Percy Kemp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kemp.
Percy Kemp
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Percy Kemp est un écrivain de nationalité britannique écrivant en français, né à Beyrouth le (65 ans), de père britannique et de mère libanaise.

Il est par ailleurs consultant pour une société spécialisée dans le renseignement stratégique, Middle East Tactical Studies[1].

Souvent célébrés comme dignes héritiers des ouvrages de John le Carré ou de Graham Greene, ses romans d'espionnage évoquent également – la causticité britannique et l'environnement arabe en sus – la prose, comme les intrigues complexes, réalistes et cyniques, de Vladimir Volkoff. Il est aussi le cofondateur (avec Véronique Anger) du cercle littéraire Caron.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

De langues maternelles (ou, plus précisément, maternelle et paternelle) arabe et anglaise, Percy Kemp a, comme nombre de Beyrouthins, fréquenté une école française. Son trilinguisme, de même que sa triple socialisation primaire, sont d'ailleurs très perceptibles dans ses romans.

Son père a été assassiné durant la guerre civile libanaise.

De l'aveu de l'auteur, le français lui aurait permis d'éviter la dichotomie propre aux biculturels (en l'occurrence britannique et arabe), laquelle est parfois mal vécue.

Percy Kemp a poursuivi des études d'histoire à Oxford, à la School of Oriental and African Studies (Université de Londres) puis à la Sorbonne. Il est titulaire d'un doctorat de 3e cycle.

Vie de famille[modifier | modifier le code]

Percy Kemp est marié à une Moldave, parlant le russe, le roumain et le français[2]. À en croire les remerciements figurant à la fin de son roman Le Muezzin de Kit Kat, son épouse se prénomme Veronica.

Univers romanesque[modifier | modifier le code]

Harry Boone[modifier | modifier le code]

Harry Boone, héros irlandais des romans Le Système Boone et Le Muezzin de Kit Kat, qui se déroulent respectivement à Beyrouth et au Caire, est un ancien enseignant reconverti dans l'espionnage. Employé par le "Club-House", un petit bureau des Services secrets britanniques peu ou prou concurrent du MI6 (et qui aspire à appréhender les "flux", alors que son grand frère se préoccuperait principalement des "structures"), Harry Boone tente, en vain, de se ménager une paisible vie d'officier traitant à l'abri des tumultes géopolitiques qui risquent naturellement de contrarier sa tranquillité méditerranéenne.

Jouisseur, Harry Boone ne verse pas dans les travers idéologiques et carriéristes qui caractérisent la grande majorité de ses interlocuteurs (sources, employeurs, représentants des services "amis", etc.). Son détachement à l'égard des valeurs et des grands enjeux géostratégiques qui gouvernent son univers professionnel le dotent, en dépit des apparences, d'une grande capacité d'analyse. Celle-ci lui permet de ne pas se laisser totalement emporter par les conséquences funestes des diverses opérations de désinformation et de manipulation, souvent sous "faux pavillon", dans lesquelles il se trouve impliqué sans en maîtriser ni en assumer les objectifs.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sept romans :

Trois essais :

  • Territoires d'Islam : Le Monde vu de Mossoul au XVIIIe siècle, La Bibliothèque arabe, ed. Sinbad, 1982.
  • Avec André Miquel : Majnûn et Laylâ L'Amour Fou, La Bibliothèque arabe, ed. Sinbad, 1984.
  • Le Prince, Le Seuil, 2013, (ISBN 9782021098860).

Nombreux articles, parmi lesquels :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Middle East Tactical Studies
  2. Cf. L'interview radiophonique citée, et Le Figaro du 8 juin 2004
  3. Prix Phénix, prix littéraire francophone décerné au Liban