Peter Eriksson (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eriksson et Peter Eriksson.

Peter Eriksson
Illustration.
Fonctions
Ministre suédois du Logement et de la Numérisation
En fonction depuis le
(2 ans, 3 mois et 23 jours)
Premier ministre Stefan Löfven
Gouvernement Löfven
Prédécesseur Mehmet Kaplan
Per Bolund (intérim)
Député européen

(1 an, 10 mois et 23 jours)
Élection 25 mai 2014
Législature 8e
Groupe politique Verts/ALE
Député au Riksdag
Élection 15 septembre 2002
17 septembre 2006
19 septembre 2010
Élection 18 septembre 1994
Porte-parole du Parti de l'environnement Les Verts

(9 ans et 9 jours)
Avec Maria Wetterstrand
Prédécesseur Lotta Nilsson Hedström
Matz Hammarström
Successeur Gustav Fridolin
Åsa Romson
Biographie
Nom de naissance Lars-Johan Peter Eriksson
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Tranås
Nationalité Suédoise
Parti politique MP

Peter Eriksson (né le 3 août 1958 à Tranås, Småland) est un économiste et homme politique suédois, membre du Parti de l'environnement Les Verts.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il habite la commune de Kalix dans le Norrbotten, dont il a été membre de l'exécutif local de 1999 à 2004. Entre 2002 et 2011, il a été l'un des deux porte-paroles du Parti de l'environnement-Les Verts, aux côtés de Maria Wetterstrand.

Il a été député au Riksdag, le parlement national, de 1994 à 1998 et de nouveau de 2002 à 2014, année lors de laquelle il a démissionné à la suite de son élection au Parlement européen lors des élections européennes de 2014.

Le 25 mai 2016, le Premier ministre suédois Stefan Löfven le nomme ministre du Logement et de la Numérisation. En conséquence, il démissionne de son mandat de député européen[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sv) « Peter Eriksson (MP) ska digitalisera Sverige », sur Digital, (consulté le 26 mai 2016).
  2. « Suède: remaniement du gouvernement après la démission de deux ministres », sur Xinhua net, (consulté le 26 mai 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]