Peinture métallisée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une peinture métallisée est une peinture contenant une certaine quantité de pigments d'aluminium qui lui donne un caractère de brillant[1] particulier. La différence entre la couleur diffusée par la peinture et celle du reflet est souvent seulement de clarté, mais certaines peintures présentent aussi une différence de teinte.

Les peintures métallisées, développées depuis les années 1930, sont principalement utilisées pour les carrosseries des voitures automobiles. Il existe aussi des encres d'imprimerie métallisées.

Fabrication[modifier | modifier le code]

On prépare des pâtes d'aluminium finement divisés, dont les paillettes, de taille largement supérieure aux longueur d'onde des rayonnements lumineux, ont des formes plutôt plates favorables à leur usage, avec un solvant adapté à leur usage futur. Ces paillettes sont dispersées dans la peinture transparente.

Les conditions d'application ont une forte influence sur l'aspect des peintures métallisées.

Effet[modifier | modifier le code]

La finesse de la couche de peinture fait que les paillettes, plutôt plates, présentent le plus souvent une surface parallèle à celle de la peinture.

La lumière arrivant à la surface de la peinture est déviée par la réfraction, reflétée par la paillette, et ressort, colorée par le passage dans la laque transparente, après une nouvelle réfraction. La proportion de la surface de paillettes d'aluminium parallèle à celle de la peinture, par rapport à celle dont l'orientation est aléatoire, est la mesure du brillant.

Double ton[modifier | modifier le code]

Dans cet effet, appelé aussi Flop ou Top-Flop, les peintures vues en lumière rasante donnent une couleur plus sombre et plus saturée qu'à la perpendiculaire. Ce phénomène est lié à l'épaisseur de la couche de peinture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Petit, Jacques Roire et Henri Valot, Encyclopédie de la peinture : formuler, fabriquer, appliquer, t. 1, Puteaux, EREC, , p. 151-168.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En colorimétrie, le brillant est une caractéristique d'apparence visuelle basée sur la différence entre la réflexion diffuse et la réflexion spéculaire d'une surface (Robert Sève, Science de la couleur : Aspects physiques et perceptifs, Marseille, Chalagam, , p. 255-295 ; PRV1, p. 402-405) ; Commission internationale de l'éclairage et Commission électrotechnique internationale CEI 60050 « Vocabulaire électrotechnique international », section « Éclairage » : « 845-04-73 : Brillant », sur electropedia.org.