Petite œuvre multimédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une Petite œuvre multimédia est un format multimédia conçu et développé pour Territoires de fictions. L'appellation Petite Œuvre Multimédia - POM ou POEM - est une marque déposée par le studio Hans Lucas depuis 2008.

Elle consiste à associer photographie, réalisation vidéo et création sonore dans un format court et journalistique.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le site du studio Hans Lucas[1] donne la définition d'une Petite Œuvre Multimédia en termes de :

  • nature des médias - images fixes (photographies ou dessins) et réalisation sonore de qualité
  • nature du discours - angle journalistique, intention d'auteur ou écriture artistique, développement d'une problématique ou information d'actualité
  • structure - la narration sert de fil conducteur
  • format - court (une à quatre minutes)
  • domaine - artistique, de la fiction, de la communication, du documentaire ou du reportage

La Petite Œuvre Multimédia fait partie de la famille des créations multimédias, au même titre que le webdocumentaire, le web-reportage, la vidéographie, le diaporama sonore et la réalisation sonore. Toutefois, son appellation est une marque déposée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet Territoires de Fictions, qui explore de nouvelles formes de représentation de la photographie, a créé et développé en 2005 le concept de la Petite Œuvre Multimédia[2].

En 2007, le studio Hans Lucas publie 52 POM sur le site Le Monde. Deux records d'affluence sont enregistrés[réf. à confirmer] : le premier pour une série dans son ensemble, le second pour une vidéo individuelle.

Plusieurs sociétés de production audiovisuelle réalisent aujourd'hui des POM, comme Petit Homme Production ou SapienSapienS.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Pour sa 41e édition, la Bourse du talent, session Reportage, a été attribuée pour la première fois à un reportage photographique présenté sous forme de POM. Il s'agissait du travail d'Élisabeth Schneider intitulé M'aime pas peur et associé à son reportage photographique Acceptation qui traite du même sujet.

Le 5 mars 2011 durant le colloque POM+F de FreeLens, le premier prix POM français a récompensé Vali Faucheux-Georges pour son travail intitulé J'ai vécu et réussi.

Formation[modifier | modifier le code]

La réalisation de POM est enseignée à l’École des métiers de l’Information (EMI-CFD) depuis 2006 dans le cadre de sa formation photojournalisme[3].

Certaines structures proposent des formations continues à destination des professionnels :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Studio Hans Lucas / Multimédia
  2. Territoires de fictions / France à quoi tu penses ? par photographie.com
  3. Formation photojournalisme / EMI-CFD

Liens externes[modifier | modifier le code]