Perdu de vue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Perdu de vue
Programme adapté Drapeau de l'Italie Chi l'ha visto? (it)
Genre reality show
Périodicité Tous les mois environ
Réalisation Massimo Manganaro
Présentation Jacques Pradel
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre d’émissions 67
Production
Durée 120 minutes environ
Format d’image 4/3
Société de production TF1
Diffusion
Diffusion TF1
Lieu de première diffusion Drapeau de la France France
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Statut Arrêtée

Perdu de vue (Chi l'ha visto?) est une émission télévisée française d'appel à témoin (de type reality show), diffusée chaque mois sur TF1 du [1] au [2], animée par Jacques Pradel et Jean-Marie Perthuis. Son objectif était de faire se retrouver des personnes s'étant perdues de vue.

Historique[modifier | modifier le code]

Perdu de vue, est l'adaptation du format italien Chi l'ha visto? (it) (« Qui l'a vu ? ») diffusé chaque semaine depuis le [3] sur Rai 3. Une première version mensuelle avait été diffusée dès 1988 sous le titre Posto pubblico nel verde.

Succès d'audience[modifier | modifier le code]

D'abord diffusée en seconde partie de soirée, TF1 décide de programmer l'émission en première partie de soirée à partir du [4].

Avec dix millions de téléspectateurs, 3 000 lettres par mois, des centaines d'enquêtes, des fugueurs retrouvés, des familles réunies... en sept ans d'existence (de 1990 à 1997), l'émission de Jacques Pradel et Jean-Marie Perthuis, s'est imposée comme un véritable phénomène de société.

Parallèlement à Perdu de vue, Jacques Pradel présentait avec Patrick Meney, Témoin numéro 1, également en première partie de soirée sur TF1, une émission mensuelle qui lançait des appels à témoins dans des affaires criminelles.

L'affaire des Disparues de l'Yonne[modifier | modifier le code]

En 1995, une lettre adressée à l'animateur Jacques Pradel rouvre et va permettre la résolution d'une affaire criminelle. Grâce à l'émission, il sera découvert que quinze ans plus tôt, sept jeunes filles handicapées de l'Yonne ont vraisemblablement été enlevées puis assassinées par un chauffeur de car nommé Émile Louis.

Références dans d'autres œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'intrigue du film Le bonheur est dans le pré (Étienne Chatiliez, 1995), repose sur le concept de l'émission Perdu de vue. Un chef d'entreprise a des ennuis de santé, professionnels et familiaux. Quand il se rend compte qu'il ressemble à un homme disparu depuis vingt ans et recherché par sa famille, il décide de changer de vie et de se faire passer pour ce dernier. L'animateur de l'émission Où es-tu ? est joué par Roger Gicquel.

Parodie[modifier | modifier le code]

  • Dans les années 1990, Les Inconnus firent une parodie de Perdu de vue dans La Télé des Inconnus. Celle-ci se nommait Perdu de recherche, avec une inversion : c’est l'homme « disparu », Robert, qui figure dans l'émission, et recherche sa femme. Celle-ci, Gislaine, avait en effet monté un coup avec le meilleur ami de Robert, Jean-Louis, pour le tuer : mais la voiture de Robert était tombée dans un ruisseau, provoquant une amnésie chez ce dernier. Grâce à l'équipe de Perdu de recherche, Robert peut ainsi retrouver sa femme Gislaine et son meilleur ami Jean-Louis, ce qui n’arrange pas nécessairement les affaires des complices.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Avec Stéphane Munka, Disparues de l'Yonne : la huitième victime : l'enquête de Perdu de vue, Neuilly-sur-Seine, M. Lafon, , 303 p. (ISBN 2-7499-0227-4).
  • Avec Jean-Marie Perthuis (postface Pascale Breugnot et Bernard Bouthier), Perdu de vue, vol. 1, Paris, J.-C. Lattès, coll. « Le temps d'un livre », , 309 p. (ISBN 2-7096-1151-1).
  • Avec Jean-Marie Perthuis, Perdu de vue, vol. 2 : Les grandes énigmes, Paris, J.-C. Lattès, , 241 p. (ISBN 2-7096-1173-2).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche Ina.fr », sur ina.fr, consultée le 31 octobre 2013
  2. « Fiche Ina.fr », sur ina.fr, consultée le 31 octobre 2013
  3. (it) chilhavisto.rai.it.
  4. Raymond Marcillac, Chronique de la Télévision, Editions Chronique, (ISBN 2-905969-76-8) p.294