Pelot d'Hennebont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pelot d'Hennebont

Chanson de Tri Yann
extrait de l'album Suite gallaise
Sortie 1974
Enregistré Studio des Dames
Drapeau de la France Paris
Durée 3:16
Genre Musique bretonne
Auteur Chant traditionnel
Compositeur Tri Yann
Label Marzelle
Epic Records

Pistes de Suite gallaise

Pelot d'Hennebont est un chant de Tri Yann, enregistré sur leur disque Suite gallaise de 1974.

Ce chant est une lettre d'un soldat breton parti combattre dans les armées françaises. Sa capacité à tuer tout ce qui bouge impressionne le roi Louis qui lui offre une médaille en récompense. Il ne sait pas ce qu'est une médaille mais il se rend compte qu'elle lui confère un meilleur statut auprès des autres.

Origine[modifier | modifier le code]

Cette chanson a été écrite par le groupe Tri Yann sur la base d'une chanson de Haute-Bretagne, Pelot de Betton, recueillie au début du XXe siècle sans musique[1] et datant de la fin du XVIIIe siècle[2]. Betton est une ville au nord de Rennes, le groupe a choisi de relocaliser leur héros à Hennebont, en Basse-Bretagne.

La mélodie est cadencée sur un rythme d'an-dro, danse plutôt répandue en Basse-Bretagne.

Paroles[modifier | modifier le code]

Ma chère maman je vous écris
Que nous sommes entrés dans Paris
Que je sommes déjà caporal,
Et que j'serons bientôt général.

À la bataille je combattions
Les ennemis de la nation
Et tous ceux qui se présentiont
À grands coups de sabre j'les émondions.

Le roi Louis m'a z'appelé,
C'est « Sans Quartier » qu'il m'a nommé
Sire, « Sans Quartier », c'est point mon nom
J'lui dis « j'm'appelle Pelot d'Hennebont. »

Il a tiré un biau ruban
Et je n'sais quoi au bout d'argent
Il m'dit boute ça sur ton habit
Et combats toujours l'ennemi.

Faut qu'ce soye que'qu' chose de précieux
Pour que les autres m'appellent « Monsieur »
Et boutent lou main à lou chapiau
Quand ils veulent conter au Pelot.

Ma mère si j'meurs en combattant
J'vous enverrai ce biau ruban
Et vous l'bout'rez à vot' fusiau
En souvenir du gars Pelot.

Dites à mon père, à mon cousin
À mes amis que je vais bien.
Je suis leur humble serviteur
Pelot qui vous embrasse de cœur.

Enregistrements et reprises[modifier | modifier le code]

Le groupe de folk metal suisse Eluveitie réalise une version en helvète, Esvs, enregistrée en 2017 sur l'album Evocation II - Pantheon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Riccardo Venturi, « Pelot d'Hennebont - Tri Yann », sur Antiwar song, (consulté le 24 avril 2016).
  2. Nicolas Martello, « Pelot d'Hennebont », sur edmu.fr, (consulté le 24 avril 2016).