Perkūnas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la mythologie
Cet article est une ébauche concernant la mythologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Perkūnas (lituanien Perkūnas, letton Pērkons, vieux prussien Perkūns, yotvingien Perkūnas) est le dieu balte du tonnerre et le dieu le plus important du panthéon balte. Dans les mythologies lituanienne et lettonne, il est aussi identifié comme le dieu de la pluie, des montagnes, des chênes et du ciel.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom Perkūnas proviendrait de l'indo-européen *Perkwunos, nom d'un dieu de l'orage, apparenté à *perkwus, dont les significations proposées sont «chêne», «sapin» ou encore «montagne boisée». Les noms Fjörgynn épithète d'Odin, et de Fjörgyn, mère de Thor, ont été proposés comme des mots apparentés.

On a également rapproché de terpikeranous, une épithète de Zeus qui signifie « qui aime la foudre ».

Le nom survit dans les langues baltes modernes : Perkūnas lituanien («tonnerre»), perkūnija («orage»), et dans le letton pērkons («tonnerre»).

Mythologie[modifier | modifier le code]

Une fonction importante de Perkūnas est de lutter contre le diable (en letton jods, en lituanien velnias) qui est présenté comme son adversaire. L'image de velnias est affectée par le christianisme. Il est le dieu de l'enfer et de la mort.

Perkūnas poursuit son adversaire jods pour des raisons de vol de fécondité et de vol de bétail. Velnias lui se cache dans les arbres, sous les pierres, ou se transforme en divers animaux démoniaques: un chat noir, chien, porc, chèvre, mouton, un brochet, un vache (à rapprocher des représentations lettones de jods comme une créature avec des sabots de vache) ou une personne.

Le point culminant de la chasse de Perkūna est un orage, à l'issue duquel il nettoie le sol des mauvais esprits et renvoie le bétail volé ou les armes.

Conte traditionnel[modifier | modifier le code]

Perkūnas, sous le nom de Perkun, apparaît dans un conte lituanien recueilli par August Schleicher dans Litauische Märchen, Sprichworte, Rätsel und Lieder (Contes, proverbes, devinettes et chansons lituaniens, 1857). Le conte est intitulé en allemand Vom Zimmermann, Perkun und dem Teufel (Conte du charpentier, de Perkun et du diable)[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]