Personnages d'In Nomine Satanis/Magna Veritas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Beaucoup de personnages récurrents de l'univers du jeu de rôle In Nomine Satanis/Magna Veritas sont des archanges ou des princes-démons. Le background de ce jeu a évolué avec la publication de nouveaux ouvrages et scénarios. Par exemple, Ange, Archange des Convertis, est apparue dans la campagne Baron Samedi : en fonction des agissements des personnages-joueurs qui jouent cette campagne, elle aurait pu devenir prince-démon plutôt qu'archange. Cependant, comme Baron Samedi fait partie des premiers livres publiés pour INS/MV, le background officiel considère qu'Ange est devenu archange des convertis.

INS/MV étant un jeu satirique, les créatures surnaturelles décrites s'écartent souvent beaucoup de la mythologie classique. Par exemple, l'archange Christophe n'a rien à voir avec Saint Christophe.

Sommaire

Forces du bien[modifier | modifier le code]

Dieu[modifier | modifier le code]

Le personnage de Dieu dirige le Paradis. Il est décrit comme agissant le plus souvent comme un vieillard ayant peu d'influence sur le grand jeu, laissant la direction des forces du bien au conseil des archanges. Malgré son attitude sénile, Dieu est omnipotent et omniscient ; selon le Guide de la troisième force, Dieu est l'univers. Il est en fait surtout motivé par l'observation du Grand Jeu, et agit surtout (généralement par l'intermédiaire de l'archange Yves) pour empêcher le Grand Jeu de finir. Dans le background officiel du jeu, il a pris des vacances de plusieurs années à La Bourboule en 1997, à la sortie de la 3e édition d'INS/MV, et s'est abonné au Chasseur français. Il n'est sorti de sa retraite qu'après les événements de la campagne Jésus Revient. Dieu est souvent renommé "Bob" par les créateurs du jeu.

Archanges[modifier | modifier le code]

Les anges de Magna Veritas doivent chacun servir un archange parmi ceux-ci :

Alain, archange des cultures[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange d'Alain, tel qu'il est décrit, était autrefois un ancien prêtre égyptien doté de pouvoirs psis, nommé Amosis. Désabusé par l'inaction des dieux égyptiens face aux famines qui frappent l'Égypte, il tente de sauver son peuple lui-même. Par sa popularité grandissante, il attire la colère de la déesse Sekhmet et est sauvé puis recruté par le personnage de l'archange Jordi, l'archange des animaux. C'est un archange discret, qui s'attache à nourrir la population humaine. En secret, il dirige également une lutte contre les dieux égyptiens survivants.

Ange, archange des convertis[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Ange apparaît dans la campagne Baron Samedi. C'est la fille d'un ange et d'un démon, et elle a grandi dans un puissant berceau vaudou. Le background officiel considère qu'Ange est devenu un archange à la fin de Baron Samedi, mais ses caractéristiques en tant que prince-démon sont quand même proposées dans le supplément Scriptarium Veritas. Elle apparaît sous la forme d'une enfant ou d'une adolescente, et son rôle est d'accueillir les démons et membres de la troisième force qui souhaitent devenir anges. Elle reste l'une des plus tolérantes des archanges, particulièrement proche de ses origines vaudoues.

Blandine, archange des rêves[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Blandine est l'ancienne amante du personnage du prince-démon Beleth, prince des cauchemars. Amie de Jésus, elle est devenue archange en organisant le martyr de Sainte Blandine. Avec ses pouvoirs de contrôle des humains et de manipulation de la mémoire, elle protège le Grand Jeu en nettoyant les traces. Ayant beaucoup voyagé entre les Marches Parallèles, elle est décrite comme hautaine et sûre d'elle. Ses escapades sexuelles lui valent des accusations de pédophilie, dans la campagne New World Order.

Catherine, archange des femmes[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Catherine a eu une longue carrière mouvementée. Très peu savent qu'il s'agit en fait d'Ève, décrite dans le jeu comme la première femme ayant des pouvoirs psis, qui s'est plus tard jointe au panthéon grec sous le nom de Déméter. Elle y rencontre Athéna qui devient sa meilleure amie. Mais Zeus viole Déméter qui se venge en l'assassinant avec l'aide d'Athéna. Elle devient archange sur simple demande à Dieu, en l'an 500, et travaille pour améliorer la condition féminine. Elle démissionne soudainement neuf siècles plus tard, à la fin du Moyen Âge. Elle n'est techniquement pas considérée par les forces du bien comme renégate, aussi dispose-t-elle toujours de quelques anges sur Terre.

Christophe, archange des enfants[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange de Christophe est un ancien serviteur de Laurent qui était tombé en disgrâce après l'échec de la croisade des enfants en 1212. Il ne devient archange qu'en 1908, sous le prétexte de l'invention du Mécano. Il est décrit comme puéril par choix, pour ne pas avoir à affronter les responsabilités. Il reste farceur et spontané, mais réserve une haine profonde pour les pédophiles.

Daniel, archange de la pierre[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Daniel est un ancien serviteur de Georges puis de Laurent. Dès la Création, il est amoureux de la tectonique et de la géologie. En tant que soldat de base, il fut désabusé après avoir été vaincu au combat par Jacob. Quand Georges massacre les fées, Daniel prend une retraite momentanée, mais il se joint à Laurent dans sa croisade contre les musulmans. Au XIIIe siècle, il défend Notre-Dame de Paris pendant sa construction, en employant la puissance du chaudron de Dagda, un objet magique celte enterré là, pour changer en pierre les démons qui l'attaquent. Daniel devient archange pour cet acte, et a depuis une relation particulière, à la fois avec la cathédrale, avec les églises en général, mais aussi avec la France. Mais la puissance qu'il a déployée le rend plus violent et colérique. Certains de ses anges s'allient avec le Troisième Reich pendant la Seconde Guerre mondiale, même si Daniel favorise la Résistance. Daniel est tombé amoureux du mouvement skinhead en 1976, et depuis, apparaît sous la forme d'un petit skinhead. En 1997 cependant, il se fait invoquer par les Soldats de la terre creuse, une organisation d'anges et d'autres créatures néo-nazies, dans un sous-marin. En s'échappant, il rencontre deux de ses plus puissants serviteurs habillés en uniformes nazis, et décide de mener une purge dans les rangs de ses anges, nommée la « Nuit des longues battes » (en référence à la Nuit des Longs Couteaux, et à la batte de baseball qui est l'arme préférée de Daniel et de nombreux skins). Il est en permanence sur Terre depuis 1997, avec l'Hôtel George-V, à Paris, comme quartier général.

Didier, archange de la communication[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Didier est devenu archange en 1160 avant Jésus-Christ, pour avoir porté les Dix Commandements à Moïse. Il a été responsable de la rédaction de la plupart des volumes de l'Ancien Testament. Il s'occupe du recrutement de nouveaux corps d'accueil pour les anges, ce qui occupe la moitié de ses effectifs. Il établit aussi la communication à l'intérieur des forces angéliques. Il est décrit comme très diplomate, au point d'être très hypocrite.

Dominique, archange de la justice[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Dominique est un des archanges premiers nés. C'est l'archange le plus puissant politiquement, et il fait de son mieux pour contrôler le plus possible l'administration angélique. Il est souvent qualifié de psychorigide, et ses serviteurs font office de « police des anges ». C'est le frère d'Andromalius, prince-démon du jugement, qui a un rôle similaire chez les démons.

Emmanuel, archange du double jeu[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Emmanuel a remplacé Mathias à partir de la deuxième édition pour des raisons de droits d'auteur. Dans la deuxième édition, il était considéré que l'archange Mathias avait trahi les forces du bien et avait été remplacé par l'archange Emmanuel ; dans la troisième édition, l'archange Mathias n'est pas mentionné, mais dans la quatrième, il est annoncé que l'archange Mathias avait fait semblant de trahir les forces du bien pour pouvoir mieux infiltrer l'enfer ; il a fini par organiser une machination pour destituer Emmanuel et reprendre sa place. Les deux archanges ont eu le même rôle, celui d'infiltrer des anges parmi les démons. Dans la quatrième édition, après avoir été destitué par l'archange Mathias, l'archange Emmanuel change de bord pour devenir le prince-démon Zanag.

Francis, archange de la diplomatie[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Francis est devenu archange en 1681 avec la publication de De re diplomatica libri, de Jean Mabillon. Grand ami de Didier, Francis a pour rôle de résoudre les conflits entre humains. C'est le frère de l'archange Hassan, un archange musulman.

Gabriel, archange du feu[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Gabriel est un des premiers-nés. Frère de l'ange Samael, qui devait devenir Satan, il agit comme l'agent personnel de Dieu sur le terrain, d'une façon inspirée par l'archange Gabriel de l'Ancien Testament, du Nouveau Testament et du Coran. Il n'avait pas de rôle officiel, se faisant parfois passer pour un simple ange au service d'Yves. Au début du Moyen Âge, Dieu finit par l'envoyer créer une nouvelle religion, l'Islam, avec l'aide de plusieurs anges jeunes et puissants. Mais le conseil angélique n'avait aucune confiance en Gabriel et déclara prestement que l'Islam était une hérésie ; Gabriel devint donc renégat comme son frère. Gabriel perdit un duel contre Laurent et devint amnésique, errant sur Terre jusqu'à une rencontre avec le personnage du prince-démon Majuj dans les années 1990 qui lui rend la mémoire. Il se cache ensuite à Londres, où le personnage de l'archange Yves finit par aller le chercher pour lui rendre son épée de feu, la seule arme à pouvoir tuer définitivement un ange. Dans la campagne Fire & Ice, Gabriel finit par prendre conscience qu'il lui reste un dernier rôle à jouer : tuer Samael, qui doute de sa mission. Les deux frères ayant une destinée commune, la mort de Samael entraîne celle de Gabriel. Dieu lui trouve, plus tard, un remplaçant en la personne de Victor.

Georges, archange de la purification[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Georges est un des archanges premiers-nés, et le frère du personnage de prince-démon Baal. Il est décrit comme extrêmement violent, borné, et sûr de son bon droit. Son excès de zèle dans le massacre des dragons puis des êtres fées lui vaut d'être mis au placard, sans serviteurs, au service des réclamations du Paradis. Il retrouve son poste dans la 4e édition, dans la campagne Jésus Revient.

Guy, archange des guérisseurs[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Guy était autrefois un érudit nommé Elijah, contemporain de Jésus. Jésus puis le personnage de l'archange Novalis ont longuement travaillé à le convertir, et il est directement devenu archange. Le personnage de l'archange Guy est un archange très proche des hommes, qui bataille souvent contre le conseil offensif (qui rassemble les archanges les plus belliqueux) pour éviter les morts inutiles d'humains. De nos jours, il est décrit comme un humanitaire « de combat » qui soutient de nombreuses ONG et apparaît généralement sous l'aspect d'un médecin. Il est actif et militant.

Janus, archange des vents[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Janus est un ancien ange au service du personnage de l'archange Emmanuel (ou Mathias, selon l'édition). Il a longtemps infiltré les rangs du prince-démon Morax en prenant le pseudonyme du personnage du prince-démon Valefor. Il se sert de sa couverture pour voler les prophéties de Nostradamus au prince-démon Kronos, en 1900, et devient ainsi archange des vents. Il est présenté comme un personnage très ambigu, dont le rôle est à la fois de voler les démons et d'empêcher qu'eux commettent des vols.

Jean, archange de la foudre[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Jean était autrefois un ange solitaire. Il plagia le travail de deux anges, Harut et Marut, pour inventer le principe de l'incarnation et de l'invocation d'anges sur Terre. Il devient archange à la suite de la Renaissance, et en particulier de l'invention par Denis Papin de la machine à vapeur. Jean devient l'archétype du scientiste, persuadé que la science est parfaite et peut répondre à tout. Il est décrit comme très sûr de lui-même.

Jean-Luc, archange des protecteurs[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Jean-Luc était au départ un simple humain, parmi les Juifs qui fuyaient l'Égypte. S'étant sacrifié pour protéger des femmes d'une bande d'Amalécites menés par le prince-démon Baal, Jean-Luc est devenu un ange après sa mort. Il entre au service de Georges et met en place un service de gardes du corps. En 451, il protège Sainte Geneviève contre les Huns (dont fait partie le futur prince-démon Ouikka), et est promu archange. En 1431, à la suite de la mort de Jeanne d'Arc, Yves reproche vertement à Jean-Luc de ne pas l'avoir défendue (ce qui est une hypocrisie de la part d'Yves qui, étant omniscient, avait parfaitement prévu la mort de Jeanne d'Arc). Jean-Luc réagit en fondant la Targe, une organisation secrète de gardes du corps qui protège des humains importants, que les attaques contre eux viennent de démons ou d'anges. En 1994, il fonde SOS Repentir, un serveur téléphonique où des anges peuvent avouer leurs erreurs pour recevoir une punition relativement légère. De nos jours, selon le background du jeu, Jean-Luc est toujours un archange proche des humains, à la limite du masochisme quand il s'interpose au profit de ses protégés.

Jésus, archange de Dieu[modifier | modifier le code]

Jésus est décrit dans l'Encyclopedia Spiritis comme un des premiers-nés et le frère du personnage du prince-démon Malphas. Il a toujours été le chouchou de Dieu, même si, dans le background officiel du jeu, il n'est pas plus son fils que les autres archanges. Dans des suppléments plus récents, en particulier Les Petites apocalypses et On ferme !, son passé est modifié : il serait en fait, selon cette nouvelle version, Adam, le premier psi, à qui Dieu aurait donné la place d'un ange de puissance secret et mystérieusement disparu. Ces deux versions se rejoignent sur les actions de Jésus depuis son arrivée au Paradis : il est descendu sur Terre dans le corps d'un nouveau-né (étant ainsi le pionnier de l'incarnation d'anges et de démons dans des corps humains), et a eu une vie très semblable à celle décrite dans le Nouveau Testament. Plus récemment, Jésus a fondé un bar neutre appelé Chez Régis, que les anges et les démons peuvent faire apparaître devant eux dans n'importe quelle ville, simplement en le cherchant, et où ils peuvent discuter pacifiquement. Jésus est toujours présenté dans le jeu INS/MV comme une caricature de baba-cool, avec une forte odeur d'étable, une forte consommation de drogues douces et une gentillesse sans limite. Son meilleur ami est le personnage de l'archange Novalis.

Jordi, archange des animaux[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Jordi faisait partie des premiers-nés et a toujours eu les animaux comme intérêt principal. Peu actif avant le vingtième siècle, il devient soudainement très impliqué pour la défense des hommes mais, avant tout, de la faune. Une partie de ses serviteurs, cependant, est allée plus loin et a formé sans le prévenir la RZO, ou résistance zoologique organisée, un mouvement secret dont le but est de détruire l'humanité pour laisser la Terre aux animaux. L'archange Jordi apprend leur existence dans l'un des scénarios du supplément Sympathy for the Devil, et commence une purge de ses propres troupes pour leur rappeler que les humains, malgré leurs défauts, ont eux aussi leur place sur Terre.

Dans le jeu, son vrai nom est Uriel.

Joseph, archange de l'inquisition[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Joseph est devenu archange en 1184, quand il fonde l'Inquisition. Cette organisation chasse surtout les sorciers (des humains qui peuvent forcer des anges et démons à venir sur Terre et à les servir), et a eu de belles réussites au départ avant de devenir de plus en plus intégriste et paranoïaque. Joseph est décrit, de nos jours, comme aigri et paranoïaque, avec une prédilection pour la torture. Contrairement aux autres archanges, il ne possède pas de domaine au Paradis mais plutôt en Enfer, où il accueille les anges renégats. Il considère le personnage de l'archange Dominique comme le seul autre archange à ne pas être corrompu.

Laurent, archange de l'épée[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Laurent était le lieutenant du personnage de l'archange Georges avant son limogeage ; il a depuis récupéré la plupart de ses attributions. Chef de l'armée angélique, il dirige la croisade contre les musulmans, qui culmine avec la bataille de Poitiers en 732. Alors que le personnage de l'archange Laurent se bat en duel contre le personnage de son frère et archange Khalid, qui est devenu un archange musulman, le personnage de prince-démon musulman Majuj emploie son pouvoir de barbarie sur les combattants chrétiens. Le personnage de l'archange Laurent a ainsi obtenu le défaut « besoin de tuer », dans le jeu, qui le pousse à tuer un démon ou, à défaut, un humain tous les jours ; pire, les autres anges présents (à l'exception de Daniel qui venait de se faire tuer) partagent cette limitation et sont devenus les « anges 1 % », le noyau dur des serviteurs de Laurent. Le personnage de l'archange Laurent est toujours le chef de l'armée angélique. À ce titre, ses services entraînent et gèrent les soldats de Dieu, en particulier les néo-jésuites qui en forment l'élite. Il est proche des archanges Dominique et Joseph, et de nombreux mouvements politiques d'extrême droite. En 1997, il découvre l'existence du Bureau, l'organisation très secrète qui rassemble des Anges et des Démons ensemble pour protéger le Grand Jeu, et part en croisade contre elle, la forçant à se démanteler en hâte.

Marc, archange des échanges[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Marc est un ancien ange du personnage de l'archange Yves puis de l'archange Didier. Il s'est toujours attelé à la promotion de l'économie, jusqu'à ce qu'il devienne archange en 1626 pour avoir acheté Manhattan pour 60 florins. Il s'occupe de nos jours de soutenir l'économie, en tant que moyen d'apporter du bonheur aux humains, et il gère le budget du Paradis. L'archange Marc est présenté comme un personnage ambigu : d'un côté, il aime les hommes et cherche à faire le bien, de l'autre il est fasciné par l'argent et aime le luxe.

Mathias, archange de la confusion[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Mathias n'apparaît que dans les première et quatrième éditions. Dans la deuxième édition, il était considéré que Mathias avait trahi les forces du bien et avait été remplacé par Emmanuel ; Mathias a fini par tenter le coup d'éclat de détruire Notre-Dame avec l'aide des dieux celtes, dans la campagne Delenda est Notre-Dame du supplément Deux Ex Machina. Dans la troisième édition, Mathias n'est pas mentionné, mais dans la quatrième, il est annoncé que Mathias avait fait semblant de trahir les forces du bien pour pouvoir mieux infiltrer l'enfer ; il a fini par organiser une machination pour ridiculiser Emmanuel et reprendre sa place. Il a le même rôle qu'Emmanuel, celui d'infiltrer des anges parmi des démons.

Michel, archange de la guerre[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Michel est un ancien héros viking compagnon de Rollon. Il s'est converti au christianisme en 911, après deux duels avec Laurent. Depuis, Michel a comme serviteurs des guerriers freelance et des commandos, tandis que Laurent dirige l'armée angélique. Michel est toujours resté très proche de ses origines païennes, ce qui lui a valu un procès de la part de Dominique et Joseph au Moyen Âge. Encore de nos jours, il garde de nombreux amis dans la troisième force, surtout chez les héros et dieux vikings. Michel déteste Dominique, Joseph et Laurent, et il méprise les moins combatifs des archanges comme Novalis ou Blandine. Il apparaît généralement comme un grand homme barbu, et se bat à la hache.

Novalis, archange des fleurs[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Novalis est depuis la Création un ange du personnage de l'archange Jordi pacifiste et amoureux de la flore. Pendant la rébellion de Samael contre Dieu, Novalis est tué et chute à travers les marches intermédiaires, restant coincé sur une marche vide pendant quelques millénaires ; il rate ainsi le début de la guerre entre Enfer et Paradis. Ensuite, il passe l'antiquité à voyager puis à s'impliquer dans les religions juive, en éduquant Salomon, puis bouddhiste, en donnant des idées à Siddharta. Novalis accompagne ensuite Jésus sur Terre, et ils deviennent excellents amis. Novalis s'occupe ensuite de la rédaction des Évangiles, y insérant ses idéaux de paix et d'amour, et devient ainsi archange. De nos jours, Novalis est présenté comme une caricature de hippie, en chemise à fleurs, sandales, et cannabis. Il est très proche du mouvement rastafari, et de la défense de l'environnement.

Victor, archange du feu[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Victor, parfois orthographié Viktor, est un dragon fils de France D'Argon. Il apparaît pour la première fois dans la campagne Les Petites Apocalypses, où il mène une rébellion contre Obéron et Titania, les dirigeants des fées, puis il attaque et pille tous les panthéons polythéistes, tuant bon nombre de dieux au passage. Il est ensuite engagé par Dieu pour remplacer Gabriel en tant qu'archange du feu et agent personnel de Dieu.

Walther, archange des exorcistes[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Walther était au départ un druide picte doté de pouvoirs psis et avec un peu de sang démoniaque dans les veines, au IIe siècle. Il réussit à vaincre le personnage du prince-démon Andromalius en duel psychique, et se fait rapidement engager par le Paradis. Cependant, son esprit garde les séquelles du duel psychique, et il est présenté comme étant schizophrène à ce jour. Il s'occupe des exorcistes, qui peuvent forcer un démon à quitter le corps humain qu'il habite.

Yves, archange des sources[modifier | modifier le code]

Le personnage de l'archange Yves fut la première entité créée par Dieu. Yves est omniscient (mais pas omnipotent) et est le plus souvent vu à observer et à prendre des notes. Il s'occupe de la connaissance, et sa bibliothèque contient tous les livres, même certains qui ont été rêvés mais jamais écrits. Il est vu comme peu actif, mais il agit en fait par petites touches, surtout pour sauver l'équilibre du Grand Jeu. C'est le frère du prince-démon Kronos, et ils restent généralement en bons termes. Dans le jeu, son vrai nom est Mickaël.

Archanges musulmans[modifier | modifier le code]

Eli, archange de la création[modifier | modifier le code]

Eli est un ancien serviteur de Jordi. Il est peu sociable, et son rôle est de protéger la nature dans son ensemble, les animaux, les végétaux et même les minéraux. originaire du mot Veli, velitus noseabus du sanskrit allégé.

Hassan, archange de l'unité[modifier | modifier le code]

Hassan est le frère de Francis et un ancien serviteur d'Yves. Il est doux et cultivé, et travaille principalement à améliorer les relations entre Islam et Christianisme. Il soutient la paix et la recherche du savoir.

Khalid, archange de la foi[modifier | modifier le code]

Khalid est le frère de Laurent et un ancien serviteur de Georges. Il est militariste et nettement plus fanatique que ses deux collègues. Depuis un duel contre Laurent à la bataille de Poitiers, il hait son frère et pousse au conflit armé entre les deux religions.

Forces du mal[modifier | modifier le code]

Satan[modifier | modifier le code]

Deux personnages ont, dans l'histoire d'INS/MV, dirigé l'Enfer sous le nom de Satan.

  • Samael, alias Lucifer, était autrefois le plus charismatique, fort et beau parmi les anges premiers-nés. C'est le frère de Gabriel. Pendant la préhistoire, il s'est pris d'admiration pour les humains, leur liberté, et la beauté de leurs femmes. Il est entré en rébellion contre Dieu quand celui-ci lui a refusé de créer une progéniture avec les humaines, une race de géants qui aurait eu la puissance des anges et la liberté des humains. Cette rébellion a mené au grand schisme, et au bannissement en Enfer de la faction de Samael. Satan est l'éternel adversaire de Dieu ; il a plusieurs fois accepté de se confronter à lui dans des paris et des conflits pour la domination des âmes humaines. Alors qu'il entretenait au départ un idéal de liberté et de contestation, Samael est devenu amer et désabusé avec le temps, et a accepté de se mettre en retrait en 1997 (avec la sortie de la troisième édition d'INS/MV), soi-disant pour préparer un tournoi d’Intervention divine. La campagne Fire & Ice révèle qu'il est en fait parti pour se remettre en question. En partant du principe que Dieu était omnipotent et pouvait donc techniquement gagner le Grand Jeu d'un claquement de doigt, Samael a compris que Dieu laissait traîner le Grand Jeu éternellement en lui laissant croire qu'il avait une chance de gagner. Samael meurt à la fin de Fire & Ice et est remplacé par le nouveau-né Damien.
  • Damien est l'enfant des princes-démons Baal et Andrealphus. Né en 2002 à la fin de la campagne Fire & Ice, Damien n'a jamais servi Dieu et est donc plus vil et moins expérimenté que son prédécesseur.

Princes-démons[modifier | modifier le code]

Les démons d'In Nomine Satanis doivent chacun servir un prince-démon parmi ceux-ci :

Abalam, prince de la folie[modifier | modifier le code]

Abalam est un ange d'Yves qui a changé de bord. Il est devenu prince en faisant interner Camille Claudel en 1920. Alors qu'autrefois il simulait la folie pour mieux confondre ses adversaires, son esprit s'est réellement fracturé au réveillon de l'an 2000. Six parties de son esprit habitent des humains sur Terre, et la septième reste en Enfer.

Andrealphus, prince du sexe[modifier | modifier le code]

Andrealphus est le frère de Bifrons et un des premiers-nés parmi les archanges. Il se rebelle contre Dieu pour libérer les hommes. Andrealphus reste un obsédé sexuel esthète et peu violent, tout l'opposé de son frère. Un peu blasé, il essaie de tomber enceinte, en choisissant Baal comme père, mais meurt en donnant naissance à Damien, le remplaçant de Satan, dans les évènements de la campagne Fire & Ice. Andrealphus est remplacé par Marie-Jolie.

Andromalius, prince du jugement[modifier | modifier le code]

Andromalius est un des premiers-nés et le frère de Dominique. Il lui est très semblable : il fait la police chez les démons, il est également psychorigide et retors. Il collabore régulièrement avec son frère pour des affaires qui concernent les deux camps à la fois ; son but est cependant d'employer cette collaboration pour faire tomber Dominique.

Asmodée, prince du jeu[modifier | modifier le code]

Asmodée est un vieux démon discret. Il est devenu prince avec l'apogée du cirque romain. Son rôle le plus connu est de tenter les hommes par le jeu, mais peu savent qu'il a écrit les règles du Grand Jeu avec Yves. Encore de nos jours, il tâche d'empêcher Yves de manipuler celui-ci, car il a l'impression qu'Yves fait de l'anti-jeu.

Baal, prince de la guerre[modifier | modifier le code]

Baal est un des premiers-nés, et le frère de Georges. Il a toujours mené les armées démoniaques. Baal est toujours intéressé par un défi, et respectueux des bons guerriers même quand ce sont ses adversaires (comme l'archange Michel). Au fil des millénaires, Baal est devenu, à son corps défendant, un excellent politicien, avec autant de voix au conseil qu'Andromalius dont il est un prudent rival. Cependant, il n'a pas vraiment de désir de diriger l'Enfer, mais celui de trouver de nouveaux et difficiles défis. Quand Satan démissionne dans les évènements de la campagne Fire & Ice, Baal se contente de faire l'intérim.

Baalberith, prince des messagers[modifier | modifier le code]

Baalberith était inconnu avant la chute des démons en Enfer. En fait, il s'y trouvait depuis l'époque des dinosaures, quand Dominique et Andromalius tentaient d'introduire la religion chez les dinosaures avec Denver comme messie. Dominique et Andromalius avaient frappé Baalberith pour l'empêcher de signaler leur fiasco à Dieu, et Baalberith a chu jusqu'aux Enfers qui étaient encore vides. Il est depuis devenu le lieutenant d'Andromalius afin de se venger. Il reste très discret, mais est au centre de l'administration démoniaque.

Beleth, prince des cauchemars et des ténèbres[modifier | modifier le code]

Beleth est tombé dans les rêves de Dieu quand il était encore au Paradis, et ce qu'il y a vu l'a changé à jamais. Il a depuis une attitude assez détachée du monde. Comme Blandine, il surveille la marche des rêves et des cauchemars. Il a récemment essayé de créer des univers parallèles, en particulier le Gothic Horror, un monde de film d'horreur bloqué dans les années 1920, et le Work in Progress, un monde cyberpunk. Son vrai nom est Rennel.Il peut moduler les cauchemars afin de les rendre réels. De plus il est capable de créer des illusions et de les rendre réelles. De plus c'est le plus puissant des Archidémon.

Belial, prince du feu[modifier | modifier le code]

Belial est le frère de Crocell. Quand Samael, le futur Satan, a commencé à emmener des anges sur Terre pour séduire des humaines, Belial et Crocell sont tombés amoureux de la même femme, et Belial hait son frère depuis. Belial est un ancien démon de Baal, et a été promu pour le grand incendie de Londres en 1666. Il est pyromane, mégalomane et brutal, se croyant seul capable de régner sur l'Enfer. Ses serviteurs, comme ceux de Baal, Bifrons ou Crocell, font office de force de frappe sur Terre. Il apparaît le plus souvent comme un mafieux muni d'un lance-flamme.

Bifrons, prince des morts[modifier | modifier le code]

Bifrons est le frère d'Andrealphus et un des premiers-nés parmi les anges. Il se comporte le plus souvent comme un idiot complet, brutal, sans aucune discrétion et doté d'un sens de l'humour très gras et gore. Il s'occupe de la plupart des morts-vivants sur Terre. D'après le Liber Daemonis, Bifrons essaie de puiser dans la marche du Gothic Horror, un univers parallèle créé par Beleth, pour créer des morts-vivants plus puissants et discrets, mais le sorcier mort-vivant Hornet en profite pour commencer à le contrôler. Dans les évènements de Fire & Ice, la mort d'Andrealphus entraîne celle de son frère Bifrons, mais Hornet en profite pour voler le pouvoir de Bifrons et le remplacer incognito. Dans l'antiquité, Bifrons a participé à plusieurs panthéons païens, apparaissant comme Hel chez les Scandinaves, et Seth chez les Égyptiens.

Caym, prince des animaux[modifier | modifier le code]

Caym est un vieux prince-démon, arrivé à ce niveau pour avoir mis fin à la trêve des animaux quand le jardin d'Éden disparut. Son rôle est mineur dans le Grand Jeu, et il est d'autant plus fidèle à Satan. Il prend un malin plaisir à tuer et faire souffrir les animaux, et à les faire haïr des humains. Il est, par exemple, responsable de l'affaire de la bête du Gévaudan, qui a attisé la haine envers les loups.

Crocell, prince du froid[modifier | modifier le code]

Crocell est le frère de Belial. Ancien serviteur et ami de Bifrons, il réussit à obtenir de monter de grade assez vite pour éviter les brimades de son frère et rival. Il devient prince en 1834, avec l'invention du réfrigérateur. Crocell est un prince décontracté et blagueur, grand ami de Kobal et de Haagenti : pour lui, le froid est synonyme de crèmes glacées et de snowboard. Il croit encore en la libération des humains. Ses serviteurs sont généralement des plaisantins indisciplinés avec une puissante force de frappe.

Furfur, prince du hardcore ou du metal[modifier | modifier le code]

Furfur est le prince du hardcore dans les 1re et 4e éditions et le prince du métal dans les 2e et 3e. C'est un prince-démon très jeune ; il devient prince-démon à la suite d'un concert de hardcore à New York, dans un scénario fourni dans la boîte de base de la première édition d'INS/MV. C'est un ancien serviteur de Bifrons. Il est anarchiste et violent et cherche à libérer les humains par tous les moyens possibles.

Gaziel, prince de la terre[modifier | modifier le code]

Gaziel est un ancien démon de Caym. Il a toujours vécu à part, surtout dans des souterrains. Dans l'Italie antique, alors qu'il n'était qu'un simple démon, il a vaincu Vulcain et a détruit Pompei et Herculanum au cours du combat. Gaziel est resté discret depuis, et est devenu prince en 1883 avec l'éruption du Krakatoa. C'est un prince qui communique très peu, à la limite de l'autisme ; il se concentre sur la vie souterraine et les entrailles de la Terre, et rivalise avec Daniel.

Haagenti, prince de la gourmandise[modifier | modifier le code]

Haagenti est le frère de Kobal. Il est longtemps resté simple familier avant de devenir démon, et enfin de devenir prince-démon en inspirant la malédiction des Atrides. Haagenti, comme son frère, est un prince décontracté et comique, mais sa grande expérience de la cour démoniaque et son vaste réseau d'agents humains cannibales (appelé la confrérie de l'osso bucco) en font un prince-démon bien informé.

Hornet, prince des morts[modifier | modifier le code]

Hornet est un puissant sorcier du XIIIe siècle qui est devenu un mort-vivant après sa mort. Il apparaît pour la première fois dans la campagne Mors Ultima Ratio, où il tente de prendre le contrôle du Gothic Horror, une marche parallèle créée par Beleth et hantée de morts-vivants et de loups-garous. La storyline officielle considère qu'il a échoué, et les suppléments Liber Daemonis et Encyclopedia Spiritis volume 2 décrivent comment il prend petit à petit le contrôle de Bifrons quand celui-ci essaie de tirer du pouvoir du Gothic Horror. Quand Bifrons meurt dans Fire & Ice, Hornet prend sa place discrètement. Dans le supplément On Ferme, Hornet, remplaçant Bifrons, tente d'invoquer Satan alors que celui-ci est déjà mort. Cela met la puce à l'oreille des princes Andromalius, Beleth et Kronos, qui réussissent à emprisonner son âme sur une Marche vide. Bifrons est pour l'heure officieusement mort, mais a été ranimé par un démon d'Andromalius.

Kobal, prince de l'humour noir[modifier | modifier le code]

Kobal est le frère d'Haagenti, et il est devenu prince-démon après avoir détourné la croisade des enfants de son but premier et pour en avoir fait une vaste blague. Il a toujours été le bouffon de Satan.

Kronos, prince de l'éternité[modifier | modifier le code]

Kronos est le frère d'Yves ; il est encore proche de celui-ci. Contrairement à Yves, Kronos n'est pas omniscient, mais il a le pouvoir de voyager dans le temps, chose qu'il finalement pratique peu, pour ne pas dire pas. Kronos est un prince-démon intellectuel, et souvent allié à Yves contre les magouilles de Dominique et Andromalius.

Malphas, prince de la discorde[modifier | modifier le code]

Malphas est un des premiers-nés, décrit comme le frère de Jésus jusqu'à la sortie du supplément On ferme. Jaloux du favoritisme de Dieu envers Jésus, Malphas a pris pour rôle de favoriser les dissensions entre les humains, entre les anges, mais aussi parfois entre les démons. Il est entre autres responsable du schisme entre catholiques et protestants. Peu enclin à la violence physique, il préfère pousser ses ennemis à se battre entre eux et manipuler les archanges et même les autres princes-démons.

Malthus, prince des maladies[modifier | modifier le code]

Malthus est un ancien démon de Bifrons qui est monté en grade à la suite de l'épidémie de peste noire de 1348. Sa puissance est bridée mais gardée sous le coude par Satan, car une épidémie d'importance pourrait décimer la population de la Terre et mettre fin au Grand Jeu. Plus récemment, il est tombé en disgrâce à la suite de l'apparition du SIDA, une maladie qui, dans INS/MV, a été récupérée par l'Eglise et a limité la révolution sexuelle. Depuis, Andrealphus hait cordialement Malthus.

Mammon, prince de la cupidité[modifier | modifier le code]

Mammon est un ancien démon de Malphas qui est monté en grade pour avoir obtenu la dénonciation de Jésus par Judas Iscariote pour 30 deniers. Il est le pendant obscur de Marc, incarnant les pires côtés du capitalisme.

Marie-Jolie, prince de la luxure[modifier | modifier le code]

Marie-Jolie est au départ une succube (ce qui est, dans INS/MV, l'enfant d'un humain et d'un démon) au service d'Andromalius. Elle apparaît pour la première fois dans le scénario New World Order, où elle est décrite comme une succube obsédée sexuelle, très puissante au combat et assez intelligente et ambitieuse pour qu'Andromalius tente de s'en débarrasser. Dans ce scénario, elle intrigue pour quitter le service de son prince et passer chez Baal. Elle réapparaît dans Fire & Ice, où elle est devenue un des meilleurs agents de Baal. À la suite de la disparition d'Andrealphus, Marie-Jolie devient prince-démon à sa place. Par rapport à son prédécesseur, Marie-Jolie est moins sophistiquée.

Morax, prince des dons artistiques[modifier | modifier le code]

Morax est un ancien démon d'Andrealphus, devenu prince-démon en 1500 avec l'apogée de la Renaissance italienne. C'est un prince de faible puissance, souvent ridiculisé par ses pairs.

Nisroch, prince des drogues[modifier | modifier le code]

Nisroch est présent dans la première édition mais disparait dans les seconde et troisième éditions pour revenir dans la quatrième. Son absence est justifiée, dans un scénario présent dans les livres de base de la quatrième édition, par une retraite temporaire où il s'est infiltré dans la mafia russe.

Nog, prince de la paresse[modifier | modifier le code]

Nog est apparu dans la seconde édition à la place de Nisroch. C'est un prince-démon très peu actif (puisqu'il passe l'essentiel de son temps à dormir) et très jeune (puisqu'il fut officiellement promu des rangs des démons de Kronos en 1990, avec la montée du chômage) . Il est révélé dans l'Encyclopedia Spiritis comme étant en fait un double de Kronos, créé par les nombreux voyages temporels de celui-ci. Il est opposé à Kronos en tout : paresseux là où Kronos est actif, désordonné là où Kronos est rigide.

Nybbas, prince des médias[modifier | modifier le code]

Nybbas est un ancien démon de Malphas qui est devenu prince avec l'invention de la télévision. C'est un prince-démon particulièrement hypocrite.

Ouikka, prince des airs[modifier | modifier le code]

Ouikka a commencé comme un simple humain, un Hun tué par Jean-Luc en essayant de tuer Sainte Geneviève. Ses mauvaises actions de son vivant ont mené à sa promotion en familier, puis en démon de Crocell, et enfin en prince-démon après avoir causé l'attentat de Lockerbie. C'est le seul prince-démon à faire partie à la fois de la hiérarchie démoniaque « classique » et des princes-démons musulmans. Ce prince-démon, soit très destructeur et nihiliste, soit très calme et calculateur (deux extrêmes le rendant encore plus imprévisible) a pour responsabilité le terrorisme et les attentats.

Samigina, prince des vampires[modifier | modifier le code]

Samigina est l'ambition incarnée : il a commencé comme simple vampire, puis a lentement monté les rangs de la hiérarchie démoniaque, de mort-vivant à familier, puis démon de Bifrons. Il est devenu prince-démon en présentant le mythe du vampire comme une opération médiatique pour les forces du mal. C'est de nos jours l'un des plus faibles des princes-démons, servant surtout de majordome et de joueur d'orgue à Satan. Il tente par tous les moyens d'obtenir plus de pouvoir, entre autres en organisant une cabale de prince-démons anciens serviteurs de Bifrons, pour obtenir que Bifrons dirige l'Enfer. Étant donné la stupidité apparente de Bifrons, Samigina estime qu'il sera facilement manipulable ensuite, et qu'il n'y a pas besoin de l'avertir de la cabale. Plusieurs auteurs d'INS/MV présentent Samigina comme un personnage ridicule, parodiant ainsi les joueurs et personnages du jeu de rôle Vampire : la Mascarade.

Scox, prince des âmes[modifier | modifier le code]

Scox est un démon intellectuel devenu prince-démon en encourageant les travaux de Sigmund Freud. Il travaille à la corruption des humains à la fois par les sectes et la perversion de la religion, et par la psychanalyse. Il est peu considéré par Satan, qui considère le satanisme comme un simple fan-club.

Shaytan, prince de la laideur[modifier | modifier le code]

Shaytan a obtenu son grade avec la naissance de Serge Gainsbourg. C'est un prince très faible (qui a cependant abattu un dieu Scandinave) qui travaille à promouvoir la laideur, à la fois en défigurant directement les humains, et en créant des modes de la laideur. Son humain préféré est appelé « King of the moche », une figure populaire et charismatique d'une grande laideur physique. Le premier King of the moche était Serge Gainsbourg, mais depuis sa mort Shaytan a choisi Michael Jackson comme remplaçant.

Uphir, prince de la pollution[modifier | modifier le code]

Uphir est un prince-démon jeune, monté en grade après avoir causé la catastrophe de Bhopal en 1984. L'Encyclopedia Spiritis révèle que Bhopal a en fait été causée par un autre démon dont Uphir s'est attribué les mérites. Uphir a le potentiel de transformer la Terre en désert toxique, mais il est bridé par Satan et la cour démoniaque.

Valefor, prince des voleurs[modifier | modifier le code]

Valefor n'est autre que Janus, infiltré parmi les démons. Bien que la vraie identité de Valefor soit un secret pour presque tous les personnages d'INS/MV (à l'exception de certains hauts gradés de Janus et de Valefor, mais aussi de Dieu et Yves, qui sont omniscients), c'est un des premiers « secrets » qu'apprennent les meneurs de jeu et même les joueurs. Il prend autant (ou aussi peu) au sérieux son rôle parmi les démons que parmi les anges.

Vapula, prince de la technologie[modifier | modifier le code]

Vapula est un prince-démon monomaniaque, arrivé à ce niveau en poussant Alfred Nobel à inventer la dynamite au XIXe siècle, un acte récupéré médiatiquement par la hiérarchie angélique qui en a profité pour créer le prix Nobel. Il est l'archétype du savant fou monomaniaque, testant toujours des inventions nouvelles et dangereuses. Il a pour tâche de créer des objets technologiques de pointe pour les forces du mal, et de pervertir la technologie des humains, entre autres en les poussant à investir dans la création de nouveaux gadgets plutôt que dans des innovations plus utiles.

Vephar, prince des océans[modifier | modifier le code]

Vephar est un prince-démon discret et assez à part, son domaine étant immense mais peu intéressant pour les autres princes. Il est révélé dans l'Encyclopedia Spiritis que son rôle est avant tout de sauvegarder les nephilims, des géants produits dans la haute antiquité par l'union de démons et d'humaines. Ceux-ci furent cachés sous les océans pendant plusieurs millénaires, de moins en moins nombreux et fertiles. Vephar est devenu prince-démon par un coup de pouce de Satan pour lui obtenir plus de temps libre, Crocell organisant le naufrage du Titanic pour justifier sa montée en grade. Depuis que l'éruption du Krakatoa, causée par Gaziel, a tué la plupart des survivants, Vephar n'a qu'une seule nephilim, très jeune, à protéger.

Zanag, prince de l'hypocrisie[modifier | modifier le code]

Zanag n'est autre que l'ancien Archange déchu Emmanuel. Manipulé par le "renégat" Mathias et retrogradé Grade 0 à son retour en 2003, il s'est tourné vers l'Enfer pour accomplir sa vengeance. Mis à l'épreuve, il trahit les renégats de la Maison, organisation secrète qu'il chapeautait sous l'identité de Jil. Il apporte donc des garanties suffisantes pour sa promotion au statut de Prince-Démon, et dès 2004 commence à noyauter le réseau d'espions de Mathias avec ses propres agents. À noter qu'il garde une rancœur tenace envers l'Archange Yves qu'il soupçonne d'avoir participé au complot de Mathias.

Princes-démons musulmans[modifier | modifier le code]

Dajjâl, prince de la contestation[modifier | modifier le code]

Dajjâl est un rebelle permanent, un des démons qui croit encore que les démons ont le devoir de libérer les humains. Il encourage en permanence des rébellions contre l'ordre établi dans les pays musulmans, et s'oppose à l'intégrisme religieux.

Majûj, prince de la bestialité[modifier | modifier le code]

Majûj, autrefois appelé Magog, est le frère de Daniel. Il pousse les humains à se vautrer dans leurs pires instincts. Il est en particulier responsable de la crise de folie de Laurent pendant la bataille de Poitiers, et de la manie meurtrière de ce dernier depuis. Quand l'Islam a été créé et Majûj est devenu prince-démon, il a récupéré tous les plus vicieux et primaires des démons d'Andrealphus, avec la bénédiction de celui-ci.

Ouikka, prince des airs[modifier | modifier le code]

Ouikka est à la fois un prince-démon musulman et un prince-démon chrétien. À ce titre, il est décrit ci-dessus.

Membres de la troisième force[modifier | modifier le code]

Ces personnages ne servent ni Dieu ni Satan.

  • France D'Argon est un dragon femelle qui apparaît dans le scénario Un dragon, c'est vachement porteur dans le supplément Dementia Profundis. Elle se retire ensuite dans un monde parallèle, où elle donne naissance à Victor, futur remplaçant de Gabriel.
  • Seth et Naama sont des psis très anciens, parmi la première génération des enfants d'Adam et Ève. Ils apparaissent dans le supplément Habeas Corpus. Ils dirigent chacun une vaste conspiration, respectivement Malum et le Syndicat, majoritairement composées de psis.

De nombreuses divinités païennes existent et disposent de serviteurs, en particulier celles des panthéons celte, gréco-romain, viking, vaudou, et égyptien. Elles sont globalement similaires aux divinités de la mythologie.

Panthéon viking[modifier | modifier le code]

Le panthéon viking est le premier panthéon païen décrit, dans le supplément Berserker. Pour eux, le Ragnarok a débuté à la naissance de Jésus-Christ, et de nombreux démons et princes-démons en ont profité pour combattre les dieux et héros vikings : Baal a pris la forme de Fenris pour tuer Odin, Caym a pris celle de Garm pour vaincre Týr, et Shaytan est devenu le serpent Jörmungand pour tuer Thor. Ces trois divinités ne peuvent depuis pas descendre sur Terre, au contraire des divinités Ullr, Njord, Heimdall, Frigg et Freyr.

Panthéon celte[modifier | modifier le code]

Le panthéon celte est présenté pour la première dans le supplément Deus Ex Machina. Il se structure autour des dieux de l'Irlande mythique, les Tuatha Dé Danann, revenus sur Terre en 1995 à la suite de la collision de leur Marche avec la Marche terrestre. Nuada, Ogmios, le Dagda et Lug forment le quatuor qui tenta à cette époque de détruire Notre-Dame de Paris en récupérant le Chaudron du Dagda. Vaincus, ils sont aujourd'hui cantonnés sur leur Marche et sont représentés par des héros. D'autres divinités mineures ou affiliées ont également une influence moindre : Morrigan, l'Ankou, Cernunnos.

Panthéon gréco-romain[modifier | modifier le code]

Le panthéon gréco-romain apparaît en annexe du supplément Deus Ex Machina. Il a été décimé par le meurtre de Zeus par Athéna et Déméter (alias l'archange Catherine) et par la montée du catholicisme, et la plupart des divinités en ont disparu. Il est depuis dirigé par Apollon, Uranie et Héra. Hercule passe l'essentiel de son temps sur Terre, ne visitant son panthéon que pour l'introduire aux nouvelles technologies ; il dirige aussi une agence de mercenaires de la troisième force qui sert de base à la campagne Les Petites Apocalypses. Athéna est sur Terre, sous l'identité d'une professeur de mathématiques. Héphaïstos est en train de sortir de sa torpeur dans lequel le prince-démon Gaziel l'a plongé avec l'éruption du Vésuve. Hadès a rapidement rejoint les rangs démoniaques, et c'est devenu un démon de faible grade. Dionysos, enfin, est devenu un baron de la drogue international.

Panthéon égyptien[modifier | modifier le code]

Le panthéon égyptien est mentionné pour la première fois dans le supplément Liber Angelis, en tant qu'adversaires de l'archange Alain. Ils sont plus développés dans Le Guide de la troisième force. Ils ont repris de la puissance au XIXe siècle, avec l'apparition de l'égyptomanie. De nos jours, ils sont séparés en deux factions : les modérés, menés par Isis et Osiris, et une faction plus agressive menée par Sekhmet et Seth. Une partie de ce panthéon est cependant manipulé par les deux camps du Grand Jeu : Seth n'était autre que Bifrons, qui, avant de mourir, a essayé d'utiliser ses momies égyptiennes pour se libérer de l'influence d'Hornet. Alain, de son côté, a dans la haute antiquité créé le culte d'Aton pour voler de la puissance onirique aux dieux égyptiens.