Pedro Pablo Pichardo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pichardo.
Pedro Pablo Pichardo
Image illustrative de l'article Pedro Pablo Pichardo
Pedro Pablo Pichardo en 2015.
Informations
Disciplines Triple saut
Nationalité Drapeau : Cuba Cubain
Naissance (24 ans)
Lieu Santiago de Cuba
Taille 1,85 m
Poids 77 kg
Entraîneur Ricardo Ponce
Records
Détenteur du record de Cuba du triple saut (18,08 m en 2015)
Palmarès
Championnats du monde - 2 -
Champ. du monde en salle - - 1
Jeux panaméricains 1 - -
Ligue de diamant - 1 2

Pedro Pablo Pichardo (né le à Santiago de Cuba) est un athlète cubain, spécialiste du triple saut.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il se révèle en 2012 en remportant la médaille d'or du triple saut lors des Championnats du monde juniors de Barcelone. Auteur d'un nouveau record personnel avec un essai à 16,79 m constituant la meilleure performance mondiale junior de l'année, il devance sur le podium le Russe Artem Primak et le Bahaméen Latario Collie-Minns[1].

En février 2013, Pedro Pichardo dépasse pour la première fois la ligne des 17 m en établissant la marque de 17,16 m (vent nul) à La Havane. Début juin, toujours à La Havane, il établit la meilleure performance mondiale de l'année avec un saut à 17,69 m (+1,2 m/s)[2]. Le 18 août 2013, il se classe deuxième des championnats du monde d'athlétisme, à Moscou, derrière le Français Teddy Tamgho, avec un saut à 17,68 m[3].

Il remporte la médaille de bronze des championnats du monde en salle de 2014, à Sopot en Pologne, avec la marque de 17,24 m. Il établit par ailleurs la meilleure performance mondiale de l'année 2014 avec un saut à 17,76 m en février, en plein air, à La Havane[4].

Barrière des 18 mètres (2015)[modifier | modifier le code]

Pedro Pablo Pichardo répondant à un interview en 2013.

Le 8 mai 2015, à La Havane, Pedro Pichardo établit un nouveau record de Cuba du triple saut avec un saut à 17,94 m, améliorant de 9 cm l'ancienne marque nationale détenue depuis 1997 par Yoelbi Quesada[5]. Une semaine plus tard, le 15 mai lors du meeting de Doha, première étape de la Ligue de diamant 2015, il dépasse pour la première fois de sa carrière la limite des 18 mètres avec un saut à 18,06 m, devenant le troisième meilleur performeur de tous les temps, derrière le Britannique Jonathan Edwards (18,29 m) et l'Américain Kenny Harrison (18,09 m). Lors de ce concours, l'Américain Christian Taylor se classe deuxième avec 18,04 m[6]. Le 28 mai, à La Havane, il améliore une nouvelle fois le record de Cuba en établissant la marque de 18,08 m (vent nul)[7]. Fin juillet, à Toronto, il remporte le titre des Jeux panaméricains avec la marque de 17,54 m. Il devient à nouveau vice-champion du monde en août lors des Championnats du monde de Pékin avec un saut à 17,73 m, il est devancé par Christian Taylor (18,21 m) qui lui prend également la place de troisième meilleur performeur de tous les temps.

Le 26 février 2016, il renonce aux Championnats du monde en salle de Portland, souffrant d'une blessure à la cheville droite[8]. Il ne participe finalement à aucune compétition durant la saison suite à cette blessure et déclare forfait pour les Jeux olympiques de Rio[9].

Tensions avec sa fédération (2017)[modifier | modifier le code]

En avril 2017, Pedro Pablo Pichardo part en stage national à Stuttgart en Allemagne mais décide de déserter le camp d'entrainement sans laisser aucune nouvelle ni de trace, sa chambre d'hôtel ayant été trouvée complètement vide[10]. En conséquence, il sera interdit pour lui de participer aux championnats du monde de Londres puisque les règles à Cuba l'empêcheront de revenir sur le territoire avant 8 ans, soit 2025[10]. Il devra, comme Orlando Ortega, Javier Sotomayor ou encore tout récemment Alexis Copello, trouver une nouvelle nationalité pour pouvoir revenir sur les sautoirs[11].

Reprise des compétitions après presque 2 ans d'arrêt[modifier | modifier le code]

Le 26 avril, il signe au club du Benfica au Portugal. Il est donc très probable que Pichardo puisse acquérir la nationalité portugaise[12]. Il reprend la compétition le 18 juin 2017 à Lisbonne, après presque 2 ans d'arrêt (dernière compétition à Bruxelles en septembre 2015) : il s'impose avec un saut à 17,04 m, performance honorable, devant Alexis Copello (16,85 m) et Tosin Oke (16,34 m)[13]. Il l'améliore à Paris avec 17,05 m[14] puis à Lausanne avec 17,60 m[15].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Marque
Représentant Drapeau : Cuba Cuba
2012 Championnats du monde juniors Barcelone 1er 16,79 m
2013 Championnats du monde Moscou 2e 17,68 m
Ligue de diamant 3e détails
2014 Championnats du monde en salle Sopot 3e 17,24 m
2015 Jeux panaméricains Toronto 1er 17,54 m
Championnats du monde Pékin 2e 17,73 m
Ligue de diamant 2e détails
2017 Ligue de diamant 3e 17,32 m

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
Triple saut Plein air 18,08 m Drapeau : Cuba La Havane 28 mai 2015
Salle 17,32 m Drapeau : République tchèque Prague 25 février 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Laura Arcoleo, « Barcelona 2012 - Event Report - Men's Triple Jump Final », sur iaaf.org, (consulté le 17 juillet 2012)
  2. (en) Javier Clavelo Robinson, « Cuba's Pichardo produces teenage best 17.69m in Triple Jump », sur iaaf.org, (consulté le 5 juin 2013)
  3. « Mondiaux 2013: Teddy Tamgho sacré champion du monde du triple saut avec 18,04m », sur eurosport.fr,
  4. (en) « Meilleures performances mondiale de l'année 2014 », sur apulanta.fi (consulté le 9 mai 2015)
  5. (en) Jon Mulkeen, « Pichardo breaks Cuban triple jump record with 17.94m », sur iaaf.org,
  6. (en) « Pichardo vs Taylor clash in Doha is greatest triple jump competition ever – IAAF Diamond eague », sur iaaf.org,
  7. (en) « Pichardo triple jumps 18.08m in Havana », sur iaaf.org,
  8. Cubano Pedro Pablo Pichardo renuncia a participar en el Mundial de Atletismo
  9. Redacción AHORA, « Pedro Pablo Pichardo y Dayron Robles no competirán en Rio - Periódico AHORA », sur www.ahora.cu (consulté le 17 septembre 2016)
  10. a et b Rédaction, « Pedro Pablo Pichardo déserte le stage d'entraînement de la sélection cubaine », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  11. (en) Michele Fortunato, « Pedro Pablo Pichardo leaves the trainings in Stuttgart to run from Cuba », TrackArena,‎ (lire en ligne)
  12. (en) « Pichardo unveiled by Benfica as international future with Cuba placed in doubt », insidethegames,‎ (lire en ligne)
  13. (it) « Il ritorno di Pedro Pablo Pichardo è sopra i 17 metri! », Queen Atletica,‎ (lire en ligne)
  14. « Athlétisme - Ligue de diamant : Revivez le meeting de Paris - Sport 365 », Sport 365,‎ (lire en ligne)
  15. « IAAF: Van Niekerk and Lasitskene break Diamond League records in Lausanne| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 7 juillet 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]