Pelagonius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pelagonius (IVe siècle)[1] est l'auteur d'un compendium de médecine vétérinaire en latin intitulé Commentum artis medicinae ueterinariae (ou peut-être Liber commentorum artis medicinae ueterinariae) et concernant essentiellement les maladies des chevaux. Celui-ci fut traduit en grec à une époque inconnue et des fragments de cette traduction figurent dans le Corpus hippiatricorum Graecorum (CHG), appellation traditionnelle d'un ensemble de textes grecs d'origines et d'époques variées réunis à l'époque byzantine et relatifs, pour la plupart, aux chevaux.

Pelagonius a puisé à diverses sources, dont l'une, la Res rustica de Columelle (milieu du Ier siècle), est parvenue entièrement jusqu'à nous. Lui-même a été mis largement à contribution par Végèce.

La plus récente édition critique de Pelagonius est due à Klaus-Dietrich Fischer (Leipzig, Teubner, 1980). Or, en 1989, P.-P. Corsetti a signalé l'existence du ms. Einsiedeln, Stiftsbibl. 304 (VIIIe siècle/IXe siècle), qui permet de récupérer plusieurs sections du recueil originel soit entièrement nouvelles soit connues seulement par la tradition indirecte[2]. Cette découverte a donc rendu nécessaire une nouvelle édition de l'ouvrage, à paraître dans la Collection des universités de France (Paris, Les Belles Lettres) et confiée à Valérie Gitton-Ripoll, qui a déjà publié de nombreux articles sur l'auteur et consacré sa thèse de doctorat de 3e cycle à une édition commentée du manuel en question (Université Lumière-Lyon-II, 1999).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est du moins la datation traditionnelle, mais divers indices laissent supposer qu'il est en fait beaucoup plus ancien (Ier siècle de l'ère chrétienne ?).
  2. Pierre-Paul Corsetti, Un nouveau témoin de l'« Ars ueterinaria » de Pelagonius, in Revue d'histoire des textes, 19, 1989, p. 31-56.