Pedro Salazar de Mendoza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pedro Salazar de Mendoza
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Pedro de Salazar y MendozaVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Historien, clercVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Pedro Salazar de Mendoza (ou Pedro de Salazar y Mendoza, parfois orthographié Mendoça ; né en 1549 à Tolède en Espagne, mort en 1629 dans la même ville) est un clerc séculier et un historien espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

La Vue et plan de Tolède du Greco montre au tout premier plan l'Hospital de San Juan dont Pedro Salazar de Mendoza est longtemps l'administrateur.

Pedro Salazar de Mendoza naît à Tolède en Espagne en 1549. Il est l'arrière-petit-fils du Grand cardinal Mendoza, dont le troisième fils, Juan Hurtado de Mendoza, épouse en secondes noces à Inés de Orozco, qui lui donne Úrsula de Mendoza, laquelle se marie avec le Tolédain Pedro de Salazar ; l'un des enfants de ce dernier, Fernando de Salazar y Mendoza, épouse Catalina de Quintanilla et tous deux donnent naissance à Pedro, le tout selon les renseignements donnés par Pedro lui-même[1].

Pedro Salazar y Mendoza fait ses études à l'Université de Salamanque et se consacre à la religion. Il administre l'Hospital San Juan de Tolède et en 1614, devient chanoine pénitentiaire de la Cathédrale Sainte-Marie de Tolède.

Il fait œuvre de biographe et de chroniqueur et devient expert en matière de généalogie. Il est accusé de lignagisme et de trafiquer les lignages d'autrui en fonction de ses désirs ou des sommes versées par ses patrons.

Il a la charge de l’orthodoxie doctrinale des peintures au conseil du gouvernement de la ville, et devint l'ami et le protecteur du peintre El Greco, à qui il commande de nombreux tableaux[1]. C'est lui qui semble-t-il, possédait la Vue de Tolède.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Crónica del gran cardenal de España Don Pedro Gonçalez de Mendoça,..., Tolède, éd. María Ortiz de Sarauia, 1625.
  • Crónica de los Ponce de León, éditée en 1620 avec des gravures d'Alardo de Popma sur des dessins d'Antón Pizarro.
  • Monarquía de España, Madrid, J.Ibarra, 1770-71, 3 tomes.
  • El glorioso San Idefonso, arçobispo de Toledo, primado de las Españas, Tolède, Diego Rodríguez, 1618.
  • Origen de las dignidades seglares de Castilla y Leon..., Tolède, Diego Rodríguez de Valdiuielso, 1618. Réédité en 1998 par l'Université de Grenade.
  • Crónica de la provincia de Castilla, Madrid, Cisneros, 1977.
  • Chronica de el Cardenal Juan Tavera, Tolède, Pedro Rodríguez, 1603.
  • Memorial de el hecho de los Gitanos...., Tolède ? 1618?
  • Carta de Don Pedro Salazar de Mendoza a Diego Sarmiento de Acuña, 1612.
  • Vida y sucesos prosperos y adversos de don fr. Bartolome de Carranza y Miranda, arzobispo de Toledo, Madrid, J.Doblado, 1788.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Hubo otros Mendoza, synthèse biographique compilée par José L. G. de Paz sur le site de l'Université autonome de Madrid le 25 octobre 1999. Page consultée le 5 août 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]