Percent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Persan.
Ne doit pas être confondu avec Pour cent ou Pourcentage.
Des lycéennes déguisées lors du Percent à La Rochelle, 2015
Des lycéennes déguisées lors du Percent à La Rochelle, 2015

Le percent (aussi appelé père cent ou percent choc) est une tradition lycéenne dans certaines régions de France et au Luxembourg qui se déroule cent jours avant le baccalauréat. Il s'agit d'une forme moderne de monôme. Fête qui se déroule 100 jours avant un évènement marquant la fin d'un « enfermement » : armée, collège, internat professionnel. On peut l'orthographier de beaucoup d'autres manières différentes, notamment « Père cent » ou « persan ».

A la suite de la journée de célébration, il était d'usage pour les étudiants de célébrer cette dernière journée avant la période de révision par une fête consistant à boire une grande quantité d'alcool (jeu des 100 bières[Quoi ?]).

Il est généralement suivi une semaine après du percent chic qui à l'inverse du premier, où les lycéens viennent en cours avec des costumes un tant soit peu extravagants, consiste à s'habiller de manière sobrement esthétique et professionnelle.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

À cette occasion, les étudiants se déguisent et défilent dans les rues. Les étudiants peuvent alors demander de l'argent aux passants, leur jeter de la farine ou des œufs[1]. Compte tenu de débordements violents, certains lycées ont pris des mesures pour faire disparaître cette tradition ou pour lui substituer une fête spécialement organisée. Il se pratique encore en Nouvelle-Aquitaine, dans le Grand Est et en Bourgogne-Franche-Comté. Les lycéens campent le mardi soir, passent le mercredi déguisés à demander la pièce en échange d'un bonbon, afin de profiter de la soirée, mais cela diffère selon les régions et les lycées. Ils se retrouvent ensuite en boite de nuit. Ils célèbrent les 100 jours avant le bac, les établissements tolèrent alors les absences et les retrouvailles des élèves le jeudi matin dans les établissements, ce qui, une nouvelle fois, diffère selon les régions et lycées.

Généralement, il s'agit d'un évènement où les élèves de terminale viennent habillés élégamment, en costume, en robe ou en tout autre déguisement le jour des cent jours avant le Baccalauréat. La pensée traditionnelle était de marquer le début des révisions pour l'épreuve finale du cursus secondaire et de permettre au chef d'établissement d'exprimer ses vœux de réussite à ses élèves.

Les pratiques diffèrent selon les lycées. Un verre de l'amitié est parfois donné par le lycée, suivi d'une sortie au restaurant entre classes, une séance photo, souvent de mise, permet d'immortaliser ce jour dans la dernière année lycéenne ou encore un défilé dans la ville et un tour complet déguisé de celle-ci. Mais certaines personnes peuvent finir d'une autre manière au poste de police pour le reste de la journée...

Certains débordements ont lieu[2],[3].

Percent ou Père 100 militaire[modifier | modifier le code]

Au temps du service militaire obligatoire, une tradition festive existait également parmi les recrues de l'armée, cent jours avant la fin de leur service. Quelques semaines avant un faire-part humoristique était envoyé à la famille, amis, villageois, etc. pour recueillir un peu d'argent.

Le vrai Percent remonte au temps du service militaire, qui serait à l'origine du percent des lycéens. C’est la fête par excellence des « Libérables », elle a lieu à cent jours de la « libé », la fin du service militaire. Le père cent est symbolisé, aussi, par un terme plus récent : "La Quille, locution qui est apparue en 1936[4],[5]. D'où la phrase exclamative : La Quille bordel"[6].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans l'album d’Astérix Le Cadeau de César, un jeune soldat romain se vante d'avoir déjà fêté le père MMMMMMD, c'est-à-dire qu'il ne lui reste plus que 6 500 jours d'engagement (leur engagement étant de 20 ans)

1914 faire du père 200.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]