Peißenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Peißenberg
Peißenberg
Blason de Peißenberg
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de Bavière Bavière
District
(Regierungsbezirk)
Haute-Bavière
Arrondissement
(Landkreis)
Weilheim-Schongau
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
25
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Manuela Vanni
Partis au pouvoir [parteilos]
Code postal 82380
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
09 1 90 130
Indicatif téléphonique 08803
Immatriculation WM
Démographie
Population 12 595 hab. ()
Densité 385 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 48′ nord, 11° 00′ est
Altitude 585 m
Superficie 3 269 ha = 32,69 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bavière
Voir sur la carte topographique de la Bavière
City locator 14.svg
Peißenberg
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Peißenberg
Liens
Site web www.peissenberg.de

Peißenberg est un bourg d'Allemagne, dans l'arrondissement de Weilheim-Schongau, en Haute-Bavière.

La partie Nord de la ville en hiver

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Peißenberg se trouve dans le Pfaffenwinkel, entre le Hoher Peissenberg et le Guggenberg, sur la rive gauche de l'Ammer, dans une région rurale, avec beaucoup de exploitations agricoles.

Municipalités voisines[modifier | modifier le code]

Polling, Böbing, Hohenpeißenberg, Wessobrunn et Oberhausen.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Peissenberg est relativement frais, avec une température annuelle moyenne de 7,5 °C. Les précipitations moyennes sont de 1 200 mm. Les mois les plus pluvieux sont juin et juillet, ainsi que janvier. La pluie tombe 160 jours par an, dont la moitié de neige.

Inondations de la Ammer[modifier | modifier le code]

En 1999, l'Ammer a provoqués des inondations. Les dégâts furent peu important dans la ville, à part des caves inondées, le terrain de camping et la station d'épuration. On décida de consolider et d'agrandir les digues. Cela n'empêcha pas une autre inondation importante en 2005.

Population[modifier | modifier le code]

  • 1939 : 6.336
  • 1949 : 8.340
  • 1959 : 8.886
  • 1970 : 9.693
  • 1981 : 10.631
  • 1993 : 11.605
  • 2000 : 12.271
  • 2005 : 12.570

Armoiries[modifier | modifier le code]

Les armoiries de Peißenberg se compose des outils qui étaient jadis utilisés dans l'industrie minière : un marteau et un maillet entrecroisés, et trois abeilles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Très longtemps, Peißenberg fut un village sans importance en Haute-Bavière. Il est mentionné pour la première fois au XIe siècle. Il reçut des privilèges dont le droit de marché. La commune actuelle date de l'édit communal de 1818. On y exploita le fer et le soufre avant le XIXe siècle, puis le charbon jusqu'en 1971. Depuis cette date, Peissenberg a développé le tourisme avec la création d'un musée de la mine.

Religions[modifier | modifier le code]

Catholiques : 8500 (70 % de la population) Protestants : 1500 Le reste est sans religion ou appartient à un autre groupe de religions.

Les paroisses les plus importantes sont Saint Jean dans la partie de Nord, Sainte Barbe dans la partie du sud et l'église évangélique.

Politique[modifier | modifier le code]

Les bourgmestres depuis 1945 :

  • Josef Zerhoch (1946-1955, SPD)
  • Hans Leibold (1959-1972, SPD)
  • Matthias Fuehrler (1972-1990, SPD).
  • Hermann Schnitzer (1990- …,CSU)

Depuis les élections municipales de 2002, le conseil municipal se compose comme suit :

  • CSU : 55,8 %
  • SPD : 31,4 %
  • Peißenberger Bürgervereinigung : 12,8 %

Musées et curiosité[modifier | modifier le code]

Peißenberg possède un musée de la mine qui rappelle le temps de l'extraction de la houille. On peut aussi visiter une ancienne galerie de mine.

La chapelle Saint Georges de Peissenberg

La chapelle médiévale Saint Georges, quoique dans une propriété privée, peut être visitée. Le saint est invoqué pour de bonnes récoltes.

À la mi-juillet, une fête populaire a lieu sur le terril de l'ancienne mine.

Chaque dernier dimanche d'octobre une cavalcade de 200 chevaux (Leonhardiumritt), avec chars décorés et fanfares parcourt la cité.

Liens externes[modifier | modifier le code]