Perfect Blue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Perfect Blue
Réalisation Satoshi Kon
Scénario Roman :
Yoshikazu Takeuchi
Adaptation :
Sadayuki Murai
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Durée 80 minutes
Sortie 1997

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Perfect Blue est un film d'animation japonais de Satoshi Kon, sorti en 1999 en France.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La chanteuse et idole J-pop Mima quitte son groupe déjà très populaire, les Cham, pour se lancer dans une carrière d'actrice. Elle accepte alors un petit rôle dans une série télévisée. Elle reste entourée de ses deux agents Tadokoro et Rumi, une ancienne chanteuse. Alors que Tadokoro est convaincu par cette nouvelle orientation, Rumi est plus réticente.

À partir du moment où elle se reconvertit, de plus en plus d'évènements inquiétants surviennent ; elle reçoit des menaces, un site web "Chez Mima" relate ses faits et gestes à la première personne, et un de ses fans l'épie constamment. Enfin, Mima découvre que l'homme ayant perturbé son dernier concert a été assassiné.

Yoko, le personnage que joue Mima dans la série acquiert un rôle plus important : elle subit un viol collectif. À la lecture du script, Rumi est horrifiée et imagine demander un changement. Tadokoro n'est pas d'accord, et trouve qu'effectuer cette demande n'est pas professionnel. Mima, décidée à devenir actrice, tient à faire cette scène. À partir de là, elle a des hallucinations, voyant son ancien personnage de chanteuse lui reprocher cette nouvelle carrière.

Après avoir tourné la scène du viol, Mima retrouve tous les poissons de son aquarium morts. L'auteur de Chez Mima, refusant le changement de son idole, la présente comme victime du scénariste qui l'obligerait à tourner des scènes atroces. Le scénariste est alors assassiné. Mima fait ensuite des photographies dénudées, qui sont publiées dans un magazine. Le photographe est à son tour assassiné. L'auteur de Chez Mima, Mimaniac, converse via internet avec une personne se présentant comme Mima, et qui lui explique que c'est un sosie qui a fait les photos de nu et qui joue dans la série.

Le tournage de la série continue. Yoko, le personnage, est une personne qui subit des troubles de l'identité, et s'avère finalement être une tueuse en série. Mima est de plus en plus perturbée, ses hallucinations se renforcent, et sa distinction entre fiction, rêve et réalité est de plus en plus difficile.

Enfin, elle se fait agresser par Mimaniac, qui pense tuer un sosie. Elle lui porte un coup de marteau à la tempe pour se défendre. À la suite de l'agression, Rumi amène Mima chez elle, où celle-ci découvre que cet appartement est très semblable au sien. Elle découvre alors Rumi travestie en Mima la chanteuse. Une course poursuite s'engage dans laquelle Rumi tente d'assassiner Mima en vain.

Rumi est finalement internée dans une institution psychiatrique, où elle se prend encore pour Mima.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Japonais Français
Mima Junko Iwao Marie-Eugénie Maréchal
Rumi Rica Matsumoto Véronique Alycia
Tadokoro Shinpachi Tsuji Gérard Rinaldi
Me-Mania Masaaki Ôkura Eric Missoffe
Tejima Yôsuke Akimoto Vincent Violette
Takao Shibuya Yoku Shioya Daniel Lafourcade
Sakuragi Hideyuki Hori
Eri Ochiai Emi Shinohara
Mureno Masashi Ebara Stéphane Ronchewski
Le réalisateur Kiyoyuki Yanada Eric Missoffe
Yatazaki Toru Furusawa
Yukiko Emiko Furukawa Annabelle Roux
Rei Shiho Niiyama Virginie Ledieu
Tadashi Doi Masaaki Ôkura Stéphane Ronchewski
Les fans Ludovic Baugin
Didier Cherbuy

Liens externes[modifier | modifier le code]