Perchède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Perchède
Perchède
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Condom
Canton Grand-Bas-Armagnac
Intercommunalité Communauté de communes du Bas-Armagnac
Maire
Mandat
Alain Marin
2014-2020
Code postal 32460
Code commune 32310
Démographie
Gentilé Perchédois
Population
municipale
118 hab. (2017 en augmentation de 29,67 % par rapport à 2012)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 46′ 40″ nord, 0° 08′ 10″ ouest
Altitude 128 m
Min. 81 m
Max. 131 m
Superficie 5,25 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Perchède
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Perchède
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Perchède
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Perchède

Perchède (Persheda en gascon) est une commune française située dans le département du Gers en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Perchède est située en plein cœur de l'Armagnac, à proximité de la forêt des Landes.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Perchède[1]
Mormès Laujuzan
Le Houga Perchède
Magnan

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Perchède se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Elle est arrosée par deux rivières, l'Izaute et son petit affluent la Saule.

L'étang de Perchède est l'un des très anciens étangs créés et aménagés par les moines sur les territoires des sables fauves du Bas-Armagnac au Moyen Âge, pour la pisciculture. Toujours soigneusement entretenu par la commune, il fait l'objet, depuis des temps immémoriaux, d'un vidage collectif chaque année au cours du carême, et à cette occasion chaque famille reçoit 500 grammes de poisson[3].

Environnement et nature[modifier | modifier le code]

Depuis juin 2010 la commune a créé sur son territoire, une balade-découverte autour du rôle des zones humides et de la faune et la flore qui les habitent, appelée le "Sentier du Pesqué". Ce sentier balisé et émaillé de panneaux d'informations est réservé aux piétons. Il permet de mieux connaître le rôle des arbres, des étangs, des petits cours d'eau mais aussi de reconnaître les oiseaux, insectes et plantes rares que l'on trouve aux abords des étangs. On peut également y voir la cistude, une espèce de tortue en voie de disparition[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 En cours Alain Marin[5] DVG Ingénieur conseil
mars 1995 2008 Raymond Daminato CPNT  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2017, la commune comptait 118 habitants[Note 1], en augmentation de 29,67 % par rapport à 2012 (Gers : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
235142217264273269262262261
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
285255240248237245228228221
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
17716015117716415416014597
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2017
83798382747789110118
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin, des XVe et XVIe siècles, restaurée au XIXe siècle. Son clocher-tour carré, auquel est adossé une mince tour d'escalier ronde coiffée d'un toit d'ardoise, est surmonté d'un clocher hexagonal.
  • Château de Pesquidoux, édifié au début du XVIe siècle par la famille de Pesquidoux originaire du Houga tout proche, réaménagé au milieu du XVIIIe puis restauré au début du XXe siècle. Pigeonnier (vers 1750). Ancien lavoir restauré récemment. Le parc de 8 ha, composé au XIXe siècle, sans doute inspiré par Édouard André, se visite. On y trouve de nombreuses espèces remarquables (cyprès chauves, tulipiers de Virginie, séquoia, etc.).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]