Penthésilée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Penthésilée (homonymie).
La mort de Penthésilée, kylix attique à figures rouges, v. 460 av. J.-C., Staatliche Antikensammlungen (inv. 2688)/
Penthésilée, miniature d'un manuscrit médiéval du De mulieribus claris de Boccace, Bibliothèque nationale de France.

Dans la mythologie grecque, Penthésilée (en grec ancien Πενθεσίλεια / Penthesíleia) est une reine des Amazones.

Mythe[modifier | modifier le code]

Elle est la fille d'Arès et d'Otréré. Selon Quintus de Smyrne, elle est la sœur d'Hippolyte, ce qui pose un problème de chronologie, attendu qu'Hippolyte, selon la tradition, a combattu Héraclès ou Thésée : elle est donc plus âgée d'une ou deux générations.

Les traditions ne s'accordent pas sur le motif pour lequel elle vient, après la mort d'Hector, aider les Troyens. Selon Hellanicos (fr. 19 Jacoby) et Lysias cités par Jean Tzétzès (Posthomerica, 14-19), elle est poussée par son amour du combat. Selon Diodore de Sicile et Apollodore, elle vient se faire purifier par Priam, après le meurtre accidentel d'Hippolyte au cours d'une partie de chasse. Cette dernière version peut surprendre, puisque le roi troyen avait combattu contre les Amazones aux côtés des Phrygiens (Iliade, III, 188-189).

Penthésilée arrive à Troie avec douze autres Amazones, dont Quintus donne la liste (I, 42–47). Aucun nom ne se retrouve dans un autre catalogue, à l'exception de celui d'Hippothoé :

  • Clonié, tuée par Podarcès ;
  • Polémousa, tuée par Achille ;
  • Dérinoé, tuée par Ajax fils d'Oïlée ;
  • Évandré, tuée par Mérion ;
  • Antandré, tuée par Achille ;
  • Brémousa, tuée par Idoménée ;
  • Hippothoé, tuée par Achille ;
  • Harmothoé, tuée par Achille ;
  • Alcibié, tuée par Diomède ;
  • Antibroté, tuée par Achille ;
  • Dérimachéia, tuée par Diomède ;
  • Thermodossa, tuée par Mérion.

Penthésilée se distingue par ses nombreux exploits devant la ville assiégée puis succombe devant Achille. Celui-ci tombe amoureux d'elle en la voyant mourir. Thersite se moqua alors de cette passion, assimilée à de la faiblesse, mais Achille tua ce dernier. Diomède, parent de Thersite, jeta alors le corps de l'Amazone dans le Scamandre, par vengeance. Selon d'autres versions, Achille enterra son corps sur les rives du Scamandre. Quintus de Smyrne nous apprend que les Troyens, en son honneur et celui de son dieu protecteur Arès, sont aller chercher sa dépouille auprès des Grecs et lui accordent une crémation plein d'égard à son rang. On dresse un grand bûcher, haut et large, puis on éteint les flammes avec du vin tandis que ses os restant sont parfumés. Ces derniers sont déposés dans une urne scellée à la graisse de génisse immolée parmi les troupeaux qui paissent sur les montagnes de l'Ida. Ils placent enfin l'urne, son cheval et ses armes, dans le tertre érigé pour leur ancien roi, le Grand Laomédon, se trouvant près des murailles épaisses. Ses compagnons ont été placés aussi à ses cotés[1].

La mythologie attribue au moins un fils à Penthésilée, nommé Caÿstros, et un petit-fils Éphésos.

Culture[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :