Peter Kreuder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Peter Kreuder
Peter Kreuder by Gregor Harlip, c. 1935.png
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
SalzbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Ostfriedhof (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Parti politique
Instrument
Distinction

Peter Kreuder, né le à Aix-la-Chapelle et décédé le à Salzbourg) est un compositeur, pianiste et chef d'orchestre autrichien d'origine allemande. Il a notamment écrit la musique pour plus de 180 films, des œuvres orchestrales, des opéras, des opérettes, des comédies musicales.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peter Kreuder commence sa carrière à l'âge de six ans en interprétant un concerto pour piano de Mozart au Gürzenich de Cologne. Il passe ses années d'études à Munich, Berlin et Hambourg. Après la Première Guerre mondiale, il travaille en tant que compositeur de spectacles musicaux au Kammerspiele Theater de Hambourg, au Staatstheater am Gärtnerplatz de Munich, ainsi que pour plusieurs productions de cabaret et des revues. En même temps, il poursuit ses études à l'Académie de musique de Munich. Il est diplômé en 1924. En 1925, il est chef d'orchestre au Deutsches Theater München. Il dirige des orchestres de théâtre, d'abord à Munich, puis à Berlin, où il collabore avec Max Reinhardt.

Sa première musique de film en 1930 est Hinter den Roten Mauern von Lichterfelde. La même année Friedrich Hollaender lui demande d'écrire les arrangements et la musique de fond du célèbre Der blaue Engel (L'Ange bleu) de Josef von Sternberg. Il rejoint le parti nazi en 1932 (numéro de membre : 1 275 600), mais le quitte en 1934.

Pendant le Troisième Reich, Kreuder travaille pour le régime, entre autres choses. Il écrit notamment la musique pour le film de propagande du film Gestern und heute (1938) de Hans Steinhoff. Sa chanson Musik, Musik, Musik (mieux connu pour son refrain « Ich brauche keine Millionen »), tirée du film Hallo Janine (1939) et chantée Marika Rökk par obtient un immense succès. Le thème de cette chanson populaire sera utilisé plus de 35 ans après comme générique du Muppet Show.

En, 1939 Kreuder émigre en Suède mais retourne en Allemagne en 1941 à cause des menaces sur sa famille qui risque la déportation en camp de concentration. À l'automne 1943, il tombe en disgrâce parce qu'il refuse d'organiser des concerts en Rhénanie, qui est à ce moment, plus que toute autre partie de l'Allemagne, menacée par les bombardements. Cependant, il n'est pas été exclu de la Chambre de la musique du Reich.

Après la Seconde Guerre mondiale, Kreuder opte pour la citoyenneté autrichienne et dirige des orchestres de radio au Brésil et en Argentine. Il meurt à Salzbourg et est enterré au Ostfriedhof de Munich (tombe 55-19-2).

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Comédies musicales[modifier | modifier le code]

  • Bel Ami (d'après Theo Mackeben)
  • Lady aus Paris
  • Madame Scandaleuse
  • Lola Montez
  • Lips

Lieder[modifier | modifier le code]

  • Wenn die Sonne hinter den Dächern versinkt
  • Sag' beim Abschied leise „Servus“ (texte d'Harry Hilm)
  • Es kann zwischen heute und morgen (texte d'Hans Fritz Beckmann)
  • Cycle de lieder Zeit und Ewigkeit

Musiques de film[modifier | modifier le code]

  • Ritorno (1940)
  • Traummusik (1940)
  • Kora Terry (1940)
  • Romans (1940)
  • Liebesgeschichten (1943)
  • In flagranti (1944)
  • Es lebe die Liebe (1944)
  • Es fing so harmlos an (1944)
  • Frühlingsmelodie (1945)
  • Das singende Haus (1948)
  • Frech und verliebt (1948)
  • El heroico Bonifacio (1951)
  • Cosas de mujer (1951)
  • Concierto de bastón (1951)
  • Qué hermanita! (1951)
  • El honorable inquilino (1951)
  • Alle kann ich nicht heiraten (1952, Das verliebte Kleeblatt)
  • El gaucho y el diablo (1952)
  • El paraíso (1953)
  • So ein Affentheater (1953)
  • Liebeskrieg nach Noten (1953, Liebe auf den ersten Ton)
  • Arlette erobert Paris (1953)
  • Schlagerparade (1953)
  • Canción de la nieve (1954)
  • Der erste Kuß (1954)
  • La Mouche (en) (1954)
  • Ein Mädchen aus Paris (1954)
  • Ihr erstes Rendezvous (1955)
  • Hilfe – sie liebt mich (1956)
  • Agent double (1960)
  • Ein dreifach Hoch dem Sanitätsgefreiten Neumann (1969, Mit Grapsch und Gloria)
  • Der gestohlene Himmel (1974)
  • Camilla Horn 85 (1987)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]