Peter Wilhelm Lund

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Peter Wilhelm Lund
Peter Wilhelm Lund 1847 by Tegner & Kittendorff.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Lagoa SantaVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
P.W.LundVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en zoologie
LundVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Influencé par

Peter Wilhelm Lund, né à Copenhague le et mort à Lagoa Santa (Minas Gerais, Brésil) le , est un physicien, zoologiste, botaniste et paléontologue danois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né dans une famille aisée et étudia la médecine à l'université de Copenhague. Il effectue en 1825 son premier voyage au Brésil, où il passe trois années à collecter des plantes près de Rio de Janeiro. À son retour en Europe en 1829, il soutient une thèse à l'université de Kiel, puis voyage en Italie et s'installe ensuite à Paris. Là, il est influencé par Georges Cuvier, professeur d'anatomie comparée au Muséum national d'histoire naturelle.

Il voyage au Brésil en 1833 pour une expédition. Des raisons de santé l’oblige à s’installer à Lagoa Santa où il demeure jusqu’à sa mort.

Il s’intéresse à la paléontologie des grottes du Minas Gerais. En 1834, il découvre les ossements d’un hominidé préhistorique dans la grotte de Lapinha. Comme pionnier de la paléontologie au Brésil, il découvre aussi des ossements de Paresseux géants et de tigre-dents-de-sabre. En 1835 il entretient une correspondance avec le beau-frère de ses deux frères, le philosophe Sören Kierkegaard[1]. En 1839 il est l'auteur du genre zoologique Phyllomys regroupant des rats épineux endémiques notamment de cette région et en 2003, le zoologiste brésilien Yuri Luiz Reis Leite nomme une nouvelle espèce de ces rats épineux Phyllomys lundi, en hommage.

En 1842, il met au jour le site de Cerca grande dans le Minas Gerais, un abri rocheux dans lequel sont découverts les premiers squelettes d'humains et d'animaux dans la caverne de Sumidouro.

Liste partielle des publications[modifier | modifier le code]

  • Physiologische Resultate der Vivisectionen neuerer Zeit, Preisschrift, Kopenhagen, Brummer, 1825.
  • E Museo Lundii. En Samling af afhandlinger, Copenhague, H. Hagerups Boghandel, tome I, 1888 (lire en ligne) ; tome II, 1, 1893 (lire en ligne) ; tome II, 2, 1895 (lire en ligne)
  • Lütken, Christian Frederik, E Museo Lundii. En Samling af Afhandlinger om de i det indre Brasiliens Kalkstenshuler af ... P. V. Lund udgravede ... Dyre- og Menneskeknogler ... Udgivet af ... C. F. Lütken, Copenhague, H. Hagerups Boghandel, 1906. (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) B.Beolens, M.Watkins et M.Grayson, The eponym dictionary of mammals Éditions JHU Press, 2009. 574 pages. (ISBN 0801893046), 9780801893049. Consulter en ligne p. 250
  • (pt) Luna, Pedro Ernesto de: Peter Wilhelm Lund: o auge das suas investigações científicas e a razão para o término das suas pesquisas[1], (en portugais) Ph.D. thesis, Universidade de São Paulo, 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Peter Wilhelm Lund » (voir la liste des auteurs).

(version du )

  1. Sören Kierkegaard; Frederik Julius Billeskov-Jansen, Vie et œuvre de Kierkegaard in. Œuvres complètes de Sören Kierkegaard volume 1, Orante, , p. XVI

Liens externes[modifier | modifier le code]

P.W.Lund est l’abréviation botanique standard de Peter Wilhelm Lund.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI

Lund est l’abréviation habituelle de Peter Wilhelm Lund en zoologie.
Consulter la liste des abréviations d'auteur en zoologie