Peter Joseph Osterhaus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Peter Joseph Osterhaus
Peter Joseph Osterhaus

Naissance
Coblence, Prusse
Décès (à 94 ans)
Allégeance Flag of the United States (1861-1863).svg Union
Grade Union Army major general rank insignia.svg Major general
Années de service 1861-1865
Conflits Guerre de Sécession

Peter Joseph Osterhaus (né le à Coblence en Prusse, et décédé le ) est un major-général de l'Union.

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

Peter Joseph Osterhaus a suivi une scolarité à l'académie militaire de Berlin[1].

Il émigre aux États-Unis après avoir participé aux révolutions de 1848-49. Il s'installe en Illinois en tant que marchand et postier.

Il entre en politique, dans le parti républicain, et fait la connaissance d'Abraham Lincoln.

En 1860, il s'installe à Saint-Louis en tant que marchand et comptable. Il participe activement à la communauté germano-américaine et à la formation des compagnies des Homeguard[1].

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Au début du conflit, Peter Joseph Osterhaus est promu major, le 27 avril 1861, dans le 2nd Missouri Volunteers et est libéré 4 mois plus tard[2]. Pendant ces quatre mois, il participe, avec le général Nathaniel Lyon à la prise du camp Jackson commandé par le brigadier-général confédéré Daniel M. Frost[3]. Il participe aussi à la bataille de Boonville et poursuit les Missouri State Guard. Il participe à la bataille de Wilson's Creek et couvre la retraite des Fédéraux à l'issue de celle-ci.

Il est alors promu colonel le 19 décembre 1861 dans le 12th Missouri Infantry affecté à la seconde brigade de la troisième division du général Franz Sigel.

Pendant la campagne de Pea Ridge, il commande la première Brigade de la première division de Franz Sigel au sein de l'armée du Sud-Ouest. Il participe alors à la bataille de Pea Ridge. Il prend part, ensuite à la campagne de Vicksburg et participe à la prise du Fort Hindman.

Il est promu brigadier-général le 9 juin 1862[2]. En février 1863, Peter Joseph Osterhaus commande la 9th Division dans le 13th Corps du général McClernand. Il participe alors à la prise de Port Gibson. Osterhaus est blessé à la bataille de Black River Bridge.

Après la prise de Vicksburg, la 9th Division est démantelée et Peter Joseph Osterhaus attend 20 jours une nouvelle affectation[3]. Il prend alors le commandement de la 1st Division du 15th Corps du général Sherman et participe à la campagne de Chattanooga. Il coopére avec le major général Joseph Hooker pendant l'attaque de Lookout Mountain le 24 novembre 1863. Pendant les combats à Missionary Ridge, Peter Joseph Osterhaus fait un mouvement de flanc décisif contre les Confédérés.

Après cette campagne, la division d'Osterhauss est affecté au 15th Corps du général Logan dans l'armée du Tennessee commandée par le général McPherson. Fin mai 1864, il participe à la bataille de Dallas

Il est promu major-général le 23 juillet 1864[2] et participe à la campagne de Savannah.

Il est ensuite affecté en tant que chef d'état-major du général Canby et participe aux batailles de Fort Spanish et de Fort Blakely pendant le campagne de Mobile en avril 1865.

Après la guerre[modifier | modifier le code]

Peter Joseph Osterhaus quitte le service actif le 15 janvier 1866 après avoir été commandant militaire du district du Mississipi.

Le président Andrew Johnson nomme Peter Joseph Osterhaus consul des États-Unis à Lyon en France. Il reste 11 ans consul puis retourne en Allemagne à Mannheim après avoir pris sa retraite en 1877. Il est enterré à Coblence en Allemagne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Peter Joseph Osterhaus, page consacrée au général sur nps.gov/ (National park service) (consultée le 17 juillet 2014)
  2. a b et c (en) Francis B. Heitman, Historical Register and Dictionary of the United States Army, from it's Organization, September 29, 1789, to March 2, 1903, Washington, Government Printed Office, (lire en ligne)
  3. a et b Peter Joseph Osterhaus, page consacrée au général sur thecivilwarmuse.com, (consultée le 17 juillet 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]