Petite Symphonie de Charles Gounod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Petite Symphonie
Image illustrative de l’article Petite Symphonie de Charles Gounod
Petite symphonie de Gounod (1904)
Adagio et allegretto
Andante cantabile
Scherzo
Finale
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

La Petite Symphonie est un nonette de Charles Gounod écrit pour instruments à vent (une flûte, deux hautbois, deux clarinettes, deux cors et deux bassons) en 1885.

Dédiée à la Société de musique de chambre pour instruments à vent[1] fondée par Paul Taffanel en 1879, l’œuvre a été créée le à la salle Pleyel par Taffanel lui-même à la flûte, Georges Gillet et Alfred Boullard aux hautbois, Charles Turban et Prosper Mimart aux clarinettes, Garigue et François Brémond aux cors, Espaignet et Bourdeau aux bassons[2],[3]. Elle n'a été publiée que dix-neuf ans plus tard, en 1904.

Structure[modifier | modifier le code]

Elle comporte quatre mouvements :

  1. Adagio et allegretto (4/4, si♭ majeur)
  2. Andante cantabile, quasi Adagio (3/4, mi♭ majeur)
  3. Scherzo, Allegro moderato (6/8, si♭ majeur)
  4. Finale, Allegretto (2/4, si♭ majeur)

Son exécution demande environ 20 minutes.

Gounod a écrit deux symphonies pour orchestre symphonique plus de 30 ans auparavant[4]. Seule la première est passée à la postérité.

Enregistrement[modifier | modifier le code]

  • Petite Symphonie pour une flûte, deux hautbois, deux clarinettes, deux cors et deux bassons, membres de l'Orchestre Symphonique de Winterthur, dirigé par Victor Desarzens (Concert Hall Society, release F-2, disque 33 tours, 1951-1952)[5]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Couverture de la 1re édition, sur le site imslp.org
  2. Mon Musée musical, René Gagnau sur le site http://www.rene-gagnaux.ch
  3. Note de l’éditeur dans la partition de l’œuvre, Paris, Costallat et Cie éditeurs, 1904
  4. « Gounod : Petite symphonie pour vents, sous la direction de Mikko Franck », sur France Musique (consulté le )
  5. René Gagnaux, « C. Gounod, Petite Symphonie, SOW, V. Desarzens | Disque Concert Hall Society », sur notrehistoire.ch (consulté le ).