Persona 2: Innocent Sin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Persona 2
Innocent Sin et Eternal Punishment
Image illustrative de l'article Persona 2: Innocent Sin

Éditeur Atlus
Développeur Atlus
Concepteur Kazuma Kaneko (character designer)
Musique Shoji Meguro

Date de sortie Innocent Sin

Eternal Punishment
  • Japon 29 juin 2000
  • États-Unis Canada 30 novembre 2000
Genre Rôle
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme
Console(s) :
Console(s) portable(s) :
Média CD-ROM
Langue Japonais et anglais
Contrôle Manette

Persona 2 (ペルソナ2, Perusona Tsū?) correspond à deux jeux vidéo de rôle développés par la société japonaise Atlus et édités en deux titres distincts : Innocent Sin (, Tsumi?) et Eternal Punishment (, Batsu?). Ils sont sortis respectivement en 1999 et 2000 sur PlayStation, puis portés respectivement sur PlayStation Portable en 2011 et 2012. Les sous-titres sont en japonais des clins d'œil à Crime et Châtiment.

Trame[modifier | modifier le code]

Innocent Sin[modifier | modifier le code]

Dans la ville fictive de Sumaru, un jeune lycéen nommé Tatsuya Suou vit dans la solitude, avec une certaine réputation de petit voyou. Quand un autre adolescent difficile, Eikichi Mishina dit « Michel », le met au défi d'appeler le Joker, un être mystérieux qui apparaît à ceux qui composent leur propre numéro de portable, Tatsuya et son amie Lisa Silverman (alias « Ginko ») décident d'accepter.

Or, non seulement le Joker existe bel et bien, mais en plus il semble éprouver une forte rancune contre les trois jeunes gens. Pour découvrir la vérité, ils devront le rechercher, avec l'aide de la journaliste Maya Amano et de sa photographe Yukino.

Eternal Punishment[modifier | modifier le code]

Dans la ville fictive de Sumaru, la jeune journaliste Maya Amano est chargée d'enquêter sur la rumeur du Joker, une malédiction permettant d'assassiner la personne que l'on déteste le plus. Cette affaire la mettra sur la piste d'un complot impliquant notamment le Ministre des Affaires Etrangères et un garçon étrangement familier.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Innocent Sin est un RPG à combats aléatoires au tour par tour. Cinq combattants peuvent utiliser toutes les Personae du jeu, et en tirer des caractéristiques et pouvoirs différents.

Il est possible de combiner certains sorts pour lancer des sorts fusionnés, un élément présent de façon simplifiée dans Persona 3 et absent du quatrième opus.

La négociation avec les démons est également présente. Elle permet d'obtenir les cartes de tarot nécessaires à l'obtention de nouvelles Personae.

Localisation[modifier | modifier le code]

Innocent Sin[modifier | modifier le code]

Sorti en 1999 sur PlayStation au Japon, le jeu n'a pas été adapté en anglais et commercialisé aux États-Unis. Une raison probable souvent évoquée sur Internet est que, pour sortir dans un pays comme les États-Unis, le jeu aurait dû être censuré à l'extrême. Plusieurs thèmes rencontrés (l'homosexualité ou le Troisième Reich) y étaient alors plus que tabous. Des fans ont cependant réalisé une traduction amateur non-officielle qui circule sur Internet.

En 2011, le jeu est réédité sur PSP, avec quelques ajouts comme deux scénario bonus et une nouvelle interface. Contre toute attente, cette version sort aux États-Unis ainsi qu'en Europe sous le titre Shin Megami Tensei : Persona 2 : Innocent Sin.

Eternal Punishment[modifier | modifier le code]

Sorti en 2000 sur Playstation au Japon, le jeu a été commercialisé aux Etats-Unis en s'alignant sur les retouches opérées sur le premier Persona pour l'adaptation, notamment en ce qui concerne les noms et prénoms des personnages. Cette version est disponible sur le Playstation Store.

En 2012, le jeu est réédité sur PSP avec une nouvelle interface et un scénario bonus. Cette version n'a pas été commercialisée ni en Amérique du Nord, ni en Europe.

Rééditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]