Sport de combat de percussion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Percussion (art martial))
Technique de jambe : coup de pied direct d’arrêt par exemple en boxe birmane, muay thaï ou kick boxing

Le terme sport de combat de percussion est une expression des années 1970 issu du milieu universitaire, et proposée par Alain Delmas enseignant-chercheur. Elle désigne les sports de combat codifiés permettant l’utilisation de certaines armes corporelles pour atteindre les cibles corporelles adverses et réglementairement autorisées (suivant le type de rencontre : « touche légère » ou « touche moyenne » ou « touche portée avec force ») et cela dans un espace et une durée définie ; et peut déboucher sur une pratique compétitive.

En matière de rencontre, suivant les types de sports de combat et d’arts martiaux et leurs règlements propres, il est courant de distinguer depuis la mise en place des fédérations sportives des années 1960, différents styles de rencontre :

- light-contact : rencontre dite à la touche contrôlée (ou légère) ;
- medium-contact : rencontre dite à la touche moyenne (ou modérément appuyée) ;
- plein-contact (en anglais, « full-contact ») : rencontre à la touche très appuyée (c’est-à-dire avec puissance de frappe maximale ou dénommée en compétition, K.O System).

À l'encontre de ceux-ci, on distingue les sports de combat de préhension et ceux qui rassemble les deux, les sports de combat de percussion-préhension. Ce groupement de disciplines ne concerne pas les sports de combat avec armes.

Technique[modifier | modifier le code]

Technique de fauchage en boxe birmane

Certains de ces sports font appel à des techniques de saisies servant à tenir l'adversaire à portée de percussion et peuvent aussi parfois utiliser des techniques pour amener l’opposant au sol. C'est le cas par exemple des arts martiaux du Sud-est asiatique comme la boxe birmane (lethwei) et la boxe thaïe (muaythaï) et les arts martiaux d’Extrême-Orient tel le shoot-boxing japonais et le sanda (boxe chinoise). Ce sont des (sports de combat dits de percussion-préhension).

Coup de pied arrière sauté en kick-boxing

On peut classer les sports de combat de percussion par catégories de discipline, selon l’origine, la nature, la forme, etc. On trouve deux catégories principales :

1 - Les arts martiaux (arts de combat ou pratiques ancestrales) s'étant transformés pour répondre aux normes sportives modernes
2 - Les sports de combat modernes : les boxes dites de pieds-poings et luttes au corps-à-corps dites de contact car permettant les techniques de percussion.

On peut aussi les classer selon les "armes" de percussion utilisées :

- utilisant les membres supérieurs
- utilisant les membres inférieurs
- utilisant les deux modes précédents.

Arts martiaux répondant aux normes sportives[modifier | modifier le code]

A. Arts martiaux ancestraux utilisant principalement les membres inférieurs[modifier | modifier le code]

  • Taekwondo sportif (dit « karaté coréen ») : issu des arts martiaux coréens. La percussion dominante avec l’utilisation des membres inférieurs (surface de frappe les pieds)

B. Arts martiaux ancestraux utilisant les membres supérieurs et inférieurs[modifier | modifier le code]

Coup de pied en ligne basse en kick-boxing

Sports de combat modernes (boxes pieds-poings et luttes de contact)[modifier | modifier le code]

A. Sports utilisant uniquement les membres supérieurs[modifier | modifier le code]

Coup de poing direct du bras avant
  • Boxe anglaise : la boxe dite « amateur » également olympique et la boxe dite « professionnelle » et avec des gants de boxe (utilise la surface de frappe du poing en l’occurrence la face avant).

B. Sports de combat modernes utilisant les membres supérieurs et inférieurs[modifier | modifier le code]

La plupart des disciplines ci-dessous sont classées dans la catégorie dite des boxes pieds-poings[1] est une expression française de la fin des années 1970 désignant les sports de combat et le port de gants de boxe utilisant les techniques de frappe de bras et de jambes. Ces derniers peuvent être classés selon l’origine, la nature, la forme, etc.

Technique de coup de pied en contre sur attaque en ligne haute ici en boxe birmane
  • Boxe américaine[2] avec trois formes principales :
1 - Full-contact (plus précisément le « karaté full contact ») : boxe pieds-poings américaine sans frappe en dessous de la ceinture, avec des gants et chaussons en mousse
2 - Kick-boxing américain (appelé « low-kick ») : en plus du full-contact américain, la frappe uniquement en coup de pied circulaire sur les cuisses,
3 - Semi-contact : ou combat aux points (points fighting en anglais), une sorte de rencontre de type « karaté japonais » avec des gants de boxe et chaussons en mousse.
  • Boxe française ou Savate, un art de combat d’origine parisienne : aujourd’hui surnommée « Savate-BF », et comme son nom l’indique, pratiquée avec des chaussures spécialisées.
  • Chauss'fight : pratique proche de la Savate. Forme moderne de l’ancien « chausson marseillais » pratiquée en chaussures spécialisées avec délivrance des coups libres sur toutes les surfaces du corps de l'adversaire à l'exception des parties génitales, de la nuque, de l'arrière de la tête, et de la poitrine pour la femme. Les frappes avec la surface des tibias sont autorisées contrairement à la Savate.
Un coup de pied de côté (ou latéral) ici en ligne haute ici en cardio-kickboxing

Activités de mise en forme et de compétition artistique[modifier | modifier le code]

Aux catégories ci-dessus, on peut ajouter les activités de mise en forme et de compétition artistique de type fitness et de type kata japonais. Ces activités se déroulant « dans le vide » (c’est-à dire réalisant des actions martiales sans adversaire présent) ne font pas vraiment partie des de sports de combat dit d’opposition. Nous trouvons :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Delmas Alain, 1. Glossaire des sports de combat, Université P. Sabatier - Toulouse, 1973 – 2. Lexique de combatique, le verbe contre la barbarie, document de formation, Université P. Sabatier - Toulouse, 1975 – 3. Définition du Kick-boxing, F.F.K.B.-D.A., 1999 – 4. Lexique de la boxe et des autres boxes, document de formation, Université d’Aix-Marseille, 2005
  • Delmas Alain, Callière Jean-Roger, 1. Histoire du Kick-boxing, F.F.K.B.-D.A, 1998 – 2. La ceinture noire du 1er au 6e degré, F.F.K.B.-D.A., 2000
  • Habersetzer Gabrielle & Roland, Encyclopédie des arts martiaux de l'Extrême-Orient, Éd. Amphora, Paris, 2000
  • Lombardo Patrick, Encyclopédie mondiale des arts martiaux, Éd. E.M., Paris, 1997.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cette appellation française de « boxe pieds-poings » a été proposée, dans les années 1970, par Alain Delmas, enseignant d’université, spécialiste de sports de combat et arts martiaux, chercheur en combatique et stratégique
  2. L’expression « boxe américaine » est utilisée non pas seulement pour le full-contact mais pour l’ensemble des disciplines nées dans les années 1950 à 1970 aux U.S.A, c’est-à-dire, le karate full-contact, le point-fighting et le kick-boxing américain avec low-kick
  3. Le kick-boxing japonais est né dans les années 1960, et à l’époque autorisait les projections de judo
  4. Coup de genou à trajectoire rectiligne et dans l’axe direct d’affrontement