Aller au contenu

Perle d'Or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

'Perle d'Or'
Image illustrative de l’article Perle d'Or
Buisson de roses 'Perle d'Or' au jardin botanique royal de Madrid.

Type Polyantha
Obtenteur Rambaux
Pays France
Année 1875
Synonymes 'Yellow Cécile Brünner'
Issue de Madame Falcot
× Rosa multifloraVoir et modifier les données sur Wikidata
Hauteur max. 180 cmVoir et modifier les données sur Wikidata

'Perle d'Or' est un cultivar de rosier obtenu en 1875 par Joseph Rambaux (1820-1878)[1] et mis au commerce par son gendre Francis Dubreuil (1842-1916) en France en 1883[2],[3],[4]. Il est issu d'un semis de Rosa multiflora et du rosier thé 'Madame Falcot' (Guillot, 1858)[5]. Dans la littérature concernant les roses, il est soit classé dans les rosiers de Chine, soit dans les polyanthas, et il est parfois nommé 'Yellow Cécile Brünner' (bien qu'il n'en soit pas issu), car la couleur abricot pâle et la forme de ses fleurs rappelle le rosier polyantha 'Cécile Brünner' (Pernet-Ducher 1881).

Description

[modifier | modifier le code]

Ses fleurs sont petites et pleines (26-40 pétales), formant de petites rosettes légères d'un diamètre moyen de seulement 4 cm[6]. Leur couleur est d'un joli chamois ambré plutôt pâle avec une touche de crème rosé qui s'éclaircit au fur et à mesure de la floraison en commençant par les bords. Leur parfum léger est fruité[2],[3],[6]. En automne, elles laissent la place à des bouquets de fruits ovoïdes de couleur vermillon.

'Perle d'Or' se présente comme un buisson bien ramifié au feuillage vert foncé luisant et peu épineux. Il peut atteindre 180 cm pour une envergure de 100 cm[3]. Il supporte les hivers froids à -20°[7], mais il a besoin d'une protection. Il est parfait pour les jardinières[8],[9].

Une variété grimpante a été découverte en 1931, 'Perle d'Or Cl.'[10].

Fleur de 'Perle d'Or' au jardin botanique de Berlin.

Descendance

[modifier | modifier le code]

Par croisement avec 'Antoine Rivoire' (Pernet-Ducher 1895), il a donné naissance à 'Toresky' (Padrosa 1931). Par croisement avec 'Gloire de Dijon' (Jacotot, 1850), il a donné naissance à 'Phyllis Bide' (Bide, 1923).

Distinctions

[modifier | modifier le code]

La rose 'Perle d'Or' a obtenu de nombreuses distinctions, dont la médaille d'or de Lyon en 1883[11] et le certificat du Mérite de la Royal Horticultural Society en 1893[12].

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. 'Perle d'Or' dans le catalogue Meilland.
  2. a et b (en) « 'Perle d'Or' », HelpMeFind (consulté le )
  3. a b et c (de) Peter Beales, Klassische Rosen, DuMont, (ISBN 3-8320-8736-2), p. 360-361
  4. (de) Christine Meile et Udo Karl, Alte Rosen : alte Zeiten, Augsbourg, Wißner-Verlag, , 384 p. (ISBN 978-3-89639-636-5), p. 280
  5. (en) « 'Madame Falcot' », HelpMeFindRoses (consulté le )
  6. a et b (de) Charles and Brigid Quest-Ritson, Rosen - die große Enzyklopädie, Dorling Kindersley, , 448 p. (ISBN 978-3-8310-1734-8), p. 306
  7. Catalogue Brochet-Lanvin
  8. Catalogue 2001 André Eve, page 19.
  9. Les rosiers du Berry.
  10. (en) « 'Perle d'Or, Cl.' », HelpMeFind (consulté le )
  11. (en) « 'Perle d'Or' Rose Awards », HelpMeFind (consulté le )
  12. (en) « RHS AGM Listing March 2014 (Ornamentals) », RHS (consulté le ), p. 69

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Marie-Thérèse Haudebourg, Roses Jardins, Hachette, 1995-1998, p. 218

Liens externes

[modifier | modifier le code]