Pentlandite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la minéralogie
Cet article est une ébauche concernant la minéralogie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet minéraux et roches.

Pentlandite
Catégorie II : sulfures et sulfosels[1]
Pentlandite

Pentlandite
Général
Classe de Strunz 2.BB.15
Formule chimique (Fe,Ni)9S8
Identification
Masse formulaire 771,94 uma
Couleur jaune-bronze clair
Classe cristalline et groupe d'espace Hexaoctaédrique ; Fm\bar{3}m
Système cristallin Cubique
Réseau de Bravais cF
Cassure conchoïdale
Échelle de Mohs 3,5 - 4
Trait bronze, marron clair
Éclat métallique
Propriétés optiques
Transparence opaque
Propriétés chimiques
Densité 4,6 - 5,0
Fusibilité 1,5 - 2
Propriétés physiques
Magnétisme magnétique après chauffage
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La pentlandite est un sulfure de fer et de nickel de formule (Fe,Ni)9S8, de système cristallin cubique, groupe d'espace Fm\bar{3}m, dureté 3½-4, couleur jaune-bronze clair. Sa structure consiste en un empilement cubique de soufre, les deux cations occupant partiellement les cavités tétraédriques et octaédriques.

Le rapport fer/nickel est très proche de 1 et les membres terminaux n'existent pas à l'état naturel, ni n'ont jamais été synthétisés. Les cristaux mixtes existent seulement dans un intervalle de composition étroit autour du rapport 1 : 1.

On trouve la pentlandite presque toujours en co-croissance avec la pyrrhotite, avec laquelle elle forme les « pyrrhotites nickélifères », qui sont utilisées pour en extraire le nickel (une autre source importante est la garniérite, ou « serpentine nickélifère »).

L'aspect et l'éclat de la pentlandite sont similaires à ceux de la pyrrhotite, mais la pentlandite n'est pas magnétique et son trait est de couleur bronze.

Rarement pure, elle contient souvent du cobalt qui modifie le point de fusion :

  • 0 % Co : 610 °C ;
  • 7,5 % Co : 630 °C ;
  • 40,8 % Co : 746 °C.

La pression joue un rôle inverse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.