Peppino di Capri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peppino di Capri
Description de cette image, également commentée ci-après

Peppino di Capri en 2008

Informations générales
Nom de naissance Giuseppe Faiella
Naissance (77 ans)
Capri Drapeau de l'Italie Italie
Activité principale chanteur, musicien, compositeur.
Genre musical Variétés, rock.
Années actives 1958 - ...
Labels Carisch, Splash, Baby Records, Dischi Ricordi, Polygram, Lucky Planets
Site officiel peppinodicapri.net

Peppino di Capri, de son vrai nom Giuseppe Faiella (né à Capri, (77 ans)) est un auteur-compositeur, chanteur et pianiste italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peppino di Capri commence à chanter et jouer du piano à l'âge de 4 ans, divertissant les troupes de l'armée américaine stationnée sur l'île de Capri, avec un répertoire de standards américains. Après 6 ans d'études classiques et jouant dans les clubs autour de Capri, Peppino et son groupe «  The Rockers » sortent leur premier single, en 1958 avec les chansons « Malattia » (« maladie ») et « Nun è Peccato » (« ce n'est pas un péché »), chanté en langue napolitaine.

Le single est un succès instantané, et Peppino part en tournée l'année suivante, puis suit une série de singles alternant versions italiennes de « Rock ' n ' roll » américain et chansons reprises, avec quelques couplets chantés en anglais et morceaux originaux en italien et napolitains.

Après avoir assuré la première partie des spectacles des Beatles lors de leur tournée de 1965 en Italie, Peppino et son groupe tentent l'aventure sur le marché européen et mondial, bien accueilli au Brésil, grâce à la communauté des italiens émigrés dans le pays.

Dans les années 1970 Peppino di Capri forme un nouveau groupe, les « nouveaux Rockers ». En 1973, il remporte le Festival della canzone italiana («  Festival de la chanson italienne », mieux connu comme le Festival de Sanremo) , avec la chanson « Un grande amore e niente più » (un grand amour et rien de plus).

La même année, il sort la chanson « Champagne » qui a été un grand succès en Italie, Allemagne, Espagne et Brésil.

Il remporte de nouveau le Festival della canzone italiana en 1976, avec la chanson Non lo faccio più (« je ne le ferai plus »). En 1991, il représente l'Italie au Concours Eurovision de la chanson et arrive en 7e position avec la chanson « Comme è ddoce mare o » (« comment est douce la mer), chanté en napolitain. Sa dernière apparition date de 2005, avec La Panchina (« le banc »).

Partecipations au Festival de Sanremo[modifier | modifier le code]

  • 1967 Dedicato all'amore couplé à Dionne Warwick (Éliminé)
  • 1971 L'ultimo romantico couplé à Pino Donaggio (11e)
  • 1973 Un grande amore e niente più (1re)
  • 1976 Non lo faccio più (1re)
  • 1980 Tu cioè... (Finaliste)
  • 1985 E mo’ e mo’ (9e)
  • 1987 Il sognatore (5e)
  • 1988 Nun chiagnere (17e)
  • 1989 Il mio pianoforte (11e)
  • 1990 Evviva Maria couplé à Kid Creole & The Coconuts (Finaliste)
  • 1992 Favola blues couplé à Pietra Montecorvino (14e)
  • 1993 La voce delle stelle (Éliminé)
  • 1995 Ma che ne sai (Se non hai fatto il pianobar) avec Gigi Proietti et Stefano Palatresi sous le nom de Trio Melody (13e)
  • 2001 Pioverà (Habibi ené) (11e)
  • 2005 La panchina (Finaliste)

Participation à « Un disco per l'estate »[modifier | modifier le code]

  • 1964 Solo due righe (4e place en finale)
  • 1965 La lunga strada
  • 1966 Operazione sole
  • 1968 È sera
  • 1972 Una catena d'oro (semifinaliste)
  • 1974 Amore grande, amore mio (semifinaliste)
  • 1975 Piccolo ricordo

Discographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Auteurs divers (« a cura di Gino Castaldo»), Dizionario della canzone italiana, edizioni Curcio, 1990; alla voce di Capri, Peppino
  • (it) Fernando Fratarcangeli, Peppino di Capri. La canzone napoletana si veste di rock, pubblicato in «Raro!», no  86, février 1998, p.  14-17
  • (it) Fernando Fratarcangeli, Peppino di Capri. Gli Extended-Play, pubblicato (in Raro!), nº 247, octobre 2012, p.  18-21
  • (it) Fernando Fratarcangeli, Peppino di Capri. I Long Playin' Carisch, publié dans « Raropiù », no  2, mai 2013, p.  18-23
  • (it) Geo Nocchetti, Peppino di Capri. Il sognatore, éditions Rai/Eri, 2004
  • (it) Vincenzo Faiella et Sergio Vellino, Peppino di Capri. Cinquant'anni dal 1958 al 2008, Nicola Longobardi editore, 2008
  • (it) Maurizio Maiotti (avec la collaboration de Armando Buscema), 1944-1963: i complessi musicali italiani « Peppino di Capri e i suoi Rockers », Maiotti Editore, , p. 38-51
  • (it) Enzo Giannelli, Peppino Di Capri,in « Gli urlatori, tutti i figli italiani di Elvis », Rome, Armando Curcio Editore, 2012, p.  118.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :