hommes », sur www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr (consulté le )
  8. Journal de marche du commandement d'étapes de Petite-Synthe, novembre 1917-janvier 1918, page 30, lire en ligne.
  9. Journal de marche du commandement d'étapes de Coudekerque-Branche, page 20, lire en ligne.
  10. https://www.insee.fr/fr/metadonnees/cog/commune/COM59460-petite-synthe
  11. Cyber flag
  12. Archives de Dunkerque
  13. Annuaire statistique du département du Nord pour l'an XI de la République 1802-1803, p. 272, lire en ligne.
  14. F. Desmons, « Origine probable d'une partie de la collection Errembault aux archives départementales du Nord » (ISSN 0035-2624, consulté le ), page 424.
  15. Almanach du commerce du Nord Année 1854
  16. Annuaire Ravet Anceau du département du Nord Années 1883 1887 1888
  17. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1889 à 1911
  18. Annuaire Ravet Anceau Département du Nord Années 1912 à 1914
  19. Saint-Pol-sur-Mer dans la marche du Temps de Patrick Oddone
  20. a b c d et e Mairie de Petite-Synthe
  21. http://hispasec.free.fr/?p=persocelebres&sp=1
  22. http://www.politiquemania.com/forum/histoire-elections-f33/historique-des-elections-cantonales-t1737-10.html
  23. http://hispasec.free.fr/?p=persocelebres&sp=3
  24. http://www.lepharedunkerquois.fr/actualite/Dunkerque/2010/08/18/noces-d-or-de-betty-et-jose-le-secret-de.shtml
  25. http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.lavoixdunord.fr/stories/image250x00/mediastore/VDN/A2010/M08/en-1956-alors-que-j-etais-en-permissio-586001.jpg&imgrefurl=http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Dunkerque/actualite/Secteur_Dunkerque/2010/08/06/article_en-1956-alors-que-j-etais-en-permission.shtml&usg=__EqOFj98_5B0OSZBKkfgZ4LglSfk=&h=164&w=250&sz=8&hl=fr&start=35&zoom=1&tbnid=o44pSpHk4Sr7CM:&tbnh=73&tbnw=111&ei=MZ2NTszHO4aQ4gSR-fTHAQ&prev=/search%3Fq%3DPaul%2Bdessinguez%2BPetite%2Bsynthe%26start%3D20%26um%3D1%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26rlz%3D1T4RNWN_frFR248FR249%26tbm%3Disch%26prmd%3Divnsob&um=1&itbs=1
  26. http://www.francegenweb.org/mairesgenweb//resultcommune.php?id=37061
  27. a et b Communauté urbaine de Dk Direction de la Communication Service Relation publique
  28. Procès-verbal du Conseil municipal du 09/01/1972
  29. a et b Service relation publique de la Communauté Urbaine de Dunkerque
  30. http://www.lesbiographies.com/#/Biographie/PARESYS-Philippe,137467
  31. a et b http://mariefabre.over-blog.fr/pages/Qui_est_Marie_FABRE_-153634.html
  32. http://www.lesbiographies.com/#/Biographie/FABRE-Marie,176612
  33. http://www.communaute-urbaine-dunkerque.fr/fr/institution/organisation-politique/les-vice-presidents/index.html
  34. La Voix du Nord, « Conseil municipal de Dunkerque: le trombinoscope des adjoints », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne Accès libre, consulté le ).
  35. http://www.communaute-urbaine-dunkerque.fr/fr/institution/assemblee-communautaire/le-conseil-communautaire/index.html
  36. Mairie Pratique Ville de Dunkerque

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]