Peinture anglaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait (1770-1780) par Joshua Reynolds
Thomas Lawrence : Master Charles William Lambton, 1825

La peinture anglaise ou l'École anglaise de peinture désigne le plus souvent un style pictural propre à l'Angleterre (et aux artistes britanniques), durant le XVIIIe et XIXe siècles.

XVIIIe - XIXe siècles[modifier | modifier le code]

L'âge d'or de la peinture anglaise qui s'étend de 1720 jusqu'au milieu du XIXe siècle verra plusieurs générations de peintres s'illustrer dans le genre du portrait et du paysage, renonçant en cela, et pour des raisons historiques et politiques qui remontent au XVIe et XVIIe siècles, au genre historique, allégorique ou religieux. De 1720 à 1740 une formule esthétique fait flores la "Conversation piece" le portrait en conversation, signe d'une société pacifiée qui s'adonne dans les cercles au libre échange des idées et des opinions. Le plus illustre représentant de la Conversation piece est Thomas Gainsborough.

De 1750 à 1780 le portrait anglais atteint son apogée avec Joshua Reynolds, George Romney et Allan Ramsay tandis que le paysage par le biais de l'aquarelle et de l'étude peinte directement sur le motif est mis en valeur par Robert et Joseph Cozens. Mais c'est au début du XIXe siècle que l'art du paysage anglais sera porté à son sommet esthétique par deux célèbres peintres John Constable et Joseph Mallord William Turner.

Peintres[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

  • L'art du paysage anglais est né de cette indifférence de presque tous les anglais à ce qui n'est pas la nature vierge, la souplesse des muscles et la rectitude des mœurs - Élie Faure Histoire de l'art, l'art moderne I

Voir aussi[modifier | modifier le code]