Peter Ibbetson (film, 1935)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Peter Ibbetson

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Gary Cooper et Ann Harding

Réalisation Henry Hathaway
Scénario histoire :
George du Maurier
John Nathaniel Raphael
adaptation :
John Meehan
Edwin Justus Mayer
Waldemar Young
Constance Collier
Vincent Lawrence
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre film fantastique
Sortie 1935
Durée 88 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Peter Ibbetson est un film américain réalisé par Henry Hathaway en 1935.

Le film est basé sur le roman de George du Maurier paru en 1891 et la pièce de théâtre de John Nathaniel Raphael. Ce roman fit l'objet d'une précédente adaptation, Forever, réalisée en 1921 par George Fitzmaurice.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans la riche société de l'Angleterre du XIXe siècle, l'architecte londonien Peter Ibbetson est hanté par le souvenir de son idyllique enfance parisienne où il vécut une séparation prématurée avec Mimsey, une petite voisine dont il était fortement épris.

Sans enthousiasme, il se rend dans le Yorkshire pour la construction de nouvelles écuries à la demande du duc et de la duchesse de Towers. Après une prime rencontre tendue, il s'éprend progressivement de la duchesse Mary, de même qu'elle s'éprend de lui. Ils se racontent un jour un rêve commun, mais ne parlent pas ouvertement d'amour.

Ayant compris qu'ils s'aiment, le duc les somme de s'expliquer le soir même au cours du dîner. C'est alors que Mary et Peter découvrent qu'ils ont retrouvé leur amour d'enfance. Piqué dans son amour-propre par leur romance, le duc pointe son pistolet sur son rival qui, en se défendant, le tue accidentellement.

Emprisonné à vie, Peter revit son amour dans les rêves qu'il partage avec sa dulcinée. Les années passent, font leur ouvrage sur les corps, mais les amants restent jeunes dans les songes et se rejoignent spirituellement dans la mort qui leur offre l'éternité...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non crédités :

Autour du film[modifier | modifier le code]

Par son atmosphère lyrique et fantastique, le film fut porté aux nues par le mouvement surréaliste. Dans L'Amour fou, André Breton le décrit par ces mots :

« un film prodigieux, triomphe de la pensée surréaliste. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]