Pelote (textile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pelote de laine faite à la main.
Un chat joue avec une pelote.

Une pelote est une des formes, qui ressemble à une balle, par laquelle on enroule le fil ordinairement. C’est le mode le plus antique et le plus simple de stocker ou de recueillir n’importe quel type de fil, ficelle ou autre matériel léger de manière qu’il ne s’emmêle pas. Avec l'écheveau, la bobine et le rochet c’est une des formes utilisées par l'industrie textile pour stocker les fils.

À la main[modifier | modifier le code]

La méthode pour commencer une pelote consiste à tenir fermement un bout du fil entre les doigts d’une main et enrouler étroitement autour d’un bout de fil ou un morceau de carton avec l’autre main. Quand les premiers tours sont réalisés, on continue le mouvement en faisant tourner la sphère, qui se forme, pour créer une boule où les fils se croisent presque perpendiculairement.

À la machine[modifier | modifier le code]

Pelote industrielle.

Les pelotes industrielles sont moins compactes que celles faites à la main. Elles ont une âme vide (du fait de leur fabrication sur un aspe), un enroulement régulier et une tenue par une bande de papier portant les références de l’article.

Le poids va de :

  • 20 g pour les fils très poilu comme l'angora ;
  • 50\100 g pour les pelotes normales de laine et coton ;
  • 200\500 g pour les grosses pelotes et fils robustes.

Motif de conte[modifier | modifier le code]

La pelote qui roule toute seule, et qui guide le héros, est un motif traditionnel dans les contes populaires, notamment les contes russes.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]