Peter Pouly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pouly.
Peter Pouly
Peter Pouly Haute Route 2013 Cime de la Bonette.jpeg

Peter Pouly lors de la Haute route 2013 à la Cime de la Bonette

Informations
Naissance
Nationalité
Équipes amateurs
01.2014-05.2015[n 1] Singha Infinite
Équipes professionnelles
05.2015-12.2015[n 2] Pishgaman Giant
2016 Singha Infinite
Principales victoires
Championnats
MaillotFra.PNG Champion de France de VTT marathon (2004 et 2005)

Peter Pouly, né le à Saint-Étienne, est un cycliste français, spécialisé dans le VTT.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peter Pouly pratique le BMX de 1985 à 1992. Il passe ensuite au VTT, à l'âge de 15 ans, et devient professionnel en 1994[1]. En 1995, il est quatrième du championnat du monde de cross-country junior[2].

Troisième du Roc d'Azur en 2001, il remporte cette course en 2002, ce qu'il considère comme le meilleur souvenir de sa carrière[3]. En décembre 2002, il est suspendu un an par la Fédération française de cyclisme, pour un contrôle antidopage positif aux corticostéroïdes le 16 juin 2002, lors d'une manche de coupe de France de VTT à Bormes-les-Mimosas[4]. Il reprend la compétition en mars 2004, chez MBK[5]. En septembre, il devient champion de France marathon en remportant La Forestière[6]. Il est troisième du Roc d'Azur le mois suivant[7].

En 2005, il conserve son titre de champion de France marathon, lors de la Vendée Verte[8]. Il est troisième du championnat de France de cross-country[9] et deuxième du Roc d'Azur, derrière Christoph Sauser[10].

Il arrête sa carrière professionnelle en fin d'année. Après cinq ans sans compétition, il dispute de nouveau des cyclosportives à partir de 2010[3].

Au milieu des années 2010, il participe à plusieurs épreuves sur route en Asie et remporte à deux reprises le Tour de l'Ijen (2014 et 2015), une épreuve de l'UCI Asia Tour.

En mai 2016, il remporte pour la troisième fois le Tour de l'Ijen, ainsi que l'étape reine au sommet du volcan Ijen. Il est néanmoins déclassé au profit de Jai Crawford, car son vélo, ainsi que celui de plusieurs de ses équipiers, étaient non-conformes aux normes de l'Union cycliste internationale. Le vélo, pesé à l'arrivée après une requête de Crawford, présentait seulement 6,2 kilogrammes, soit 600 grammes de moins que la limite autorisée par l'UCI[11].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2014 2015
UCI Asia Tour 70e[12] 57e[13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2014 au 10 mai 2015
  2. Du 11 mai 2015 au 31 décembre 2015

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Peter Pouly », sur eterpouly.com (consulté le 15 novembre 2012)
  2. (en) « 6° World Championship XCO, Kirchzarten (GERMANY) - September 1995 », sur worldxcmtb.com (consulté le 15 novembre 2012)
  3. a et b « Interview de Peter Pouly », sur velo101.com, (consulté le 15 novembre 2012)
  4. « Cyclisme : Peter Pouly garde obstinément le silence », sur ladepeche.fr, (consulté le 15 novembre 2012)
  5. « Raid SFR Cassis : Thomas Dietsch s'offre une victoire de prestige », sur velo101.com, (consulté le 15 novembre 2012)
  6. « La Forestière 2004 : Pouly champion de France », sur velo101.com, (consulté le 15 novembre 2012)
  7. « Les vététistes brillent au Roc d'Azur », sur ladepeche.fr, (consulté le 15 novembre 2012)
  8. « Vendée Verte : Peter Pouly reste en bleu-blanc-rouge », sur velo101.com, (consulté le 15 novembre 2012)
  9. « Pouly, dans la roue d'Absalon », sur ladepeche.fr, (consulté le 15 novembre 2012)
  10. « VTT. Salvetat au-dessus du Roc », sur ladepeche.fr, (consulté le 15 novembre 2012)
  11. Fraude technologique : 3 coureurs disqualifiés
  12. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]