Petit paon de nuit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saturnia pavonia

Saturnia pavonia
Description de cette image, également commentée ci-après
Petit paon de nuit - mâle
(Saturnia pavonia).
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Classe Insecta
Ordre Lepidoptera
Super-famille Bombycoidea
Famille Saturniidae
Sous-famille Saturniinae
Genre Saturnia

Espèce

Saturnia pavonia
(Linnaeus, 1758)
Description de cette image, également commentée ci-après
Saturnia pavonia

Le Petit paon de nuit (Saturnia pavonia) est une espèce de lépidoptères (papillons) de la famille des Saturniidae, de la sous-famille des Saturniinae et du genre Saturnia.

Morphologie[modifier | modifier le code]

Papillon[modifier | modifier le code]

L'imago de Saturnia pavonia a une envergure de 4,8 à 8 cm pour le mâle. La femelle diffère du mâle par sa taille très sensiblement supérieure, sa coloration gris brun sans aucune trace de jaune sauf au niveau des ocelles, et les antennes très faiblement pectinées.

Chenille[modifier | modifier le code]

Plantes hôtes : de nombreux genres et espèces dont Erica, Carpinus, Hippophae, Rubus, Crataegus, Prunus spinosa, etc.

Cycle biologique[modifier | modifier le code]

L'espèce produit une génération par an, dont les imagos volent de mars à juin.

Une femelle pond en moyenne 220 œufs répartis en plusieurs grappes. La ponte forme un manchon entourant une tige ou branchette (en mai, en Europe septentrionale). Les chenilles s'observent de mai à août. Leur coloration (variable selon le stade de développement) les dissimule de façon efficace, particulièrement lorsqu'elles sont sur les bruyères. La nymphose s'effectue au début de l'automne, dans un grand cocon piriforme tissé dans le feuillage de la plante hôte. L'émergence de l'imago a lieu au printemps suivant.

Il est à noter que des hybrides ont été obtenus dans ce genre entre espèces parfois éloignées. Dernièrement en , un hybride mâle a vu le jour dans les élevages de Robert Vuattoux entre Saturnia (Eudia) pavonia mâle (France) X Saturnia (Eriogyna) pyretorum (Hong Kong). D'autres expériences d'hybridations de cette espèce sont en cours.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Répartition
Carte de répartition en Europe occidentale
Eurasiatique : de l’ouest de l’Europe jusqu'à la région du fleuve Amour ; toute la France.
Habitat
Friches, landes, bruyères, lisières, bois clairs.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Saturnia pavonia a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1758, sous le nom initial de Phalaena pavonia minor [1].

Synonymie :

  • Phalaena pavonia minor Linnaeus, 1758protonyme
  • Bombyx carpini Denis & Schiffermüller, 1775[2]
  • Bombyx alpina Favre, 1897
  • Bombyx borealis Rangnow, 1935
  • Bombyx lapponica Lingonblad, 1936
  • Bombyx lappmarchica Bryk, 1948

L'ancienne sous-espèce Saturnia pavonia ligurica Weismann, 1876 est maintenant généralement considérée comme une espèce distincte, sous le nom de Saturnia pavoniella (Scopoli, 1763).

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Linnaeus, 1758; Syst. Nat. (Edn 10) 1 : 496
  2. Denis & Schiffermüller, 1775; Ankündung eines systematischen Werkes von den Schmetterlingen der Wienergegend: 50

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • P.C. Rougeot & P. Viette, Guide des papillons nocturnes d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux & Niestlé, Lausanne, 1978.
  • Claude Herbulot, Atlas d'entomologie tome 2, Boubée, Paris, 1990.
  • D.J. Carter et B. Hargreaves, Guide des chenilles d'Europe, Paris, Delachaux et Niestlé, , 311 p. (ISBN 978-2-603-00639-9), p. 58 (DL )