Perriers-sur-Andelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Perriers.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andelle (homonymie).

Perriers-sur-Andelle
Perriers-sur-Andelle
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Les Andelys
Canton Romilly-sur-Andelle
Intercommunalité Communauté de communes de Lyons Andelle
Maire
Mandat
Philippe Gerics
2014-2020
Code postal 27910
Code commune 27453
Démographie
Gentilé Pirisiens
Population
municipale
1 833 hab. (2015 en diminution de 0,05 % par rapport à 2010)
Densité 164 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 24′ 53″ nord, 1° 22′ 20″ est
Altitude Min. 35 m
Max. 147 m
Superficie 11,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Perriers-sur-Andelle

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Perriers-sur-Andelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Perriers-sur-Andelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Perriers-sur-Andelle

Perriers-sur-Andelle est une commune française située dans le département de l'Eure, en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Perriers-sur-Andelle[1]
Letteguives Perruel Les Hogues
Renneville Perriers-sur-Andelle[1] Lyons-la-Forêt (par un angle)
Vandrimare Vandrimare Charleval

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par l'Andelle.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Perarios vers 1025[2],[3].

Du pluriel de l'oïl perier, père « poirier »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1050, Guillaume, comte d'Arques et son frère l'archevêque Mauger donnent Perriers à Saint-Ouen de Rouen, qui conserva ses droits jusqu'à la Révolution. Jusqu'au XVe siècle, la seigneurie vassale de l'abbaye portait le nom de Perriers. À la fin du XIIe siècle, Hugues de Perriers[4] obtient l'autorisation de Richard, abbé de Saint-Ouen, d'élever une chapelle. En 1206, il vend ses manoirs de Perriers à Richard Comin.

Perriers était une baronnie et avait droit de haute justice. Elle était la chambre abbatiale de l'abbaye Saint-Ouen.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
XIXe siècle   Charles Beauquesne    
mars 2001 en cours Philippe Gerics PS Retraité
Président de la Communauté de Communes
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2015, la commune comptait 1 833 habitants[Note 1], en diminution de 0,05 % par rapport à 2010 (Eure : +2,63 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
690523398561561599736843972
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0181 0449901 0211 0871 1001 0881 0561 035
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0911 1691 1471 0811 2141 2261 0711 1431 231
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 2111 2861 3441 6851 7231 7811 7781 7801 782
2013 2015 - - - - - - -
1 8481 833-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Les habitants de Perriers-sur-Andelle sont des « Pirisiens[9] ».

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Paul Morand. Il possédait le manoir de Trianel de 1924 à 1933.

Liste des curés[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Denis
  • François-Xavier Martin 1841-1892, curé (1841-1892)
  • Raymond Forveille 1903-1986, curé (1935-1980)
  • Rémy Houel 1923-2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  2. a et b Ernest Nègre - 1996 - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1327 - (ISBN 2600001336).
  3. Stéphane Gendron - Les noms des lieux en France: essai de toponymie - Page 217[réf. incomplète].
  4. Les propriétaires de quelques terres sur Perriers avaient la garde d'une des portes du château de Lyons, d'où le nom de portier.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. mairie de la ville
  10. « Église Saint-Étienne », notice no PA27000038, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. « Croix monumentale », notice no PA00099506, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Manoir de Colmont », notice no PA27000039, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Manoir de Trianel », notice no PA00099507, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :