Per Frimann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Per Frimann
Image illustrative de l’article Per Frimann
Biographie
Nationalité Drapeau : Danemark Danois
Naissance (57 ans)
Lieu Gladsaxe
Taille 1,77 m (5 10)
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
 ?-1980 Drapeau : Danemark AB Copenhague
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1980 Drapeau : Danemark AB Copenhague  ? (?)
1981 Drapeau : Danemark KB Copenhague 15 (5)
1982-1988 Drapeau : Belgique Anderlecht 159 (31)
1988 Drapeau : Danemark Århus 7 (0)
1989-1990 Drapeau : Danemark Brøndby IF 28 (6)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1979-1980 Drapeau : Danemark Danemark -19 ans 7 (4)
1981-1983 Drapeau : Danemark Danemark espoirs 10 (1)
1983-1989 Drapeau : Danemark Danemark 17 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Per Frimann, né le à Gladsaxe, est un joueur de football international danois, qui évoluait comme milieu de terrain. Il est surtout connu pour son passage à Anderlecht, où il remporte plusieurs trophées. Il est sélectionné 17 fois en équipe nationale danoise, et participe à la Coupe du monde 1986 et à l'Euro 1988. Il prend sa retraite en 1990 à la suite de blessures récurrentes. Depuis 2002, il est consultant sportif sur la chaîne danoise TV-3.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Per Frimann commence sa carrière en 1980 à l'AB Copenhague, où il a fait sa formation. Après un an, il rejoint le KB Copenhague, champion du Danemark en titre, où il joue également une saison.

Passage remarqué à Anderlecht[modifier | modifier le code]

Durant l'hiver 1982, il quitte son pays et est transféré par Anderlecht, un club du top belge, où joue déjà Morten Olsen et Kenneth Brylle notamment. Sa première saison en Belgique est couronnée de succès. Il est d'emblée titulaire en milieu de terrain, et le club remporte la Coupe UEFA 1983. Il fait ses débuts internationaux le dans un match de qualification pour l'Euro 84 face au Luxembourg. La saison suivante, il joue une nouvelle finale de Coupe UEFA, mais le club doit cette fois s'incliner face à Tottenham.

Per Frimann est un des joueurs dépositaires du jeu anderlechtois, et remporte trois titres de champion de Belgique consécutifs en 1985, 1986 et 1987, agrémentés de deux Supercoupe de Belgique en 1985 et 1987. Devenu également titulaire en équipe nationale, il est sélectionné pour participer à la Coupe du monde 1986. Mais lors du dernier entraînement avant l'entrée de l'équipe dans le tournoi, il se blesse sévèrement à la cheville, ce qui l'empêche de jouer pendant le tournoi. Cette blessure le handicapera jusqu'à la fin de sa carrière.

Retour au Danemark et fin de carrière[modifier | modifier le code]

En 1988, gêné par cette blessure, Per Frimann perd sa place de titulaire dans l'entrejeu bruxellois. À la fin de la saison en Belgique, il demande alors à retourner au Danemark, et est transféré par le Brøndby IF, dont l'entraîneur est son ancien équipier Morten Olsen. En plus de ses 158 matches de championnat, il aura joué 16 matches de Coupe de Belgique, inscrivant 4 buts, et 36 matches de Coupe d'Europe, inscrivant 7 buts[1]. Il est d'abord prêté à Århus jusqu'à la fin de l'année, où il remporte la Coupe du Danemark, puis revient à Brøndby au début de l'année 1989. Il remporte d'abord une seconde Coupe du Danemark, puis le titre de champion la saison suivante. Très souvent blessé, il ne joue quasiment pas de la saison, et doit arrêter sa carrière au mois d'août à seulement 28 ans[2]. Un match de jubilé est organisé en son honneur entre l'équipe danoise de la Coupe du monde 1986 et Brøndby, ce qui constitue une première pour un footballeur danois[3].

Statistiques en championnats[modifier | modifier le code]

Statistiques de Per Frimann lors des matches de championnats au cours de sa carrière. Les matches de Coupe, de compétitions européennes et en équipe nationale ne sont pas pris en compte.

Saison Club Pays Championnat Matches Buts
1980 AB Copenhague Drapeau : Danemark Division 1 ? ?
1981 KB Copenhague Drapeau : Danemark Division 1 15 5
1981-1982 RSC Anderlecht Drapeau : Belgique Division 1 11 3
1982-1983 RSC Anderlecht Drapeau : Belgique Division 1 32 6
1983-1984 RSC Anderlecht Drapeau : Belgique Division 1 22 3
1984-1985 RSC Anderlecht Drapeau : Belgique Division 1 32 8
1985-1986 RSC Anderlecht Drapeau : Belgique Division 1 35 8
1986-1987 RSC Anderlecht Drapeau : Belgique Division 1 6 0
1987-1988 RSC Anderlecht Drapeau : Belgique Division 1 21 3
1988 AGF Århus Drapeau : Danemark Division 1 7 0
1989 Brøndby IF Drapeau : Danemark Division 1 7 3
1990 Brøndby IF Drapeau : Danemark Division 1 21 3

Parcours en équipes nationales[modifier | modifier le code]

Per Frimann est appelé le en équipe U19[4] pour un match contre la Pologne. Lors de son deuxième match contre le Portugal, il inscrit trois des cinq buts de son équipe, qui l'emporte 5-1. Le Danemark se qualifie pour le championnat d'Europe des moins de 19 ans 1980. Il joue son septième et dernier match avec les U19 le contre l'Angleterre, qui se solde sur une défaite 0-4.

Le 2 juin de la même année, Frimann passe chez les espoirs lors des qualifications pour le Championnat d'Europe espoirs 1982, pour lequel le Danemark ne parvient pas à se qualifier. Il entame les qualifications pour l'édition suivante, et joue au total 10 matches, son dernier étant à nouveau contre l'Angleterre, le . Le match se termine à nouveau sur une défaite, 1-4 cette fois-ci.

Trois semaines plus tard, le , il est appelé en équipe nationale A, pour un match de qualification pour l'Euro 84 face au Luxembourg, remporté 6-0[5]. Le Danemark se qualifie pour le tournoi, mais Per Frimann n'est pas repris dans le groupe pour y participer. Il revient en équipe nationale le contre la RDA, en qualifications pour la Coupe du monde 1986. Devenu un titulaire à part entière en équipe nationale, Per Frimann participe activement à la première qualification du Danemark pour une Coupe du monde. Mais malheureusement pour lui, il se blesse à la cheville juste avant le début du tournoi et ne peut participer à aucun match.

Il revient en équipe nationale pour les éliminatoires de l'Euro 88, pour lequel le Danemark parvient également à se qualifier. Cette fois, il joue un match lors du tournoi, une défaite 0-2 contre l'Italie, mais les danois sont éliminés dès le premier tour. Le , il joue son dernier match sous le maillot danois, lors d'un match nul 2-2 face aux Pays-Bas.

Per Frimann fait aussi partie de l'équipe qui se qualifie pour les Jeux Olympiques de 1988. Mais ayant été retenu pour participer à la Coupe du monde deux ans plus tôt, il n'était plus éligible pour l'équipe olympique. À la suite d'une plainte de la Pologne, battue 2-0 en qualifications, le Danemark est déclaré perdant par forfait, ce qui lui coûte la qualification.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Après-carrière[modifier | modifier le code]

Après sa retraite sportive, Per Frimann travaille dans l'équipe "public relations" de la Commission européenne, de 1992 à 1996. Il est ensuite engagé comme conseiller interne au Comité national olympique danois, qu'il quitte en avril 1998 pour devenir directeur sportif de son club formateur, l'AB Copenhague. Quand il apprend que l'entraîneur du club, Christian Andersen, a signé un contrat avec le rival du FC Copenhague en octobre 1998, soit 8 mois avant l'expiration de son contrat actuel, il refuse de le laisser partir et l'écarte de la direction de l'équipe[6]. Finalement, il change d'avis et le laisse partir, mais cet épisode laissera des traces dans les relations tendues entre les deux hommes.

Sous sa direction, l'AB fait face à des problèmes financiers, et il doit quitter le club en 2002. Il devient alors consultant sportif dans l'émission Onside sur la chaîne danoise TV-3 appartenant au groupe Viasat, et commente certains matches au côté de Carsten Werge. Il occupe toujours ce poste en 2011[7].

Dans son autobiographe publiée en 2004, Christian Andersen pose la question de la responsabilité de Frimann dans les difficultés financières de l'AB Copenhague[8]. Menacé de poursuites judiciaires pour calomnies, il présente des excuses publiques quelques jours plus tard, et Frimann ne dépose pas plainte[9].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de fan présentant les statistiques des anciens joueurs d'Anderlecht
  2. « Fiche de Per Frimann », sur mondedufoot.fr
  3. (da) Jeppe Facius, "Drenget direktør", Ekstra Bladet, 18 septembre 1999
  4. (da) Sélections de Per Frimann
  5. Détails du match Danemark-Luxembourg sur footballdatabase
  6. (da) Mads Glenn Wehlast, "Benspænd", Ekstra Bladet, 27 octobre 1998
  7. (da) Site officiel de la chaîne TV-3
  8. (da) Unødvendigt sagsanlæg « Copie archivée » (version du 27 septembre 2007 sur l'Internet Archive), Retssal.dk, article du 31 octobre 2004.
  9. Thomas Mikkel Mortensen, "Christian Andersen siger undskyld", Berlingske Tidende, article du 20 novembre 2004

Liens externes[modifier | modifier le code]