Penthésilée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Penthésilée
La mort de Penthésilée, kylix attique à figures rouges, v. 460 av. J.-C., Staatliche Antikensammlungen (inv. 2688)
La mort de Penthésilée, kylix attique à figures rouges, v. 460 av. J.-C., Staatliche Antikensammlungen (inv. 2688)

Sexe Féminin
Activité reine des Amazones
Famille Fille d'Arès et d'Otréré

Dans la mythologie grecque, Penthésilée (en grec ancien Πενθεσίλεια / Penthesíleia) est une reine des Amazones.

Mythe[modifier | modifier le code]

Elle est la fille d'Arès et d'Otréré. Selon Quintus de Smyrne, elle est la sœur d'Hippolyte, ce qui pose un problème de chronologie, étant donné qu'Hippolyte, selon la tradition, a combattu Héraclès ou Thésée : elle est donc plus âgée d'une ou deux générations.

Les traditions ne s'accordent pas sur le motif pour lequel elle vient, après la mort d'Hector, aider les Troyens. Selon Hellanicos (fr. 19 Jacoby) et Lysias cités par Jean Tzétzès (Posthomerica, 14-19), elle est poussée par son amour du combat. Selon Diodore de Sicile et Apollodore, elle vient se faire purifier par Priam, après le meurtre accidentel d'Hippolyte au cours d'une partie de chasse. Cette dernière version peut surprendre, puisque le roi troyen avait combattu contre les Amazones aux côtés des Phrygiens (Iliade, III, 188-189).

Penthésilée arrive à Troie avec douze autres Amazones, dont Quintus donne la liste (I, 42–47). Aucun nom ne se retrouve dans un autre catalogue, à l'exception de celui d'Hippothoé :

Frise de Bassae : Achille (à gauche) et Penthésilée (au sol).
  • Clonié, tuée par Podarcès ;
  • Polémousa, tuée par Achille ;
  • Dérinoé, tuée par Ajax fils d'Oïlée ;
  • Évandré, tuée par Mérion ;
  • Antandré, tuée par Achille ;
  • Brémousa, tuée par Idoménée ;
  • Hippothoé, tuée par Achille ;
  • Harmothoé, tuée par Achille ;
  • Alcibié, tuée par Diomède ;
Combat d'Achille et Penthésilée. Cratère en cloche lucanien à figures rouges, fin du Ve siècle av. J.-C.
  • Antibroté, tuée par Achille ;
  • Dérimachéia, tuée par Diomède ;
  • Thermodossa, tuée par Mérion.

Penthésilée se distingue par ses nombreux exploits devant la ville assiégée, puis succombe lors d'un combat contre Achille. Celui-ci tombe amoureux d'elle en la voyant mourir. Thersite se moque alors de cette passion, assimilée à de la faiblesse, mais Achille le tue. Diomède, parent de Thersite, jette alors le corps de l'Amazone dans le Scamandre, par vengeance. Selon d'autres versions, Achille enterre son corps sur les rives du Scamandre.

Quintus de Smyrne nous apprend que les Troyens, en son honneur et celui de son dieu protecteur Arès, sont allés chercher sa dépouille auprès des Grecs et lui accordent une crémation pleine d'égards envers son rang. On dresse un grand bûcher, haut et large, puis on éteint les flammes avec du vin tandis que ses os sont parfumés. Ils sont déposés dans une urne scellée à la graisse de génisse immolée parmi les troupeaux qui paissent sur les montagnes de l'Ida. Les Troyens placent enfin l'urne, le cheval et les armes de l'Amazone dans le tertre érigé pour leur ancien roi, le Grand Laomédon, qui se trouve près des murailles épaisses. Les compagnes d'armes de Penthésilée sont aussi placées à ses côtés[1].

La mythologie attribue à Penthésilée au moins un fils, nommé Caÿstros, et un petit-fils Éphésos.

Postérité après l'Antiquité[modifier | modifier le code]

Penthésilée représentée comme l'une des Neuf Preuses avec ses armes aux cygne, Petit armorial équestre de la Toison d'or, fol. 248. Bibliothèque nationale de France, entre 1460 et 1470.

Littérature[modifier | modifier le code]

Penthésilée, miniature de Robinet Testard tirée d'un manuscrit du De mulieribus claris de Boccace, vers 1488-1496, BNF, Fr.599, f.27v.

Dans l'Europe médiévale, la légende de Penthésilée est reprise et recyclée, Achille disparaissant en arrière-plan. Dans des enluminures illustrant des manuscrits, Penthésilée est présentée comme une reine guerrière médiévale. Une tradition se développe selon laquelle Penthésilée est entrée dans la guerre de Troie en raison de sa vénération pour le héros de Troie Hector. Penthesilea apparaît dans le Roman de Troie (1160) de Benoît de Sainte-Maure comme une héroïne chevaleresque, et par là fait partie du genre médiéval romain antique, qui recycle les mythes grecs et romains dans le contexte du roman médiéval.

À la fin de l'Europe médiévale, la légende est encore davantage popularisée dans La Cité des dames de Christine de Pizan (1405) et Le Livre de Troie de John Lydgate (1420). Penthésilée et Hector deviennent des héros romantiques. Penthésilée est venue à Troie parce qu'elle était tombée amoureuse de loin du chevalier vertueux Hector. Hector et Penthésilée sont dépeints comme des personnifications des idéaux de la chevalerie. Agenouillée devant le cadavre d'Hector, Penthésilée promet de venger sa mort. Elle combat aux côtés de l'armée troyenne, tuant de nombreux soldats grecs, mais est tuée par le fils d'Achille. Dans cette tradition de la légende, son corps est transporté au Thermodon pour être enterré. Le long de la rivière Terme, divers sites de sépulture de temple attestent du statut héroïque de Penthésilée en tant que reine amazonienne au Moyen Âge.

Giovanni Boccacio consacre un chapitre à Penthésilée dans son ouvrage De mulieribus claris (Sur les femmes célèbres) publié en 1374[2].

Au XIXe siècle, le dramaturge allemand Heinrich von Kleist compose en 1808 un drame intitulé Penthesilea, qui est traduit en français par l'écrivain Julien Gracq en 1985.

Le poète français Théodore de Banville compose un poème Penthésilée[3].

Penthésilée est le nom que l'écrivain italien Italo Calvino a donné à une de ses Villes invisibles.

Musique[modifier | modifier le code]

Hugo Wolf compose en 1883 un poème symphonique intitulé Penthésilée.

En 2015, Pascal Dusapin compose un opéra Penthesilea adapté du drame de Kleist. Créé le 31 mars 2015, cet opéra est une commande du théâtre de la Monnaie de Bruxelles.

Peinture[modifier | modifier le code]

Penthésilée figure parmi les 1 038 femmes représentées dans l'œuvre d'art contemporain The Dinner Party (1979) de Judy Chicago. Son nom y est associé aux Amazones[4].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le personnage de Penthésilée donne son nom au film Penthesilea: Queen of the Amazons, documentaire expérimental réalisé par Laura Mulvey et Peter Wollen en 1974 qui évoque les résurgences des mythes liés aux amazones dans les différents arts occidentaux depuis l’Antiquité grecque et les mouvements d’émancipation féministe des sociétés modernes.[5].

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Penthésilée est un personnage jouable dans le jeu vidéo d'aventure Warriors: Legends of Troy sur les consoles Xbox 360 et PS3.
  • Penthisilea est une Servant invocable dans Fate/Grand Order, elle apparaît au cours du chapitre « Agartha » du jeu et est de classe Berserker.
  • Penthésilée est un boss d'Eurêka Pyros dans le jeu en ligne Final Fantasy XIV.
  • Penthesilea est le premier persona de Mitsuru Kirijo dans le jeu Shin Megami Tensei : Persona 3 sur PS2.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :