Petit-Failly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de Meurthe-et-Moselle
Cet article est une ébauche concernant une commune de Meurthe-et-Moselle.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grand-Failly et Failly.
Petit-Failly
Église Saint-Rémy.
Église Saint-Rémy.
Blason de Petit-Failly
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Arrondissement de Briey
Canton Mont-Saint-Martin
Intercommunalité Communauté de communes du Longuyonnais
Maire
Mandat
Séverine Huet
2014-2020
Code postal 54260
Code commune 54420
Démographie
Population
municipale
86 hab. (2013)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 26′ 24″ Nord 5° 29′ 35″ Est / 49.44, 5.4931
Altitude Min. 204 m – Max. 313 m
Superficie 8,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte administrative de la Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Petit-Failly

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte topographique de la Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Petit-Failly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Petit-Failly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Petit-Failly

Petit-Failly est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Bois de Petit-Failly est une exclave située au sud-ouest de la commune et séparée de celle-ci par Marville et Rupt-sur-Othain

Toponymie[modifier | modifier le code]

Villa Fatiliago (634); Le petit Fally (1584) ; Parvum Faillei (XVIIe siècle) ; Failly soub la chastellenie de Longvuy (1674)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Village de l'ancienne province du Barrois, rattaché au bailliage de Longuyon.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Robert Gerard    
mars 2008 2014 Thérèse Hautecouverture DVD  
2014 en cours Séverine Huet    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 86 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1872
273 319 314 516 617 316 329 314 300
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
302 272 253 241 218 203 197 168 116
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
120 106 121 108 102 89 70 71 63
1990 1999 2007 2008 2012 2013 - - -
64 76 78 78 87 86 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Chapelle-oratoire au cimetière.
  • Vue de Petit-Failly
    Le site de la villa gallo-romaine, sans doute l'ancienne Fatiliago, est à mi-distance des villages actuels de Petit-Failly et Grand-Failly.
  • Vestiges de villa gallo-romaine au lieu-dit la Marlerie, fouillée en 1966/67, objets provenant du site exposés dans le musée du Grand-Failly.
  • Nécropole mérovingienne.
  • Château d'Egremont du XVIe siècle dont il subsiste la partie gauche de l'élévation principale et l'élévation latérale gauche. Agrandi en 1737 pour Jean-Baptiste de Failly, en même temps que la partie gauche est repercée et que le colombier est construit. Parties agricoles construites 1re moitié du XIXe siècle, (avant 1833, date du cadastre). Logis amputé à droite après 1833.
  • Château fort de Failly. Propriété de la puissante famille de Failly, le château bas ou château de Failly, construit dans la partie basse du village, est mentionné dès 1331 ; construit au XIVe ou XVe siècle, il a été rétabli après le saccage de 1559 ; partiellement repercé et remanié au XVIIIe siècle.
  • Église paroissiale romane Saint-Rémy dont il subsiste la partie inférieure de la façade sud de la nef avec l'ancien portail muré. Église reconstruite au XVe siècle. Chœur et transept revoûtés de 1622 à 1625 (dates portées par les clefs de voûte) en même temps que la nef est repercée et le portail occidental établi. Restaurée de 1856 à 1858. Campanile restauré en 1906. Armoiries
  • Sur le mur en face de maison est visible plaque en pierre avec les inscriptions suivantes: Marie-Anne de Reumont Baronne de Failly [4] née en 1719, décédée en 1790, mariée en 1742 à Antoine Jean-Baptiste de Failly, Baron de Failly enseigne dans les Gardes du corps des Ducs de Lorraine, Chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint Louis.
  • Chapelle-oratoire au cimetière.
  • A la sortie de la commune, existe une borne milliaire qui délimitait une voie Romaine. Cette borne milliaire se trouvait sur le passage d'une voie secondaire romaine reliant Senon à Marville et à Montmédy.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Petit-Failly Blason Blasonnement : d'argent à la pousse arrachée de trois feuilles de gueules accompagnée de deux merlettes affrontées de sable.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2007, 2008, 2012, 2013.
  4. Marie-Anne de Reumont