Perpezac-le-Noir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Perpezac-le-Noir
Perpezac-le-Noir
L'église Saint-Sicaire
Blason de Perpezac-le-Noir
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement Arrondissement de Brive-la-Gaillarde
Canton Allassac
Intercommunalité Communauté de communes du pays d'Uzerche
Maire
Mandat
Francis Chalard
2014-2020
Code postal 19410
Code commune 19162
Démographie
Gentilé Perpezacois
Perpezacoises[1].
Population
municipale
1 133 hab. (2016 en augmentation de 4,71 % par rapport à 2011)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 19′ 38″ nord, 1° 33′ 11″ est
Altitude Min. 278 m
Max. 452 m
Superficie 24,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte administrative de la Corrèze
City locator 14.svg
Perpezac-le-Noir

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte topographique de la Corrèze
City locator 14.svg
Perpezac-le-Noir

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Perpezac-le-Noir

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Perpezac-le-Noir
Liens
Site web Site officiel

Perpezac-le-Noir (Perpesac lo Negre en occitan) est une commune française située dans le département de la Corrèze en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Vigeois Espartignac Rose des vents
Estivaux N Lagraulière
O    Perpezac-le-Noir    E
S
Saint-Bonnet-l'Enfantier Saint-Pardoux-l'Ortigier Chanteix

Commune du Massif central arrosée par le Brézou, un affluent de la Vézère. Le ruisseau de la Chapelle (partie amont du Clan), sous-affluent de la Corrèze, prend sa source sur le territoire communal.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Perpezac-le-Noir Blason D'azur au chevron d'or accompagné de trois coquilles de même,sur le tout d'or à deux lions léopardés de gueules l'un sur l'autre.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 2008 Marcel Delord PCF  
mars 2008 en cours Francis Chalard[2] PCF Agent SNCF retraité

Canton[modifier | modifier le code]

La conseillère générale du canton de Vigeois est Régine Delord (PCF).

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4]. En 2016, la commune comptait 1 133 habitants[Note 1], en augmentation de 4,71 % par rapport à 2011 (Corrèze : -0,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2591 3461 0071 3311 4491 3951 3911 3961 450
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4091 4501 4351 3891 4161 3941 5291 5161 604
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5661 5421 4861 3481 3051 2351 1301 038964
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 0129718868308708751 0031 0211 038
2013 2016 - - - - - - -
1 0711 133-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • René Rimbert (1896-1991) peintre.
  • arrestation au « Bariolet » (Perpezac le Noir) de 3 résistants dont Edouard Chauvignat dit « Michel », dont le cadavre est exposé pendant deux jours à la population[7]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]