Petit-Chasseur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Petit-Chasseur
Image illustrative de l’article Petit-Chasseur
Stèle antrhopomorphe néolithique n. 25
Localisation
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
Commune Sion
Protection Bien culturel d'importance régionale
Coordonnées 46° 13′ 53″ nord, 7° 20′ 54″ est

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

(Voir situation sur carte : canton du Valais)
Petit-Chasseur
Petit-Chasseur

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Petit-Chasseur
Petit-Chasseur

Le Petit-Chasseur est un site préhistorique situé dans la commune valaisane de Sion, en Suisse.

Description[modifier | modifier le code]

Le site présente une succession d'occupations s'échelonnant du néolithique moyen jusqu'à l'époque romaine, soit l'une des séquences culturelles les plus complètes des Alpes[1]. Au début du troisième millénaire avant J.-C., une nécropole mégalithique est érigée et sera utilisée jusqu'au début de l'âge du bronze. Deux dolmens à soubassement triangulaire sont mis en valeur dans le quartier de St-Guérin et le mobilier extrait des fouilles, principalement des stèles anthropomorphes, conduiront à l'ouverture du musée d'archéologie en 1976 à la Grange-à-l'Évêque[2].

Le site est inscrit comme bien culturel d'importance régionale[3].

Historique des fouilles[modifier | modifier le code]

En juillet 1961, lors de la pose d'une canalisation, des ouvriers découvrent deux cistes de grande dimension constituées de dalle gravées. Les travaux sont interrompus et le professeur Marc-Rodolphe Sauter, directeur du Département d'anthropologie de l'Université de Genève, qui fouille alors à Rarogne (Valais, Suisse), est appelé à venir constater les découvertes. Il situe dans un premier temps leurs origines au haut-moyen-âge, cependant la découverte de tessons de céramique décorés de motifs campaniformes retardent la datation de près de trois milliers d'années. Cinq chantiers se succèdent de 1962 à 2003 et révèlent des traces d'occupation du début du néolithique moyen à la fin de La Tène. Si la nécropole mégalithique, érigée aux environs de 3000 avant J.-C., marque l'apogée de l'utilisation du site, les archéologues ont également découvert la présence d'un hameau, voire d'un village, antérieur à la formation de celle-ci[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Collectif, Mariethoz François, (dir.), Les saisons du Petit-Chasseur, Sion : éd. Sedunum Nostrum, n.14, 2009, p.7
  2. Collectif, Vallesia : bulletin annuel de la Bibliothèque et des Archives cantonales du Valais, des Musées de Valère et de la Majorie = Jahrbuch der Walliser Kantonsbibliothek, des Staatsarchivs und der Museen von Valeria und Majoria, 1976, p.XXX
  3. [PDF] Canton du Valais - Inventaire PBC, Objets B
  4. Besse Marie, Mottet Manuel, « De la cabane au hameau, du hameau au village : l’habitat néolithique moyen du Petit-Chasseur à Sion » in ConstellaSion : hommage à Alain Gallay. Lausanne: Cahiers d'archéologie romande. 2003, p. 191

Voir aussi[modifier | modifier le code]